Communiquer

Vous n’êtes pas obligé de parler…

Je me rappelle au collège – oh, il y a fort longtemps, imaginez c’était au 20ème siècle – on allait parfois dans une salle de cinéma fort rustique, bancs en bois (pour ne pas s’endormir), sol en béton. Après la séance de salle noire, le prof de français nous faisait travailler le film, comme on décortique un texte d’auteur. Dans mon souvenir, il posait souvent la question : « qui est le personnage fort dans le film ? » La juste réponse désignait habituellement un personnage silencieux, réfléchi, pertinent. Cette anecdote m’a marqué…

 

Dans cette vidéo, je raconte comment un client me renvoie un feed-back très positif de cette posture de discrétion. Écoutez…

 
Êtes-vous obligé, sous prétexte que vous êtes en position de pouvoir, en position de négociation, de tout le temps intervenir ?

 

Lire la suite»

Claude Onesta nous parle d’intelligence collective…

« Les philosophes ont été remplacés par les économistes » 

Claude Onesta, Avignon, 30 juin 2015.

Fin juin, j’assiste à une conférence baptisée :

« Performance durable : comment devenir numéro 1 et le rester ? »

L’intervenant : Claude Onesta, entraineur de l’équipe de France de handball.

Claude Onesta

Claude Onesta

 

A vrai dire, je n’observe pas de près ce sport, même si j’ai eu l’occasion de voir une ou deux finales de compétitions internationales ces dernières années. A l’annonce du palmarès de l’équipe de France lors de l’introduction de la conférence, je prends conscience de la pertinence du sujet. Le palmarès est impressionnant : multi champions d’Europe, du Monde, Olympiques… Préparée par le CJD (centre des jeunes entrepreneurs), cette soirée rassemble quelques centaines d’entrepreneurs de la région, Claude Onesta va créer des ponts entre son expérience d’entraîneurs et le management. On ne sera pas déçu. S’il n’emploie pas l’expression « intelligence collective », Claude Onesta développe avec force, nuances et modestie tous les ingrédients du succès de ce qu’il décrit comme la « libération des espaces ».

Il commence fort : « le talent seul ne suffit pas. La perte du championnat d’Europe en août 2012 est arrivée avec l’équipe la plus forte que j’ai jamais réunie, sans aucun blessé. »

Lire la suite»

Quelle question clé poser en entretien d’embauche ?

Quand on lance un recrutement, l’entretien d’embauche est un moment crucial. Évaluer les compétences techniques du candidat pour le poste proposé vient naturellement à l’esprit. On va donc les passer en revue pour mesurer les capacités pratiques, les capacités métier. Si ce processus est nécessaire, il reste souvent insuffisant. On le sait, il est nécessaire de qualifier ce que les américains appellent les « soft-skills », ces qualités de savoir-être que nul indicateur ne peut totalement cerner.

Dans cette vidéo, je vous propose de réfléchir à une question clé à poser en entretien d’embauche… Écoutez :
 

 
 
Pourquoi raconter une fierté personnelle est-il un bon indicateur pour celui qui recrute ?

 

Lire la suite»

Pourquoi mon collaborateur me dérange ?

Le manager est souvent interrompu dans son travail…

« Pourquoi mon collaborateur me dérange ? »

se dit-il parfois énervé…

Dans cette vidéo, je donne les 2 raisons essentielles, sources de ces interruptions.

 

 

Comment faire avec ces 2 types d’interruption : le besoin d’instructions, le besoin de reconnaissance ?

L’une des bonnes pratiques de management peut se trouver dans l’article 3 mois pour mettre en œuvre une idée simple.

 

Comme souvent dans un dysfonctionnement – en occurrence l’interruption répétée et non maitrisée est un dysfonctionnement que l’on accepte – il convient de prendre de la hauteur et mettre en place une nouvelle pratique. Autrement, le risque est de périr noyé sous les petits soucis des autres… parce qu’on n’a pas fait le travail d’anticipation.

 

 Comment faites-vous quand vous êtes dérangés ? Comment gérez-vous l’interruption ?

 

Faut-il faire de l’humour quand on est manager ?

L’humour demeure l’un des attraits de la nature humaine. Il n’est pas question de l’éliminer du monde du travail. Cela donne de la légèreté, permet de dédramatiser… Pourtant, à bien y regarder, il existe des formes d’humour dont l’impact peut s’avérer douteux voire néfaste.

Que pensez-vous de cet exemple ?

 

 

Je vous pose la question : sur le ton de l’humour, dans votre histoire, une réflexion à votre endroit n’a-t-elle pas déjà appuyé sur une blessure ?

 

Bien involontaire, comme une espièglerie, certains envoient ce que les accords toltèques décrivent comme de la magie noire… La magie noire, ce sont ces paroles qui nous font mal et qu’on transporte avec soi, parfois pendant des années, d’autant plus qu’elles sont proférées par quelqu’un pour qui on a de l’admiration, de la considération, de l’amour même.

 

Le manager, du haut de son promontoire, ne risque-t-il pas de faire bien des dégâts en croyant être subtil ?

 

Avez-vous des exemples à partager en commentaire ?
Êtes-vous vigilant sur ce point ?

