Négocier

3 raisons pour négocier avec votre chef

Vous pouvez écouter cet article en podcast :

Vous a-t-on enseigné la discipline ? Vous a-t-on formaté à faire ce qu’on vous dit ? Vous a-t-on préparé à respecter toutes les consignes et… à la boucler ?

 

C’est probable puisque notre système d’éducation pousse à « rentrer dans la norme » – la norme étant d’éviter les vagues. Ca vous parle ? Pourtant, vous devez négocier avec votre chef (je ne parle pas que de la négociation de salaire). Le propos est-il subversif ? Non ! Vous devez apprendre à négocier avec votre chef, c’est capital pour vous (c’est une manière de vous faire respecter, voire d’éviter parfois le harcèlement moral), et c’est capital pour le business !

Je vous donne 3 raisons majeures pour négocier avec votre chef, que vous soyez manager ou pas…

Lire la suite»

Non, non et non, 3 raisons pour dire non !

Ecoutez cet article en podcast :

« Non » !

Notre éducation nous a souvent poussé à dire (presque toujours) oui. Pourtant, le « non » est très puissant puisqu’il permet d’arbitrer et aussi de choisir (comme le oui d’ailleurs). Sauf que, la confusion existe entre « je te dis non à ce que tu me proposes/ce que tu me demandes » et « je dis non à toi ».

 

Dans le premier cas, il s’agit de repousser une proposition, une sollicitation. Dans la deuxième formule, il s’agit de repousser la personne. Cette confusion crée ce malaise : « j’ai dit oui (parce que je t’apprécie), mais en fait, je ne peux pas/je ne veux pas/je ne sens pas et j’ai vraiment envie de dire non (mais je n’ose pas) ».

 

Apprendre à dire non est l’une des leçons apprises auprès de ceux qui réussissent.

Il y a surement des quantités de raisons d’apprendre à dire « non », j’ai envie de privilégier celles-ci…

Lire la suite»

A la réunion, je n’emporte que moi !

J’assiste à une réunion qui termine une mission accomplie de conseil. Comme d’habitude, je prépare mes affaires. Consciencieusement, je mets le dossier du projet (8 cm d’épaisseur) dans mon cartable. J’ajoute mon ordinateur. En enfournant tout ce bazar, je suspecte que ça ne servira à rien. Mon interlocuteur m’a simplement demandé d’assister à la réunion. Il souhaite que je lui donne un avis sur l’animation de la réunion et sur son appropriation du projet. C’est lui qui détient désormais tous les documents à jour, et tableaux de bord du projet.

 

Pourquoi ai-je besoin d’emmener toutes ces choses à cette réunion ? Les informations contenues dans mon dossier sont vraiment nécessaires à ce moment-là ? L’épaisseur du dossier ou les octets de mon ordinateur vont-ils être utiles ou ma présence suffit-elle ? Ouvrir un ordinateur dans la réunion va-t-il me rendre plus attentif, plus présent ? Ce dossier en mallette sert-il à autre chose qu’à me rassurer ?

 

Dans un nombre considérable de réunion, n’emporte-t-on pas des tas de choses inutiles ? Pourquoi faire ?

Lire la suite»

6 freins qui nous empêchent de déléguer…

Y a-t-il un lien entre l’optimisation de son temps et la délégation ? Les plus malins vont répondre : la réponse à ta question est dans ta question… bien vu 🙂

S’il est évident de comprendre que la délégation va me permettre de gagner beaucoup de temps, et que c’est une activité à haut rendement, il est courant de préférer faire… à faire faire. Quels sont ces freins qui nous empêchent ? Dans cette vidéo, je développe 6 freins à la délégation que nous avons recensés dans une formation à l’optimisation du temps avec une communauté d’ingénieurs…

 

 

Quels sont ces 6 freins ? Peut-on les lever ?

Lire la suite»

Johnny Hallyday est mort…

Pourquoi ce matin, à la lecture des titres, une bouffée de tristesse est-elle montée quand j’apprends que Johnny Hallyday est mort ? Un monstre sacré s’éteint après tant d’autres. Pourquoi ce départ me donne envie de partager ce que je ressens sur je-suis-manager…

 

J’ai vu un jour Johnny sur les planches à Marseille, dans l’antre du stade Vélodrome. J’ai été impressionné : impressionné par la mise en scène spectaculaire, impressionné par les 80 000 fans subjugués, impressionné par toutes ces musiques qui s’enchainaient et que pour la plupart, je connaissais. Dans ma famille, Johnny était moqué, il n’était pas très chic d’aimer un rocker aux musiques « faciles ». Alors, officiellement, je n’aimais pas Johnny. Officieusement, avec l’âge et la sagesse, je crois que j’aimais Johnny.

Cela explique-t-il la tristesse de ce matin ? Oui et non…

 

Lire la suite»

Soulevez la jupette, une tactique de vente essentielle à comprendre…

Lors d’un coaching récent avec une consultante en démarrage, je l’ai surprise : je me suis levé pour mimer la jolie jeune fille qui soulève un minuscule pan de sa jupette…

Je porte un pantalon, aucune atteinte à la pudeur dans cet exercice de coaching, rassurez-vous…

Connaissez vous la tactique de la jupette, une tactique de vente essentielle à comprendre, en particulier quand on vend de la prestation de conseil ?

