Oser sortir de la zone de confort…

Écoutez cet article en podcast :

Définition visuelle de la zone de confort :

 

  • 1 – prenez un papier vierge
  • 2 – dessinez un cercle (s’il est un peu ovale, ça marche aussi)
  • 3 – écrivez le mot « confort » à l’intérieur du cercle
  • 4 – écrivez le mot « risque » à l’extérieur du cercle

 

Votre zone de confort, c’est votre cocon : tout ce qui vous savez bien faire, bien vivre, vos protections habituelles, vos ritournelles éternelles, vos anges et vos démons, vos habitudes, le monde intérieur et extérieur que vous connaissez. En dehors du cercle…

 

C’est l’univers du risque, de l’inconnu, de l’improbable, de l’aventure, de la peur. Chacun d’entre nous a son propre cercle. Si dans ma zone de confort se trouvent la déprime ou l’abus d’alcool, la vitesse sur l’autoroute ou la course de marathon, la rhétorique scientifique ou le jeu de go, la guitare ou la traversée d’un désert, la direction d’un comité de direction ou le bricolage d’une étagère, c’est ma zone à moi, elle est unique. Aucun jugement de valeur, ma zone de confort représente le fruit de mon histoire, mon refuge…

 

Il est notoire de constater que chacun se détermine dans son propre cercle, avec ses rites et chemins personnels. Chaque cercle possède ses contours, chaque intérieur de cercle ses spécificités. Vous, cher lecteur, votre zone a évidemment une taille et un contenant uniques ! La leçon de l’image est-elle bien là ?

 

Que se passe-t-il si je ne sors jamais de ma zone de confort ? La zone de risques faisant pression, mon cercle va se recroqueviller. Ma zone de confort va se réduire. Je vais acheter toutes les mauvaises ondes, nouvelles, les influences pour justifier ma lente implosion.

 

 

Que se passe-t-il si je fais mienne la pratique de sortir régulièrement de ma zone de confort ?

 

ATTENTION, vous avez noté que les flèches ne sont pas trop longues; une flèche immense signifierait témérité voire imprudence.

 

Oser sortir du cercle, cela signifie tenter. Se poser la question magique : « c’est quand la dernière fois que j’ai fait quelque chose pour la première fois ? » Oser sortir de la zone donne l’opportunité de se confronter, d’ouvrir les possibles, d’explorer… il y a tant à découvrir. « Je n’ai jamais parlé en public » ! C’est ma zone de risques… et si, la prochaine fois qu’on me sollicite – la vie propose régulièrement ce genre de situation – je prenais la parole ! Zône de risque la première fois, qui peut se transformer en zone de plaisir.

 

Conséquence :

Vous avez agrandi votre zone de confort.

J’ai fait dessiner cela un jour à un médecin spécialiste, lors d’un diner. Jamais dans son cursus, il n’avait reçu de sensibilisation de nature psychologique telle que ce griffouillage sur un bout de nappe. J’en suis resté stupéfait. On soigne des symptômes. Pourtant, prendre conscience de schémas aussi rustiques que ce magnifique cercle que vous venez de dessiner, cela ne donne-t-il pas une stratégie de vie ?

 

Oser, oser, oser, oser, oser, oser… tant qu’il y a de la vie……………..

Donnez un exemple de sortie de votre cercle de confort, cela inspirera tous les lecteurs !

NB : je parle de cercle et je m’aperçois que j’ai dessiné une zone ovale, ce qui n’a aucune importance. Cela vous a-t-il dérangé ? En ré-écoutant le podcast, cela m’a fait sortir de ma zone de confort, car j’aime bien être précis. Tant pis, je laisse l’article tel quel, comme ça je peux me moquer de moi…