La moitié du temps avec l’équipe…

Quand on saute sur la conclusion de l’interview de Jean Sornay, manager à l’international qui vient de terminer sa carrière, on entend :

« le manager devrait passer la moitié de son temps
à s’occuper de son équipe »

 

Cette affirmation est-elle aussi banale qu’il n’y parait ? Actuellement, cernés que nous sommes par tous les outils « connectés », quel est le temps passé par le manager au contact véritable avec chaque membre de son équipe ?

Regardez/écoutez l’interview de Jean Sornay, qui soulève bien d’autres enjeux du métier de manager, enjeux que je reprends dans la suite de cet article…

 

 

 

Parmi les thèmes abordés dans l’interview, on peut souligner :

  • les qualités essentielles pour être un bon manager…
  • la confrontation incontournable pour le manager entre la stratégie et les contraintes du quotidien (l’effet ciseaux), qui se traduit par de nécessaires négociations et/ou rapports de force…
  • le rôle de filtre pour rendre la vie de l’équipe « acceptable »…
  • manager, un métier qui s’apprend ou pas, Jean est assez catégorique dans sa position…
  • les pistes pour s’améliorer qui passent par le benchmark, la formation, les échecs et les réussites…
  • les différences fondamentales entre les 2 « animaux » que sont l’entrepreneur et le manager…
  • les évolutions en cours du métier de management ainsi que les risques de burn-out ou de perte de loyauté…
  • enfin, les points de vigilance à garder en tête quand on est soi-même manager…

 

Globalement, je ressens de cet interview que si le management n’est pas un métier pour tout le monde – Jean a une position très affirmée la-dessus – c’est dans le travail avec l’équipe que doit se trouver le cœur de l’activité. Sur le sujet de l’intelligence collective, la réponse de Jean procède du bon sens. Le monde de l’entreprise n’a pas attendu l’association « savante » de ces 2 mots pour que soit mis en œuvre le « bâtir ensemble » plus puissant que le « bâtir tout seul ».

 
Ce qui est intéressant, et on le voit dans un interview de Robert Dilts que j’ai récemment enregistré, c’est que les modèles de travail inspirés de leaders tels que Walt Disney, Steve Jobs et bien d’autres, donnent un canevas, des méthodes qui peuvent transformer la grande intention de l’entreprise, et donc sa performance, tout en développant l’appropriation de tous.

 

J’y reviendrai…

 

Que pensez-vous de cet interview ? En quoi ce retour d’expériences vous inspire-t-il dans votre métier ?