Lire la suite»

Est-ce au manager de négocier les augmentations de son équipe ?

Négocier l’augmentation de salaire des collaborateurs, beaucoup de managers rechignent à s’en occuper. Pourtant n’est-ce pas une responsabilité clé qui permet d’endosser le costume du boss…

 

Retranscription littérale de la vidéo :

Est-ce le manager qui doit négocier les augmentations de salaires, la situation financière de ses collaborateurs ?

    

    Quand j’étais jeune salarié, j’ai été reçu par un nouveau manager qui recevait toute son équipe et qui, dans l’entretien de prise de contact, m’a demandé :  » au fait, combien tu gagnes ? « .

 

A l’époque, cela m’avait étonné qu’il se préoccupe tout de suite de ma rémunération. Et ce matin j’étais avec une équipe de ressources humaines qui expliquait la difficulté des managers de l’entreprise à aborder la question financière avec chacun des collaborateurs, les managers ayant tendance à se défausser sur : soit le département de ressources humaines, soit sur leur propre boss.

 

Or finalement qui est mon chef ? Mon chef c’est tout de même la personne avec qui je travaille régulièrement, à qui je montre ma valeur ajoutée, à qui j’amène des résultats, avec qui je développe les objectifs sur lesquels on s’est préparé, et donc c’est la personne la plus appropriée pour me dire « Tu as mérité une augmentation, une prime » ou bien au contraire « On va voir comment cela se passe par rapport à cette prime qui t’était promise ».  Je pense donc que c’est important si vous êtes manager d’avoir cela en tête.

 

C’est que l’un de vos jobs est de regarder l’ensemble du contenu de ce qui accompagne votre collaborateur, ainsi que son environnement de travail, ses outils, sa formation, également ses augmentations, ses primes, et d’aller jusqu’au bout de la négociation. Quand on arrive au moment où il faut faire ce travail, on va voir son boss pour expliquer par exemple « dans mon équipe de douze personnes, voilà qui je souhaite encourager financièrement ». Ensuite, on va voir les ressources humaines pour comprendre quelle est la politique, la cohérence salariale de l’entreprise, et puis on va défendre le beefsteak de son équipe de manière discrétionnaire, personnelle pour chacun d’entre eux. Là, on prend vraiment toute sa place de management.

 

L’acte de management, de négocier, de présenter les augmentations de salaires, les primes etc, c’est un acte important pour être à sa place, pour mettre le costume de manager.

Je vous encourage à mettre cela en place si ce n’est pas le cas. 

 

Si cet article vous a plu, partagez-le ou faites un commentaire ci-dessous.

Pitch : on achète davantage le « pourquoi » que le « quoi »…

Cette nuit, à un horaire inavouable d’insomnie, j’ai cliqué sur cette vidéo TED. Elle m’a fait réfléchir à mon pitch, à la question d’un collègue qui me demande mon avis sur son propre pitch. Vous savez, le pitch, c’est cette formule magique qu’il faut répondre quand quelqu’un vous interroge : « et toi, tu fais quoi dans la vie ? »

 

Cette question est difficile, sauf si on aime se définir comme un titre.  Le titre est un camouflage pratique : « je suis ingénieur », « je suis prof », « je suis ouvrier », « je suis médecin », « je suis directeur », « je suis entrepreneur », « je suis employé », « je suis consultant », etc… Ce camouflage ne dit rien d’essentiel sur soi, et finalement est assez peu intéressant. D’ailleurs souvent, la réponse par ce camouflage met fin à la discussion, ou à l’intérêt qu’on vous porte. Le titre permet de classer dans une catégorie qui nous intéresse ou pas, dans un étage social pour se situer « par rapport à ». On passe ainsi à coté de l’essentiel.

 

Le « pourquoi » est plus important que le « quoi », l’orateur de ce TED l’explique avec talent, en soulignant même que l’on achète davantage le « pourquoi » que le « quoi ». Cela peut faire réfléchir quand on tente de bâtir son pitch. Je parle de ce travail personnel après la vidéo…

 

Lire la suite»

1 formule magique pour négocier avec votre chef…

Qu’il est difficile de négocier avec son propre chef… qu’il est difficile de lui signifier son désaccord. Entre le risque de se faire « saquer », la sensation confuse de risquer de perdre sa considération, sa reconnaissance, nombreux sont ceux qui la bouclent devant les galons. Dans cette vidéo, je propose une formule magique pour négocier avec son chef : un peu d’humour, un peu de provoque, en réalité une tactique que je développe dans la suite de cet article…

Que pensez de cette formule magique pour négocier avec votre chef ?

 

Lire la suite»

Dites-le en 3 points clés

Ce matin, je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer :

 

“Il y a 3 points qui me gênent « 

Ensuite, j’ai développé les 3 points en question…

Pour lire la retranscription de la vidéo, tapez sur « lire la suite »…

Lire la suite»