Intelligence collective, tout est là…

Avez-vous déjà participé à des réunions où les tables sont encombrées de papier, de dossiers, d’ordinateurs ouverts ? Pendant ce temps, un collaborateur planche au tableau en défilant une grand nombre de transparents aussi ésotériques que fournis d’informations indigestes (il n’a probablement pas suivi les 12 points clés pour réussir sa présentation). On s’ennuie, on n’est guère productif, on ressort en se demandant à quoi à bien pu servir cette réunion

 

Derrière ces montagnes d’information, derrière ce beau fatras, se cachent managers et collaborateurs en quête de sens, en quête d’idées innovantes, en quête de reconnaissance, en quête de plans d’actions efficaces.

 

Dans un séminaire animé avec des méthodes d’intelligence collective, on vient tout nu (ou presque :-)). Aucun dossier, aucun transparent, aucun encombrement. J’en parle dans cette vidéo…

 

En réalité, tout est là.

Toute la dynamique de l’animation en intelligence collective est de révéler ce qui est là, présent dans l’entreprise, présent dans la richesse des esprits rassemblés chaque jour. Pris dans les petits cailloux de l’activité sans grand levier, on occupe le temps, on remplit les agendas à ras-bord, la productivité centrée sur la multitude des petites tâches.

 

Pourtant tout est là.

Il suffit de voir toutes les idées, les propositions d’actions, les résolutions de conflits larvés, les clarifications que produisent un travail méthodologique, dynamique, privilégiant l’écoute active, la bienveillance, le brassage des équipes, le mouvement, le petit (ou le grand) tour dans la nature, pour se rendre compte que tout est là. Là, dans les personnes en présence, beaucoup plus que dans les substituts que nous fabriquons avec grande ingéniosité.

 

Participer à un séminaire en venant les mains dans les poches… yes, c’est un gage de grande efficacité car tout est là !

 

NB : ce qu’on remarque en animation, c’est que la proportion de personnes qui font ticiticitic sur leur téléphone portable ou leur ordinateur est inversement proportionnelle à l’implication et l’appropriation… cela devrait faire tilt dans toutes les réunions et les formations ! Au lieu d’accuser les participants de faire autre chose, ne convient-il pas de se demander si le menu technique et la méthode proposée conviennent au travail collectif, ne convient-il pas de se demander pourquoi on a invité ce parterre de collaborateurs ?

 

Quand la méthode et le contenu de la réunion, de la formation, du séminaire sont appropriés et efficaces, alors tout est là, y compris l’esprit de tous les participants (lire récupération de points et intelligence collective)…

Qu’en pensez-vous ?