Faire votre vrai cv, c’est facile pour vous…

Il existe de multiples recommandations pour faire son cv. Pourtant, celle qui me parait la plus juste, je ne l’ai jamais lue nulle part. Laissez moi vous raconter une histoire de coaching…

Je travaille avec un chef d’entreprise, il est énervé, les commerciaux n’obtiennent pas les résultats escomptés. Je l’interroge. Soudain, il me dit :

« ce n’est pourtant pas compliqué, il suffit de faire ça, puis ça, puis ça, puis ça, puis ça ! »

« Top, top, top ! »

Je l’arrête au milieu de sa fureur…

 

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? »

Il me regarde interloqué, ne comprend pas ma question.

« Ce que tu viens de m’expliquer, commercialement, ça marche ? »

« Oui, évidemment », répond-t-il agacé.

« OK, peux-tu me redonner les 5 étapes qui font qu’une affaire se signe simplement dans ton univers (que je ne connais pas) ».

Il me donne alors les 5 phases du succès des ses ventes, le « ça puis ça puis ça puis ça puis ça » qui lui paraissent évidentes. Je lui demande alors :

« As-tu expliqué à ton équipe commerciale qu’il faut qu’ils passent par ces 5 étapes là et dans cet ordre là ? »

« Non » me répond-t-il, « c’est tellement évident ! »

Voilà la clé : ce qui est évident pour lui, ce qui est facile, c’est une grande compétence. Seulement, comme il vit avec cette compétence tous les jours, il est persuadé que tout le monde se l’est appropriée, que tout le monde sait faire comme lui. C’est faux ! C’est sa compétence, elle lui vient de son histoire, de son éducation, de ses rencontres, lectures, expériences. Cette compétence, et son niveau dans la graduation vers le grand spécialiste, sont uniques au monde.

Cela m’inspire à vous faire écrire votre véritable curriculum vitae, le vrai, celui que vous êtes, unique. Pas vos diplômes, cela a peu d’importance – je pèse mes mots.  Quand on me demande mes diplômes et que je cite entre autres (c’est quand même une fierté) que je suis ingénieur en génie électrique, je rajoute souvent : « 2 fois « génie » (inGENIEur en GENIE électrique) mais quand j’ai voulu installer l’électricité dans la maisonnette de la villa où j’habitais, j’ai fait sauter 4 fois les plombs sans comprendre pourquoi ». Je suis ingénieur car j’ai réussi à répondre à peu près correctement à des centaines de devoirs, et la moyenne a été juste assez correcte pour qu’on me donne le papier. Celui-ci est rangé soigneusement dans un dossier, je n’ai jamais travaillé comme ingénieur en électricité.

 

Faire votre vrai CV, c’est facile pour vous

Je vais vous mettre sur la voie, ensuite à vous de faire l’exercice.

Prenez un papier, écrivez en haut : « CA, C’EST FACILE POUR MOI ». Ecrivez comme ça vous vient,  sans vous contenter de lister des choses reconnues comme professionnelles. Je vous donne le début de ma liste personnelle (non priorisée) :

 

CA, C’EST FACILE POUR MOI (Laurent)

  • écouter
  • écrire un article dans mon blog
  • chanter l’une des 100 et quelques chansons que je connais par coeur avec ma guitare
  • partir en voyage à l’autre bout du monde
  • analyser une situation complexe
  • créer et animer une formation
  • être à l’heure pour démarrer, à l’heure pour finir
  • diriger une réunion et atteindre les objectifs prévus
  • comprendre les messages symboliques camouflés dans les films
  • poser des questions qui dérangent
  • décroiser mon coup droit au tennis
  • marcher dans le désert
  • travailler seul
  • faire passer un entretien de recrutement, d’évaluation
  • trouver de nouvelles idées
  • changer de métier
  • animer un remue-méninges (brainstorming)
  • faire de la plongée sous-marine

Je pourrais continuer. Beaucoup de choses sont difficiles pour moi alors qu’elles vous paraissent peut-être évidentes, à vous ! Faites l’exercice, il vous éclairera sur votre véritable CV, celui qui correspond à vos vrais compétences professionnelles ou de vie. Cette liste signifie au moins 2 choses :

  1. – Il fait sens de vivre autour de ses compétences en les enrichissant, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel.
  2. – Quand vous exercez l’une de vos compétences, il est essentiel de prendre conscience que vous êtes plus loin que la plupart des gens qui vous entourent dans ce registre. Par conséquent, comme mon chef d’entreprise plus haut, il devient nécessaire d’expliquer, de décomposer, de mesurer où se trouve votre interlocuteur sur ce chemin. Il est peut-être à des km derrière vous et ne comprend pas ce que vous expliquez : bien en avance, vous avez vue sur une belle vallée alors qu’il est encore dans les premiers lacets du col !

Ce travail de prise de conscience est à rapprocher de celui entamé sur « avoir le temps, prendre le temps« . Cet article remet en conscience le carré « j’aime faire, je sais faire ».

vallée de fleurs

Envolez-vous…

à écouter, ou à chanter

Pour aider les autres lecteurs à se mettre au crayon, inscrivez en commentaire ci-dessous votre liste de « ça, c’est facile pour moi »…

 Ne devient-on pas irrésistible quand on éclaire de son spot unique ?