Qu’est-ce qu’une activité à haut rendement ?

Comment bien gérer son temps, optimiser son temps ? Même si ces 2 expressions ne veulent rien dire en fait, puisque le temps ne s’optimise ni se gère, « il est » c’est tout… il est utile de s’interroger sur notre relation à l’emploi de notre temps.

 

Quand j’entends « je n’ai pas le temps », j’ai toujours envie d’intervenir et interroger : « tu n’as pas le temps ou bien tu ne le prends pas ? » Cette question est moins futile qu’il n’y parait. Comment se fait-il que certains pensent ne pas avoir le temps quand d’autres ont l’air de le prendre ? Le prendre pour réaliser nos projets, développer des relations plus profondes, vivre une vie qui nous ressemble.

 

Je propose une série de vidéos pour éveiller quelques notions pour une meilleure occupation de son temps, faire en sorte que cette occupation ressemble davantage à un choix. Ne se sent-on pas mieux lorsque notre occupation répond à un choix véritable, et non à une contrainte des évènements ou des autres ?

 

Dans cette vidéo, j’évoque une première notion essentielle : prendre conscience de ce qu’est une « activité à haut rendement », notion qui m’a été présenté au début des années 1990 par Christian Loridon (que je remercie au passage).

L’activité à haut rendement, c’est celle qui va avoir des résultats considérables à terme. Tout le contraire évidemment de la résolution de l’urgence, notion sur laquelle je reviendrai. L’activité à haut rendement sert le long terme, sert la stratégie, sert l’essentiel. J’évoque dans la vidéo :

  • se former
  • créer des relations véritables
  • préparer
  • planifier
  • travailler la stratégie
  • s’occuper de soi, de son corps, de sa santé

 

On peut allonger la liste :

  • déléguer (et bien préparer les délégations)
  • lire
  • réviser les processus
  • clarifier ses partenariats
  • écouter et analyser ses intuitions
  • tenter des expériences différentes (tiens, un exemple)
  • prendre du recul (tiens, un autre exemple)
  • etc…

 

Je pense que le concept d’activité à haut rendement se comprend… intellectuellement. La difficulté ne réside pas là…

 

Dès qu’on a conscience qu’il existe des activités à plus haut rendement que d’autres, encore faut-il décider d’y consacrer du temps. Or, comme souvent les urgences envahissent le quotidien (par manque de réflexion sur la juste occupation de son temps), il n’y a pas de disponibilités pour l’activité à haut rendement. Cercle vicieux, puisque consacrer plus de temps aux activités à haut rendement permet de libérer le temps, d’être moins victime de l’univers qui s’acharne à nous empêcher de vivre notre vie, qui reste une croyance largement répandue.

 

Que pensez-vous de cette solution : inscrire dans votre agenda les activités à haut rendement – qui sont souvent des rendez-vous avec vous-même. Je reviendrai abondamment sur ces notions dans de prochains articles et vidéos.

 

Et si vous décidiez d’écrire dans votre agenda vos temps de travail sur les activités à haut rendement, et que, exploit supplémentaire, vous vous teniez à cet engagement avec vous même…