Je t’aime, tu n’es pas suspect

Écoutez cet article en podcast :

Lors d’une animation, un manager me raconte cet anecdote : « Jimmy vient me voir 5 à 10 fois dans la matinée pour me demander ceci ou cela. Et je n’arrive pas à bosser plus de 10 minutes sans être interrompu. »

Je lui ai suggéré de simplement répondre ceci au perturbateur : « Tu sais Jimmy, je t’aime. Sincèrement, je t’aime, tu n’es pas suspect »

 

Je sais que tu travailles. Je sais que tu avances, que tu as des difficultés. Mais si tu veux que moi, ton boss, je sois efficace, il faut que nous nous organisions différemment. Alors, viens me voir une fois par jour avec toutes tes questions d’un seul coup. Prenons rendez-vous demain à 14h30. D’ici là, je ne veux plus te voir, sauf si il y a un début d’incendie dans ton bureau. Ok ? Rappelle-toi, je t’aime, je te fais confiance ! »

 

J’ai ensuite proposé au manager en question de planifier une réunion régulière avec Jimmy – peut-être tous les jours au début, puis 2 fois par semaine, puis 1 fois par semaine. Et de faire de cette réunion-là un temps qui « appartienne » à Jimmy. Pas d’autre agenda que vider le sac de Jimmy, et en profiter pour aider Jimmy à grandir.

Un espace temps planifié, régulier, court (1 heure max) et sans ordre du jour avec chacun de ses collaborateurs est un investissement pour le manager et son équipe : effet garanti !

Dans le fond, il y a 2 causes majeures d’interruption du manager par un collaborateur :

  1. il manque d’amour (ou l’appelle reconnaissance dans le jargon châtié de l’entreprise et du management)
  2. il manque d’instructions, d’information, d’arbitrage.

Les 2 causes se traitent. Pour éviter qu’elles perturbent le travail de fond, le manager éduque son équipe à accumuler un stock de données à échanger lors d’entretiens planifiés.

Faites-le, mettez en place les réunions régulières, en tête-à-tête avec chacun de vos équipiers.

 

Dites à votre équipier que vous l’aimez et revenez en commentaires partager sa réaction 🙂

 

Rappelez-vous, ce temps lui appartient…