 

Le séminaire « entrepreneur libre » qui redonne un grand boost…


 Je reviendrai dans un autre article sur les enseignements entendus/partagés dans le séminaire « entrepreneur libre » organisé ce week-end par Sébastien le Marketeur...

Sébastien a un très grand talent – et une réussite hors du commun. Nous étions 400 entrepreneurs dans la salle, tous en quête d’optimisation de nos stratégies, tous en quête de rencontres et de partages… Le moins que l’on puisse dire est que ce séminaire avait tous les ingrédients de l’intelligence collective (la nature en moins puisque nous étions dans une salle de congrès parisienne).

Pour un manager comme un entrepreneur, participer à ce type de manifestations est primordial. Cela permet de bouger les neurones et le corps, nouer de nouveaux liens. Je pense que les conséquences sont incalculables dès qu’on a lâché prise avec ses démons intérieurs (j’en parle dans la vidéo)…

Ces 2 jours m’ont redonné un grand boost pour aller au bout de mon projet de méharée-coaching

Encore un grand merci à Sébastien.

 

12 points clés pour réussir votre présentation…

Le petit-déjeuner d’affaires commence en retard, par l’introduction :

 

« Bon on va commencer, bienvenue, on va essayer de commencer avec le traditionnel retard de 15 minutes Avignonnais (la même excuse fait florès ailleurs, on parle alors de fameux retard « Parisien », « Marseillais », « Lyonnais », « Nantais », « Rouennais »…).

Ah, ah, ah (car cette bonne astuce du retard fait toujours rire) !

Vous allez bien ? (un beuhhhh mou remonte de la salle).

Jojo, tu peux afficher le 2ème transparent ? Merci. Alors voyons quel menu vous attend aujourd’hui ? » etc…

 

Le transparent projeté et les suivants sont des encombrements de mots et de schémas enchevêtrés que l’orateur prend soin de regarder les 3 quarts du temps, pour à la fois chercher ce qu’il doit dire, et se rassurer en évitant de regarder les yeux des participants.

 

Bored Businesspeople Sitting On ChairsIls sont plusieurs présentateurs, la salle est disposée en U, ils se tiennent sur le coté derrière l’écran de leur PC. Nous sommes 20 dans la salle, inconnus les uns des autres. La présentation a commencé en retard, elle finira d’ailleurs en retard. Chacun se congratule sur la normalité de la chose. Les présentations se suivent, techniques au plus pointu, chargés d’acronymes les plus nombreux. Les transparents sont complexes, illisibles, rassurent les présentateurs qui pensent ainsi couvrir l’exhaustivité du sujet. Aucune interaction, 1 ou 2 courageux se lancent dans une question en toute fin de présentation, qui ne peut pas vraiment être traitée.

 

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?

Voici quelques insupportables pratiques de présentateurs qui ont oublié de poser une attention à la qualité de leur intervention :

 

Lire la suite»

Je me méfie des méthodes d’intelligence collective…

C’est bien naturel, dès que l’on organise un travail de groupe, la question de la manipulation se pose… Lors d’une pause d’un séminaire animé en intelligence collective, un participant me souffle : « je me méfie des méthodes d’intelligence collective ».

Je donne ma réponse à son commentaire dans la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Tout cela signifie qu’il convient, bien sur, de toujours rester en éveil, garder son discernement bien aiguisé. Comprendre l’intention qui se cache derrière la méthode pour y adhérer ou pas…

 

10 minutes pour introduire un séminaire en intelligence collective…

Dans ce séminaire animé avec des méthodes d’intelligence collective, il s’agit de mettre tous les participants en mouvement et en action très rapidement. Cette vidéo prise en direct donne les principes qui gouvernent cette animation de 1 jour et demi. Les 25 participants – ingénieurs, directeurs de projet, commerciaux, services supports – assistent à cette session baptisée « redonner confiance et dynamiser ». A peine 10 minutes après le lancement du séminaire, ils se retrouvent en mouvement pour une exercice original qui va les mettre immédiatement en relation… Peu habitués à ce modèle, la glace va cependant fondre assez rapidement. L’élimination définitive des tables, 10 minutes après le lancement, va autant perturber l’hôtelier qui nous reçoit, qu’elle mettra à l’aise chacun pour une créativité très productive.

 

Connexion entre les 25 participants, écoute bienveillante, du jeu, de la nature, des activités à 3, à 4 , à 5, à 7, tous ensemble, du rythme soutenu, et un résultat tangible et directement exploitable par le management. Le bilan fait ressortir une grande cohésion d’équipe – de nombreux commentaires évoquent « la vision commune » en fin de séminaire.

La vidéo montre la phase d’introduction, comment les méthodes d’intelligence collective permettent de lancer la dynamique, en à peine 10 minutes…

 

 

 

Dans cette vidéo, je cite Robert Dilts, l’un de mes inspirateurs dans le registre de l’intelligence collective. Regardez cette courte interview sous-titrée en français : l’intelligence collective selon Robert Dilts

 

Posez vos questions sur la suite de ce  séminaire dans les commentaires ci-dessous, j’y répondrai bien volontiers…

 

 

Passez du « yes but » au « yes and »…

Certains pensent que ces choix délibérés de modèle de communication s’apparentent à de la manipulation. Qu’en pensez-vous ?

Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous…
 

Texte de la vidéo en page 2