Quelques clés de la réussite en entretien d’embauche

Un collègue blogueur, Adrien Bignon, me propose de publier un article sur les clés de la réussite en entretien d’embauche. Je vous laisse entre ses lignes :

Adrien :
« L’entretien d’embauche est un exercice difficile, pour le recruteur comme pour le candidat. Celui-ci nécessite une préparation à double sens, sans quoi ce rendez-vous risque de tourner à la perte de temps. Voici 4 conseils pour réussir son entretien d’embauche côté candidat.

1°) Renseignez vous sur l’entreprise

Cet aspect montrera votre motivation : êtes-vous allé vous documenter suffisamment sur l’entreprise, son actualité, sa stratégie, ses projets et ses préoccupations du moment ? Quelles sont ses problématiques ? Ses difficultés du moment ? Son cœur d’activité ? Ses ambitions ? Votre employeur sera nécessairement sensible à  votre investigation en la matière. Bien entendu, il vous sera impossible de tout savoir, votre recruteur en est conscient. Mais plus vous en saurez, plus votre crédibilité sera renforcée. Il existe différents moyens de recueillir ce type d’informations : ne vous limitez pas au site internet, tentez de récolter des informations sur le terrain, en vous déplaçant dans les points de vente des produits vendus par la société, en allant à la rencontre de ses parties prenantes (salariés, partenaires, clients, fournisseurs, concurrents…), grâce à votre réseau personnel ou professionnel. En outre, ce travail de documentation est d’autant plus utile qu’il vous permettra de vous donner de la matière pour alimenter vos questions. La pertinence de celle-ci sera toujours appréciée…

2°) Enquêtez sur le poste escompté

Le poste est généralement détaillé dans l’offre d’emploi. Mais ce descriptif peut être simpliste. C’est alors à vous de vous interroger, de vous renseigner en détail sur le contenu de la mission : résultats escomptés, journée type, interaction avec tel ou tel service de l’entreprise, référent, charge de travail, déplacements éventuels, niveau de responsabilité, perspectives d’évolutions…Autant d’éléments qui vous permettront d’être plus à l’aise en entretien d’embauche.

3°) Préparez le pitch de votre parcours

La question du parcours est inévitable. D’où venez-vous ? Où allez-vous ? Pourquoi ? Vous devez pouvoir exprimer en quelques phrases vos différentes expériences, ce qu’elle vous ont apporté, ce qu’elle vous ont appris, mais aussi pourquoi vous êtes là à cet instant bien précis. Il ne s’agit pas de résumer votre CV que le DRH ou manager a sous les yeux, mais plutôt d’être capable, en quelques phrases, de synthétiser vos différentes expériences, en expliquant la logique et les raisons de vos différents choix, et surtout en mettant en adéquation vos expériences avec le poste proposé. Le recruteur teste aussi votre niveau d’expression orale, votre faculté à exprimer vos idées. En clair, la forme compte autant que le fond. Par conséquent, il n’est pas superflu de passer du temps chez vous à répéter votre pitch, pour gagner en fluidité et rôder votre discours.

4°) Soignez votre langage non verbal

En dehors de la teneur de vos propos, votre comportement global est observé attentivement par la personne qui vous reçoit. En effet, les éléments de communication non-verbaux en disent long sur votre personnalité et peuvent être des indicateurs fiables de votre motivation et de votre ressenti en temps réel. Visage souriant, poignée de main ferme, regard droit et tenue vestimentaire adapté au poste proposé sont à privilégier. Tout ce qui peut trahir une agitation intérieure (les jambes qui tremblent, jouer avec son stylo, difficultés à tenir en place) sera interprété par votre interlocuteur. Ayez à l’esprit ce paramètre, car le corps de ment jamais, et pourrait bien vous trahir ! »

 

N’hésitez pas à commenter les suggestions d’Adrien…