Ne faites pas de supposition : le troisième accord Toltèque

L’autre matin, dans le métro, un joueur d’accordéon rentre dans la rame. Il commence son concert. Je ne vois pas, il est dans mon dos.

 

Musique dans le métro

J’observe un monsieur debout devant moi, manifestement énervé car je le vois regarder, l’oeil désapprobateur, à plusieurs reprises en direction du musicien. Regard excédé. Le concert d’accordéon musette nous accompagne quelques quelques stations de métro. Puis le saltimbanque commence sa quête, passe devant moi. Ce matin je ne donne rien : j’applique une règle aléatoire de don sur laquelle je reviendrai un jour dans un article… Le monsieur excédé tourne et détourne son buste.

Lire la suite»

4 bonnes pratiques de management observées sur le terrain…

Aujourd’hui, journée très terrain : début de matinée passée dans un bureau d’Artalforest à San José, Costa Rica puis visites dans la province du Guanacaste de cultures de cacao rare et de forêts de teck. J’ai parlé dans une précédente vidéo (pour réussir, j’ai souvent signé) de ce nouveau voyage d’études avec des clients intéressés par des investissements originaux dans un pays émergent et dynamique.

 

Frédéric et JacquelineJournée intéressante aussi pour observer un entrepreneur-manager qui développe avec talent ses entreprises. A la tête d’un groupe diversifié au Costa Rica et au Nicaragua, Frédéric Paré fait une démonstration – en toute modestie – d’au moins 4 bonnes pratiques de management.

 

Voyons cela :

 

Lire la suite»

Pour réussir, j’ai souvent signé

Cette réflexion « pour réussir j’ai souvent signé« , a été la réponse d’un entrepreneur que j’interrogeais un jour sur les secrets de sa réussite… Il ne m’avait pas répondu « j’ai tout réussi », il m’avait bien dit « j’ai souvent signé » !

Dans cette vidéo, tournée de très bon matin au bord du Pacifique, j’explique ce que cette notion de « signature » évoque pour moi…

 

Alors suffit-il de signer, signer, signer, pour réussir ?

Lire la suite»

Comment sortir d’un dilemme…

Il se passe tant de choses sous la douche… L’autre jour, c’est dans ce lieu singulier que j’ai trouvé, en utilisant une technique apprise auprès de Robert Dilts, comment sortir d’un dilemme intérieur. L’outil utilisé fonctionne finalement aussi bien pour surmonter un dilemme risquant se transformer en conflit dans une équipe, que pour dépasser un débat intérieur sans fin.

 

Synonymes de dilemme : alternative, choix, option, raisonnement

 

Lire la suite»

Osez demander l’avis à votre équipe…

 

Dans sa biographie, que je vous encourage à lire, il est raconté que Steve Jobs demandait l’avis d’une centaine de personnes avant de prendre une décision. Il interrogeait tout le monde, aussi bien ses collaborateurs supposés être légitimes, comme les plus improbables de ses interlocuteurs… Tout cela permettait, j’en suis convaincu, de nourrir l’intelligence collective (même si Steve Jobs est aussi connu pour ses maladresses et son caractère de cochon).

 

J’ai tourné cette vidéo après être intervenu, modestement, dans une classe de teenagers (adolescents) dans un cours de français dans l’état du Maine aux Etats-Unis. Je vous explique, après la vidéo, pourquoi cela m’a inspiré sur le métier de management…

 

Pourquoi cette petite expérience m’a-t-elle inspiré sur le management et la peur qu’on a parfois de demander l’avis à l’équipe ?

Lire la suite»

Quelle est la différence entre lâcher-prise et abandonner ?

L’expression « lâcher-prise » est-elle la nouvelle tarte à la crème des formations de management et de développement personnel, ou quelque chose d’essentiel se cache derrière ? Quelle est la différence avec abandonner ? Dans cette vidéo, je raconte une anecdote vécue qui illustre, je pense, l’écart entre le fait d’abandonner ou bien de décider de lâcher-prise. J’ai bien écrit « décider ».

Regardez plutôt :

Comment savoir s’il est l’heure de lâcher-prise ? Comment savoir si l’on n’est pas en train d’abandonner ?

Lire la suite»

1 formule magique pour négocier avec votre chef…

Qu’il est difficile de négocier avec son propre chef… qu’il est difficile de lui signifier son désaccord. Entre le risque de se faire « saquer », la sensation confuse de risquer de perdre sa considération, sa reconnaissance, nombreux sont ceux qui la bouclent devant les galons. Dans cette vidéo, je propose une formule magique pour négocier avec son chef : un peu d’humour, un peu de provoque, en réalité une tactique que je développe dans la suite de cet article…

Que pensez de cette formule magique pour négocier avec votre chef ?

 

Lire la suite»

Dans la crise, sortir par le haut…

Récemment, dans un échange forum autour des difficultés de l’un des participants, j’ai distillé le message suivant :

 

« Dans la crise, la sortie par le haut est toujours la meilleure solution. Se concentrer sur ce qui est en ton pouvoir, s’accrocher à tes valeurs fondamentales sans tomber dans la réplique aux coups bas par des coups bas. On a toujours le choix des armes. En choisissant la non-violence, Gandhi n’a-t-il pas gagné un combat incroyable ?
Lire la suite»

Pourquoi prendre du recul en situation de crise ?

Cette vidéo est tournée là où la puissance de la nature nous met de facto en posture de prise de recul. Un compagnon de chemin me dit un matin de méharée dans le désert : « c’est là qu’il faut emmener les personnes qui sont dans la crise ! Le problème, c’est qu’ils ne vont pas le faire… »

Alors…

Pourquoi prendre du recul en situation de crise ?

 

 

La culpabilité de partir… voilà une puissante force qui nous retient de prendre la décision susceptible de nous rapprocher de la sagesse…

 

Lire la suite»

Je continuerai… en hommage aux victimes du 13 novembre 2015

Texte de l’abbé Pierre :

«Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter.
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.»

 

Continuer de vivre, continuer d’exister, continuer de militer pour que l’Amour l’emporte sur la Peur…