innovation

Intelligence collective, tout est là…

Avez-vous déjà participé à des réunions où les tables sont encombrées de papier, de dossiers, d’ordinateurs ouverts ? Pendant ce temps, un collaborateur planche au tableau en défilant une grand nombre de transparents aussi ésotériques que fournis d’informations indigestes (il n’a probablement pas suivi les 12 points clés pour réussir sa présentation). On s’ennuie, on n’est guère productif, on ressort en se demandant à quoi à bien pu servir cette réunion

 

Derrière ces montagnes d’information, derrière ce beau fatras, se cachent managers et collaborateurs en quête de sens, en quête d’idées innovantes, en quête de reconnaissance, en quête de plans d’actions efficaces.

 

Dans un séminaire animé avec des méthodes d’intelligence collective, on vient tout nu (ou presque :-)). Aucun dossier, aucun transparent, aucun encombrement. J’en parle dans cette vidéo…

 

Lire la suite»

Utilisez les méthodes d’intelligence collective pour réussir…

Dans cette vidéo (texte en page 2), je fais un constat sur le manque d’utilisation des méthodes d’intelligence collective dans les entreprises… Pourtant, identifier, ordonner, planifier les idées de tous, celles des managers comme des collaborateurs permet d’élargir le champ des possibles. Sans compter les effets collatéraux de ces exercices qui nourrissent la reconnaissance de chacun et encouragent l’appartenance à une entité, à un projet.

Regardez ces 3 minutes de vidéo et donnez moi votre avis…

 

Connaissez-vous des méthodes d’intelligence collective, les utilisez-vous, qu’en pensez-vous ?

Donnez votre avis ci-dessous dans les commentaires.

(NB : le texte de la vidéo est en 2ème page)

Une journée de colloque sur l’intelligence collective…

De retour d’une journée de colloque sur l’intelligence collective en Avignon…

 

Dans sa conférence, Robert Dilts explique par l’anecdote que l’équation 1 + 1 = 3 se retrouve facilement dans la nature. Ainsi, les pionniers de Californie utilisaient des mules pour remorquer de lourdes charges. Une mule pouvait déplacer une tonne à elle seule. Mais 2 mules attelées devenaient capables de tirer 2,5 tonnes ! Quant à 20 mules associées… 40 tonnes.

 

Pour illustrer le propos de l’intelligence collective, il rappelle aussi cette idée simple et lumineuse : 2 personnes se rencontrent porteuses chacune de 1$ en poche (Robert est américain). Si chacun donne son dollar à l’autre, les 2 personnes repartent avec… 1$ ! Aucune création de valeur. Si ces 2 mêmes personnes décident de partager une idée avec l’autre, chacun repart riche de 2 idées. Aucun des 2 n’a perdu quoi que ce soit, il y a eu création de valeur pour les 2, sans compter les effets collatéraux de la combinaison des 2 idées.

Lire la suite»

Steve Jobs aux diplômés de Stanford…

Le 12 juin 2005, Steve Jobs (PDG-fondateur d’Apple et de Pixar) fait aux diplômés de Stanford l’extraordinaire discours suivant. Pour ceux qui ne le connaissent pas, j’en recommande chaudement  la lecture, et la diffusion : c’est une remarquable leçon de vie.
Ce discours est déjà diffusé sur Internet ? Bien sûr. C’est toujours une lecture stimulante et émouvante à relire.

steve jobs

Traduction en français
«C’est un honneur de me trouver parmi vous aujourd’hui et d’assister à une remise de diplômes dans une des universités les plus prestigieuses du monde. Je n’ai jamais terminé mes études supérieures. A dire vrai, je n’ai même jamais été témoin d’une remise de diplômes dans une université. Je veux vous faire partager aujourd’hui trois expériences qui ont marqué ma carrière. C’est tout. Rien d’extraordinaire. Juste trois expériences.

 

Lire la suite»

Le droit à l’erreur, proposition de grille d’analyse en 6 points…

Le chef de projet rentre dans le bureau de son boss : « voilà, le budget de 10M$ est dépassé, nous avons échoué, je te remets ma démission« . A la grande surprise du collaborateur dépité, le boss répond : « je viens de t’offrir une formation à 10M$, il n’est pas question que j’accepte ta démission ! »

Vous avez remarqué, la monnaie d’échange est en $…

 

Récemment dans un entretien avec un français basé au Canada, celui-ci m’expliquait qu’un candidat qui n’a pas fait assez d’erreurs s’entend dire « profil pas intéressant » !

Pourquoi le $ ?

En Amérique du Nord, l’erreur est perçue comme un apprentissage. Au pays des lumières, le couperet tombe : « vous avez fait une erreur, je vous présente l’addition, vous êtes virés, je ne vous recrute pas, etc… » Je viens de vivre une telle expérience avec l’un de mes prospects (souvent mes erreurs se transforment en article :-)). Cet angle particulier de notre vision française de l’erreur m’a de nouveau interpellé.

 

Lire la suite»

Améliorer la perfomance au quotidien

Interview d’Hakim Mansouri, chef d’entreprise
 

 

Hakim Mansouri dirige Mauguy Créations, PME dans le Vaucluse de plus 2M€ de chiffres d’affaires. Cette société fabrique des objets en PVC plats, des pochettes, des porte-badges, etc… Les produits sont vendus à des pharmacies – 23 000 pharmacies sur 24 000 en France s’approvisionnent chez Mauguy Créations, mais aussi aux banques, à l’industrie (y compris nucléaire). Les ateliers font travailler 40 salariés et la distribution s’effectue grâce à un réseau de 50 VRP.

Lire la suite»

4 stratégies animales pour survivre

IMG_1126

Toute lecture peut être matière à inspiration. En parcourant un livre d’enfant qui développe les stratégies animales pour survivre, cela me conduit à une analogie de stratégie d’entreprise. Dans l’image ci-dessus, on distingue les 4 modèles que l’évolution a mis au point pour choisir les survivants :

  1. la grande taille (l’éléphant) ==> tellement impressionnant par sa puissance, il traverse la savane en laissant tout prédateur à distance
  2. le travail collectif (les fourmis) ==> la taille n’a plus d’importance, c’est la répartition du travail qui permet de couvrir les besoins de survie de l’espèce
  3. la vitesse (la gazelle) ==> elle échappe aux affamés car sa pointe de vitesse la met hors de portée
  4. de nombreux bébés (les grenouilles) ==> le volume de reproduction assure la survie de l’espèce

Sans aucun jugement de valeur, on voit que la nature propose une grande diversité de stratégies animales pour survivre. Cette catégorisation m’inspire un modèle pour le management d’entreprise…

Lire la suite»