Entrepreneur

Ceux qui réussissent travaillent tout le temps…

Dans cette vidéo, je raconte ce qui m’arrive en conduisant à Sydney. D’un seul coup, me viennent toutes un tas d’idées pour l’animation de mon groupe Mastermind. J’ai envie de faire travailler les entrepreneurs de mon groupe sur l’appropriation d’habitudes de ceux qui réussissent – ces pratiques que j’ai remarquées en côtoyant des personnalités qui apportent beaucoup, et vivent une vie riche de belles expériences. Les idées se bousculent dans ma tête, alors que je zigzague sur la file de gauche, dans le tumulte de Sydney.

 

Dans ma tête, une quinzaine d’habitudes de ceux que j’ai vu réussir, se met en liste. L’une d’entre elle est qu’ils travaillent tout le temps !

 

Que veut dire travailler tout le temps : « à fond en permanence » ou tout autre chose ?

Lire la suite»

3 leçons après le lancement de mon groupe Mastermind…

Ce jeudi 16h30, je raccroche le téléphone et confirme le lancement de mon premier groupe Mastermind…
 🎂🍾

 

Je m’étais fixé 6 participants minimum, le quota vient d’être atteint. Comment ai-je monté ce groupe et quels sont les enseignements de ce nouveau projet ? Rien d’exceptionnel et pourtant ces 3 leçons-là semblent éternelles…

 

L’histoire
Vers fin mars, interpellé par une prospect qui souhaite me voir en action de consultant, je prends le défi, en live, au téléphone, de monter un atelier Mastermind en avril. Je lui propose 2 ou 3 dates de disponibilités dans son agenda. Je raccroche et me dis : « aïe, aïe, aïe, c’est malin, maintenant il faut que je le fasse » !

1ère leçon 

les défis ça pousse à se bouger les fesses…

Lire la suite»

Champion de la dissimulation ou proche de qui vous êtes ?

Si vous êtes champion de la dissimulation, ne vous inquiétez pas, tout le monde le sait. Cela se voit, se sent, s’entend.

J’en parle dans cette vidéo qui reprend un commentaire d’une participante à un atelier Mastermind. Cette participante me disait : « en passant sur le hot-seat, je n’ai pas dit tout ce que vous m’avez renvoyé en miroir. Et ce que vous m’avez renvoyé est juste ! Cela signifie-t-il que mes collègues ressentent ce que je pense, même si je ne l’ai pas exprimé dans mes paroles ? »

Je vous laisse deviner ma réponse.

Existe-t-il des champions de la dissimulation ? Oui (j’en ai en tête) mais c’est rare qu’ils ne soient pas repérés rapidement. La dissimulation est-elle une bonne piste ? J’en doute. N’est-il pas plus sain de se rapprocher de qui on est, avec les choix parfois difficiles que cela implique ?

Je vous laisse commenter le propos ci-dessous…

Pitch : on achète davantage le « pourquoi » que le « quoi »…

Cette nuit, à un horaire inavouable d’insomnie, j’ai cliqué sur cette vidéo TED. Elle m’a fait réfléchir à mon pitch, à la question d’un collègue qui me demande mon avis sur son propre pitch. Vous savez, le pitch, c’est cette formule magique qu’il faut répondre quand quelqu’un vous interroge : « et toi, tu fais quoi dans la vie ? »

 

Cette question est difficile, sauf si on aime se définir comme un titre.  Le titre est un camouflage pratique : « je suis ingénieur », « je suis prof », « je suis ouvrier », « je suis médecin », « je suis directeur », « je suis entrepreneur », « je suis employé », « je suis consultant », etc… Ce camouflage ne dit rien d’essentiel sur soi, et finalement est assez peu intéressant. D’ailleurs souvent, la réponse par ce camouflage met fin à la discussion, ou à l’intérêt qu’on vous porte. Le titre permet de classer dans une catégorie qui nous intéresse ou pas, dans un étage social pour se situer « par rapport à ». On passe ainsi à coté de l’essentiel.

 

Le « pourquoi » est plus important que le « quoi », l’orateur de ce TED l’explique avec talent, en soulignant même que l’on achète davantage le « pourquoi » que le « quoi ». Cela peut faire réfléchir quand on tente de bâtir son pitch. Je parle de ce travail personnel après la vidéo…

 

Lire la suite»

Qu’est-ce qu’une action importante ?

