décider

La todo list ou comment prolonger la culpabilité quotidienne…

J’en parle dans toutes mes formations, je trouve des arguments sur cet article (en anglais) : a better way to manage your to-do list...

En dépit de toutes les bonnes résolutions que nous prenons et reprenons, de toutes ces actions soigneusement enregistrées dans la to-do-list, la procrastination gagne toujours. Les actions se reportent de jour en jour entretenant joyeusement la culpabilité quotidienne de la tâche non accomplie

 

Champion de la procrastination

Champion de la procrastination

On rêve du jour où la to-do-list est vide. On se réveille pourtant chaque jour avec une to-do-list encore plus puissante que la veille, nous scrutant d’un air goguenard : « tu as vu, je suis plus longue qu’hier, tralalère… »

Y a-t-il une solution radicale qui permettrait l’éradication de toutes ces actions à faire, le grand nettoyage ? Je suggère que non ! Je suggère qu’il convient de répondre aux sollicitations provocatrices de la to-do-list, en lui disant gentiment : « c’est moi qui décide de mes priorités, et ma priorité, là tout de suite, c’est de te transformer« . La transformation de la to-do-list fait partie du ménage quotidien…

Lire la suite»

Le séminaire « entrepreneur libre » qui redonne un grand boost…


 Je reviendrai dans un autre article sur les enseignements entendus/partagés dans le séminaire « entrepreneur libre » organisé ce week-end par Sébastien le Marketeur

Sébastien a un très grand talent – et une réussite hors du commun. Nous étions 400 entrepreneurs dans la salle, tous en quête d’optimisation de nos stratégies, tous en quête de rencontres et de partages… Le moins que l’on puisse dire est que ce séminaire avait tous les ingrédients de l’intelligence collective (la nature en moins puisque nous étions dans une salle de congrès parisienne).

Pour un manager comme un entrepreneur, participer à ce type de manifestations est primordial. Cela permet de bouger les neurones et le corps, nouer de nouveaux liens. Je pense que les conséquences sont incalculables dès qu’on a lâché prise avec ses démons intérieurs (j’en parle dans la vidéo)…

Ces 2 jours m’ont redonné un grand boost pour aller au bout de mon projet de méharée-coaching

Encore un grand merci à Sébastien.

 

Bien pratique le bouc-émissaire…

J’arrive un peu en avance. Un déjeuner est prévu pour détendre l’atmosphère avant la réunion qui doit durer toute l’après-midi. Je croise dans les couloirs quelques participants à la réunion, pose quelques questions. La réunion a été organisée rapidement, je suis l’animateur, le facilitateur, peut-être (on verra) la catalyseur de la réaction chimique du groupe.

Le déjeuner se passe, l’ambiance me parait lourde, le boss arrive au dessert. Pour faire court, j’ai compris de mon enquête préalable que cette réunion est montée à cause de Monsieur Machin qui fait sa mauvaise tête. « De toute façon, il est insupportable, cette réunion est une farce, une perte de temps » est la synthèse des commentaires entendus à son propos. J’écoute, je suis influencé, je commence à regarder Monsieur Machin avec des arrière-pensées soupçonneuses. Il a d’ailleurs l’air tendu, son visage traduit la culpabilité probable. Consultant externe, je suis le point d’interrogation de la réunion, celui dont on se demande pourquoi il est là, celui aussi qu’on essaie, consciemment ou non de mettre dans son camp.

Lire la suite»

Pourquoi et comment virer son chef – 5 suggestions…

 Extrait d’un échange avec une chef de projet découragée :

Virer son chef– Laurent : si je comprends bien, ton métier n’est pas reconnu par ton manager qui, non seulement ne t’aide pas, mais s’approprie ton travail à son seul profit !

– La chef de projet découragée : oui, en plus je suis étonnée que xxx, directeur du département yyy ne sache même pas que c’est moi qui pilote ce projet…

– Laurent : vois-tu des possibilités d’évolution dans l’environnement de ton département ?

– La chef de projet découragée : non !

– Laurent : ton chef t’encouragerait-il à progresser vers d’autres métiers, y compris hors de son périmètre ?

– La chef de projet découragée : alors là surement pas !

– Laurent : pourquoi restes tu dans cet univers de contraintes ?

– La chef de projet découragée : je ne sais pas…

– Laurent : as-tu un problème d’argent ?

– La chef de projet découragée : non, ce n’est pas le problème

– Laurent : alors, pourquoi n’envisages-tu pas de virer ton chef ?

– La chef de projet découragée : tu as raison, c’est sans doute la solution…

 

Virer son chef !!!

(comment oses-tu dire une chose pareille, c’est subversif…)

Lire la suite»

Partir à l’aventure… et dans le désert

Peut-on changer de vie, partir à l’aventure, choisir ? Marie évoque ses années de voyage alors qu’elle était salariée en début de carrière, puis sa méharée dans le désert…

 

 

 

Bien entendu, cela n’arrive qu’aux autres…

Les aventures de Marie reste-t-il dans l’univers de vos « impossibles » ou le choix vous est-il accessible ?

Marie, princesse du désert

Marie, princesse du désert

Utilisez le coeur pour arbitrer…

 

Comment faire quand 2 experts, 2 spécialistes techniques se chamaillent devant vous pour vous convaincre que c’est leur solution qui est la meilleure. Vous êtes manager, il n’est pas possible de maitriser tous les sujets. Dans les entreprises, la complexité augmente dans tous les registres. Dans cette vidéo, je vous propose, quand vous avez épuisé l’analyse logique, si vous êtes dans l’incertitude et devez décider, d’utiliser votre coeur qui est relié à votre intuition, pour arbitrer.

La méthode est-elle subjective ? Yes. Pourtant, de nombreuses décisions qualifiées d’objectives conduisent-elles toujours au succès ?

 

Quel est votre avis ?
Le coeur a-t-il sa place dans l’arbitrage des débats entre experts ?
 

 

L’arrivée en retard a quels impacts ?

Il m’arrive souvent de dire en arrivant en réunion : « je suis à l’heure donc je suis en avance ! » Et oui, beaucoup de personnes arrivent en retard. C’est très agaçant, il faut des années de lacher-prise pour accepter ce manque de savoir vivre et de professionnalisme… On respire par le ventre, on ferme les yeux, on s’imagine au bord d’une plage de sable fin, bercé du doux murmure de vaguelettes frétillantes jusqu’au rivage : vous connaissez la technique !

Au boulot (et surement dans le reste de la vie aussi), quels sont les impacts de l’arrivée en retard ? Écoutez les 3 minutes de vidéo (le texte de la vidéo est en fin d’article)…

 

 

Inéluctable d’être en retard ! J’enfonce le clou : comment se fait-il que certains sont toujours en retard et d’autres toujours à l’heure ? Y aurait-il un truc ?

Lire la suite»