Avoir le temps, prendre le temps…

Presque chaque jour, j’entends cette ritournelle autour de moi: « je n’ai pas le temps… »

Presque à chaque fois, je relance : « tu n’as pas le temps ou tu ne prends pas le temps? » Doit-on subir le temps qui passe et s’en plaindre jusqu’à la fin ? Doit-on chaque jour passer à coté de sa vie ?

« Faire de la musique, lire un bouquin, jouer au lego avec mon fils, préparer les objectifs du prochain trimestre, inviter mon amoureuse au restaurant, repeindre la cage d’escalier de la maison, simplifier ce tableau de bord incompréhensible, où puis-je mettre cela dans ma journée… J’ai déjà 45 courriels à répondre, une réunion de 3 heures imposée par mon boss (et inutile d’ailleurs), 2 heures de bouchons pour aller et revenir du boulot, et bla bla bla et bla bla bla… » …

 

Tant qu’on ne clarifie pas ce que l’on veut faire de sa vie, de sa carrière, tant qu’on ne travaille pas sur ses objectifs, qu’on ne visualise pas ce que l’on veut obtenir comme résultat pour une date donnée, tant qu’on regarde en arrière et qu’on se cherche des justifications pour expliquer pourquoi on n’y arrive pas, en effet, on n’a pas le temps.

Suggestion: tout à l’heure, demain, dans une semaine, prenez 2 heures, éteignez le téléphone, ne regardez pas votre messagerie électronique, isolez-vous, prenez une feuille de papier : 2 lignes, 2 colonnes.

Remplissez les cases. Soyez hyper concret, il ne s’agit pas de concept.

Aimer faire, bien faire 1
Je vous donne un exemple pour démarrer :

Aimer faire, bien faire 2

Ensuite, le boulot est de faire le tri.

Aimer faire, bien faire 3

L’étape suivante est de transformer toutes ces facultés en objectifs de vie, puis en actions à réaliser. Enfin, prenez votre agenda et réservez du temps dans l’agenda (intelligemment choisi) pour faire ces actions. Prenez des engagements avec vous-même sur les 6 prochains mois pour réaliser ces objectifs.

Les 2 heures sont passées ? Comment ça va ?

Tiens, vous avez eu le temps de travailler sur l’essentiel car vous avez pris le temps…

NB : tenir ses objectifs personnels est probablement beaucoup plus difficile que tenir des objectifs imposés par d’autres. Il s’agit d’un système de contraintes et d’un modèle de discipline sur lequel je reviendrai.

NNB : rappelez vous que nous avons tous tendance à expliquer ce qu’il faut faire, davantage que le faire nous-même . C’est la clé du consulting : chercher toujours chercher comment améliorer son propre instrument…

 

Prenez donc le temps, maintenant de commenter cet article ci-dessous 🙂