Dans la crise, sortir par le haut…

Récemment, dans un échange forum autour des difficultés de l’un des participants, j’ai distillé le message suivant :

 

« Dans la crise, la sortie par le haut est toujours la meilleure solution. Se concentrer sur ce qui est en ton pouvoir, s’accrocher à tes valeurs fondamentales sans tomber dans la réplique aux coups bas par des coups bas. On a toujours le choix des armes. En choisissant la non-violence, Gandhi n’a-t-il pas gagné un combat incroyable ?

Quand je lis « brebis galeuses », « connards », etc… dans les messages précédents, je ne peux pas m’empêcher de penser au premier accord toltèque : « que ta parole soit impeccable ». Les mots perpétuent, amplifient les conflits. Tu as certes en face de toi des adversaires coriaces de ton projet. Ce sont aussi des sujets qui te mettent au défi de t’améliorer. Nos « ennemis » nous font davantage progresser que nos amis, qui restent indulgents.

 

Quand je me fais agresser,  je me dis :
  • l’agression de m’appartient pas, elle appartient à l’agresseur, je n’embarque pas sa hargne dans mon petit bateau (je sais c’est difficile)
  • qu’est-ce que cette agression m’apprend sur moi ?
  • comment cette agression peut-elle me permettre de grandir en tant qu’être humain ?
  • qui sont les personnes qui peuvent m’aider à me protéger (alliés, avocats, personnes de pouvoir, coach, psy, etc…)

Bon courage pour ton défi en cours… »

J’entendais ce matin sur une radio un philosophe développant ce même avis, et soulignant qu’il ne s’agit nullement d’une position de « bisounours ». Quand est-ce que les violences accumulées sur les violences ont fait progresser l’humanité ? Quand ont-elles rapproché les points de vue ? Quand ont-elles résolu les problèmes ?

La réponse violente est facile, accessible, destructrice. La réponse de paix est courageuse, ambitieuse, dangereuse et porteuse d’espoir.

 

Il ne s’agit pas seulement d’un concept politique. C’est une position pour nos équipes, nos familles, notre vie quotidienne, nos propos de chaque jour. C’est une posture intérieure à choisir, à re valider sans relâche.

Juste l’envie de partager ce forum avec vous, puisque plusieurs personnes ont ensuite abondé  dans mon sens…

Vous pouvez aussi relire cette proposition sur l’ambassade