Progresser

4 qualités pour diriger…

Allez voir le film SELMA, surtout si vous êtes manager, entrepreneur ou dirigeant.

Vous trouverez sous cette vidéo les références du film.

 

 

 

Selma

 

Chaque évènement de ma vie est matière à inspiration sur la responsabilité, sur la mission de diriger, d’influencer, de manager. Récemment, j’ai eu le plaisir de découvrir le film Selma, tout en subtilité pour décrire un évènement majeur de la vie de Martin Luther King.

Dans la vidéo ci-dessus, je donne ces 4 qualités à nourrir et développer pour diriger avec discernement, qualités que ce film m’a inspirées :

L’intuition

La détermination

Le doute

La non-violence

 

Et dans un registre plus léger, amusant et probablement fort juste, écoutez la chronique de Nicole Ferroni sur la méditation et le management d’entreprise…

 

Retranscription de la vidéo en page 2

Chercher l’alignement pour réussir…

Dans cette vidéo, je raconte comment j’ai passé plusieurs années (oui j’ai bien écrit plusieurs années car j’en ai commis des  erreurs… nombreuses) à me confronter à de multiples annulations de commandes de clients. Je ne comprenais pas pourquoi… Alors que dans tous les business dans lesquels j’ai travaillé, j’ai toujours eu un excellent taux de transformation entre mes offres, les signatures clients et la livraison, j’étais face à un phénomène inconnu : près de 50% des clients annulaient après avoir passé commande 🙁

 

Une semaine noire d’automne, j’ai eu 3 annulations successives. J’étais littéralement KO, prostré dans le canapé. Ces 3 annulations correspondaient à un travail de plusieurs mois, à un chiffre d’affaires important pour mon activité…

 

Dans cette vidéo, je donne mon analyse de cette situation difficile, d’où je suis finalement sorti…

 

 



Affaire d’alignement donc, mais finalement, l’alignement c’est quoi…

 

Lire la suite»

La moitié du temps avec l’équipe…

Quand on saute sur la conclusion de l’interview de Jean Sornay, manager à l’international qui vient de terminer sa carrière, on entend :

« le manager devrait passer la moitié de son temps
à s’occuper de son équipe »

 

Cette affirmation est-elle aussi banale qu’il n’y parait ? Actuellement, cernés que nous sommes par tous les outils « connectés », quel est le temps passé par le manager au contact véritable avec chaque membre de son équipe ?

Regardez/écoutez l’interview de Jean Sornay, qui soulève bien d’autres enjeux du métier de manager, enjeux que je reprends dans la suite de cet article…

 

 

Lire la suite»

Les étudiants et le lion…

Dans cette vidéo, je relate l’introduction que j’ai faite lors d’une journée que j’ai animée autour de la capitalisation des savoirs acquis par une dizaine de managers – journée ultime d’un cycle de 12 jours de formation…

Écoutez la fable et lisez le texte original ci-dessous…

 

 

Lire la suite»

Le jeûne et l’intelligence collective…

Il y a quelques jours, j’ai terminé un jeûne de 5 jours. Aucun rapport avec des convictions particulières, alimentaires, religieuses ou autre, juste une expérience que j’ai eu envie de traverser. Le déclencheur ? Le père Noël a déposé un livre dans mes souliers : « le Jeûne » d’Hellmut Lützner.

Le jeune

Ce livre vante les mérites du jeûne tant sur le plan physique que spirituel. J’aime les défis, je suis curieux, alors j’ai immédiatement, comme tout bon enfant après Noël, joué avec mon cadeau : 5 jours sans mâcher, 5 jours sans estomac ni intestins, 5 jours inspirés par un livre, accompagné par la famille, 5 jours encouragés par 2 complices familiaux qui avaient déjà tenté l’expérience et vidé leur hotte sur mes godillots.

 

Bien sur je vais relier tout à l’heure cette histoire au métier de manager… et à l’intelligence collective.

 

Lire la suite»

Le séminaire « entrepreneur libre » qui redonne un grand boost…


 Je reviendrai dans un autre article sur les enseignements entendus/partagés dans le séminaire « entrepreneur libre » organisé ce week-end par Sébastien le Marketeur...

Sébastien a un très grand talent – et une réussite hors du commun. Nous étions 400 entrepreneurs dans la salle, tous en quête d’optimisation de nos stratégies, tous en quête de rencontres et de partages… Le moins que l’on puisse dire est que ce séminaire avait tous les ingrédients de l’intelligence collective (la nature en moins puisque nous étions dans une salle de congrès parisienne).