En 2 minutes, découvrez comment un entrepreneur, qui a un succès extravagant, définit « une action importante »…

 

Votre exercice du jour : prenez votre todolist (vous savez celle que vous regardez tous les jours et dont vous procrastinez consciencieusement une grande partie de jour en jour). Posez vous les 2 questions que j’évoque dans la vidéo :

  • suis-je vraiment le seul, l’unique à pouvoir faire cette action ?
  • est-ce que cette action a un fort levier (financier en particulier) ?

On reparle de la délégation ???

Qu’en pensez-vous ? Ecrivez votre commentaire ci-dessous…

4 bonnes pratiques de management observées sur le terrain…

Aujourd’hui, journée très terrain : début de matinée passée dans un bureau d’Artalforest à San José, Costa Rica puis visites dans la province du Guanacaste de cultures de cacao rare et de forêts de teck. J’ai parlé dans une précédente vidéo (pour réussir, j’ai souvent signé) de ce nouveau voyage d’études avec des clients intéressés par des investissements originaux dans un pays émergent et dynamique.

 

Frédéric et JacquelineJournée intéressante aussi pour observer un entrepreneur-manager qui développe avec talent ses entreprises. A la tête d’un groupe diversifié au Costa Rica et au Nicaragua, Frédéric Paré fait une démonstration – en toute modestie – d’au moins 4 bonnes pratiques de management.

 

Voyons cela :

 

Lire la suite»

Pour réussir, j’ai souvent signé

Cette réflexion « pour réussir j’ai souvent signé« , a été la réponse d’un entrepreneur que j’interrogeais un jour sur les secrets de sa réussite… Il ne m’avait pas répondu « j’ai tout réussi », il m’avait bien dit « j’ai souvent signé » !

Dans cette vidéo, tournée de très bon matin au bord du Pacifique, j’explique ce que cette notion de « signature » évoque pour moi…

 

Alors suffit-il de signer, signer, signer, pour réussir ?

Lire la suite»

Grande différence entre entrepreneur et commercial…

J’ai participé à de nombreux séminaires commerciaux aux quatre coins du monde (Afrique du Sud, Etats-Unis, Guadeloupe, Thaïlande, Hong-Kong et j’en passe). Le soir, après les présentations d’usage, les chiffres et les stimulations marketing, vient le temps du diner, de la fête et de la boisson abondante. La soirée se prolonge jusqu’à des heures indues. Il me souvient un jour un collègue rentrant vers 5 heures du matin, dans la chambre que nous partagions, et me réveillant par les sonorités graves et les odeurs peu voluptueuses de se vagissements vomitoires dans les toilettes.

 

Lire la suite»

Atteindre les objectifs malgré handicaps et embûches…

Nos handicaps et nos embuches nous servent-ils d’excuses pour ne pas atteindre nos objectifs ?
Regardez cette vidéo tournée à Barcelone lors du congrès des Infopreneurs 2015. Vous y trouverez exemple à inspiration…


Comment se fait-il que certains hommes ou femmes réalisent des exploits, réussissent à surmonter des épreuves alors que d’autres abandonnent en route ? Je crois que je n’aurai jamais la réponse irréfutable à cette question, bien trop insaisissable. Nous passons parfois très près du précipice…

Lire la suite»

Itinéraire d’un entrepreneur gâté : interview de François Faudot dit Bel

François a la passion de la vie… il le dit ainsi pour introduire son parcours d’entrepreneur. S’il se décrit comme un « entrepreneur atypique », j’ai eu envie titrer ce partage d’expériences : « itinéraire d’un entrepreneur gâté » en mémoire d’un film bien amusant et inspirant, avec notre Belmondo national en vedette. François nous raconte ses débuts difficiles, nous raconte quelques uns des épisodes marquants de son parcours. Il nous livre en fin d’interview sa vision de « l’entrepreneuriat et du management ». Écoutez jusqu’au bout…

 

La question me vient toujours quand je rencontre des dirigeants : « quelle différence existe-t-il entre le manager et l’entrepreneur ? Peut-on passer facilement de l’un à l’autre ? » En recoupant les propos de François avec ceux de Robert ou Jean, vous pouvez vous faire une idée sur la question. Cette question fait évidemment référence à ma propre histoire, puisque j’ai quitté le salariat à 42 ans pour partir à l’aventure…

 

Malgré les embûches innombrables, je retiens de François que « si on en a vraiment envie, ça vaut le coup » !

Écoutez son témoignage, je relate quelques éléments clés sous la vidéo…

 

 


Quels sont les éléments clés que François développe dans l’entretien ???

 

Lire la suite»