Pour un manager comme un entrepreneur, participer à ce type de manifestations est primordial. Cela permet de bouger les neurones et le corps, nouer de nouveaux liens. Je pense que les conséquences sont incalculables dès qu’on a lâché prise avec ses démons intérieurs (j’en parle dans la vidéo)…

Ces 2 jours m’ont redonné un grand boost pour aller au bout de mon projet de méharée-coaching

Encore un grand merci à Sébastien.

 

Méharée coaching 2015, le bon moment pour vous…

 

  • Avez-vous envie de prendre du recul, clarifier le sens de votre vie, lâcher la pression du quotidien ?

  • Rêvez-vous de grands espaces, de vie primitive pendant quelques jours, d’échanges bienveillants ?

  • Pensez-vous qu’il est possible de mettre un peu d’aventure dans votre vie ?

 

Chaque année, je reviens déchargé de bagages laissés dans le désert, vous savez ces bagages de vie qui encombrent, qui blessent, qui détruisent le feu de vie intérieure.

Chaque année, je reviens chargé de ces nuits étoilées dans le désert, de ces marches méditation, de la bienveillance d’un groupe, du lien secret qui se noue avec les Berbères, de la magie créée en quelques jours de vie rustique. Les décors spectaculaires du désert éveillent en moi de grandes forces. J’ai envie de le partager avec vous, dans cette méharée-coaching que j’anime avec ma complice Anouchka…

 

Pensez que c’est possible. Pensez que c’est unique. Pensez que ces sorties hors de votre zone de confort apportent les ingrédients de votre « légende personnelle« … l’histoire unique de votre vie.

La méharée-coaching, c’est aussi un temps fort de vie qui fait progresser professionnellement, familialement. On se découvre, on se retrouve. La nature nous aide, la vie au grand air, l’animation d’un groupe bienveillant.

 

Découvrez la méharée-coaching 2015

 

10 minutes pour introduire un séminaire en intelligence collective…

Dans ce séminaire animé avec des méthodes d’intelligence collective, il s’agit de mettre tous les participants en mouvement et en action très rapidement. Cette vidéo prise en direct donne les principes qui gouvernent cette animation de 1 jour et demi. Les 25 participants – ingénieurs, directeurs de projet, commerciaux, services supports – assistent à cette session baptisée « redonner confiance et dynamiser ». A peine 10 minutes après le lancement du séminaire, ils se retrouvent en mouvement pour une exercice original qui va les mettre immédiatement en relation… Peu habitués à ce modèle, la glace va cependant fondre assez rapidement. L’élimination définitive des tables, 10 minutes après le lancement, va autant perturber l’hôtelier qui nous reçoit, qu’elle mettra à l’aise chacun pour une créativité très productive.

 

Connexion entre les 25 participants, écoute bienveillante, du jeu, de la nature, des activités à 3, à 4 , à 5, à 7, tous ensemble, du rythme soutenu, et un résultat tangible et directement exploitable par le management. Le bilan fait ressortir une grande cohésion d’équipe – de nombreux commentaires évoquent « la vision commune » en fin de séminaire.

La vidéo montre la phase d’introduction, comment les méthodes d’intelligence collective permettent de lancer la dynamique, en à peine 10 minutes…

 

 

 

Dans cette vidéo, je cite Robert Dilts, l’un de mes inspirateurs dans le registre de l’intelligence collective. Regardez cette courte interview sous-titrée en français : l’intelligence collective selon Robert Dilts

 

Posez vos questions sur la suite de ce  séminaire dans les commentaires ci-dessous, j’y répondrai bien volontiers…

 

 

Passez du « yes but » au « yes and »…

Certains pensent que ces choix délibérés de modèle de communication s’apparentent à de la manipulation. Qu’en pensez-vous ?

Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous…
 

Texte de la vidéo en page 2

4 postures nouvelles à s’approprier pour passer du rôle de manager opérationnel à fonctionnel

Pour beaucoup de cadres, quitter un poste opérationnel demeure un défi compliqué.

Habitué à la « dictature du chiffre », aux incidents nombreux de la vie quotidienne, à l’agenda débordant, aux exigences croissantes des normes, des attentes des dirigeants, des clients, des collaborateurs, des partenaires, de la famille, etc…, le manager qui passe soudain de cette mission très concrète vers un poste fonctionnel s’en trouve tout décontenancé. Dans un job opérationnel à la vente, aux achats, à l’industrie, à la finance, au marketing, le manager opérationnel est cerné. Job opérationnel rime avec court terme, pression, résultats, crises, incidents.

Quand le manager opérationnel passe à un poste de manager fonctionnel, d’un seul coup, du jour au lendemain, tout s’évapore :

  • le téléphone ne sonne plus
  • plus personne n’entre dans le bureau
  • il n’y a plus de budget
  • il n’y a plus d’incidents
Le vide existentiel…

 

Lire la suite»