leader

Clés de management selon Roland Paul…

Roland Paul dirige GSE, société projet à la forte culture ingénieur. Roland a répondu à cet interview où je l’interroge sur le management, le leadership, lintelligence collective… Prendre l’expérience à la source du management est toujours une matière première de qualité pour s’inspirer dans la démarche de progrès.

Regardez, écoutez…

 

« L’ingénieur n’aime pas l’incertitude », évoque Roland dans son interview.

Pourtant dans cet univers de complexité en perpétuelle intensification, les managers, tous ingénieurs fussent-ils, se retrouvent confrontés à des défis qui ne sont pas du registre des équations rationnelles…

 

Lire la suite»

Bienveillance sans complaisance…

Marylorlectrice du livre « les groupes Mastermind accélérateurs de réussite« , témoigne dans un interview, qu’elle a retenu de sa lecture l’expression « bienveillance sans complaisance« . Je voudrais revenir quelques instants sur cette expression qui m’accompagne depuis des années.

 

La bienveillance est devenu un mot « à la mode ». Il n’est certes pas question de s’en plaindre ! Adepte de l’enseignement des Toltèques, qui escortent régulièrement mes méharées-coaching dans le désert, je soutiens que le choix des mots, les précautions de langage nourrissent la création et la vie des relations durables. C’est ce que souligne le premier accord Toltèque : « que ta parole soit impeccable ! » Si la bienveillance, la parole impeccable étaient adoptées par l’ensemble des humains, probablement que de nombreux conflits professionnels, familiaux, et pourquoi pas des guerres disparaitraient.

Lire la suite»

11ème atelier Mastermind gratuit…

Les ateliers Mastermind gratuits se suivent et se ressemblent, tout en étant singuliers à chaque fois…

Nous étions 12 au dixième atelier, 13 au onzième atelier. Théoriquement, je limite le nombre à 10 mais je ne vais quand même pas rejeter à la mer les audacieux qui n’ont pas confirmé leur inscription, et viennent quand même…

 

Pourquoi tous les ateliers se ressemblent ?

 

Lire la suite»

Allez voir « les heures sombres »…

Comment définir le leadership ?

Dans son livre « la 8ème habitude – faites-vous entendre et agissez », Stephen Covey définit le leadership ainsi :

« le leadership consiste à communiquer aux gens la notion de leur valeur et de leur potentiel de manière si claire qu’ils parviennent à les percevoir en eux-mêmes. Notez les mots valeur et potentiel. Les gens doivent éprouver un sens de leur valeur intrinsèque, indépendamment de toute comparaison avec les autres, et qu’ils sont dignes d’un amour inconditionnel, indépendamment de leur comportement ou de leurs performances. »

Qu’en pensez-vous ?

Lire la suite»

Ceux qui réussissent téléphonent…

Option 1

Drrrrrinnnnggggg… « bonjour, je t’appelle pour une proposition géniale… »

Option 2

Destinataire : Jojo
Objet : proposition super géniale…
Texte du courriel : blablabla

 


 

A votre avis, quelle est la méthode la plus efficace ? Avec quel outil obtient-on le plus fort taux de transformation ? En téléphonant ou en envoyant un courriel ?

Je parle dans cette vidéo (encombrée de vent pendant 15 secondes) d’une expérience qui démontre – s’il est encore nécessaire de le faire – que le téléphone demeure un outil très puissant pour transformer ses projets en réussite.

 

L’autre matin, j’ai 2 clients importants, entrepreneurs de talent, qui m’ont téléphoné. C’est une constante que je remarque : ceux qui réussissent téléphonent.

Lire la suite»

Johnny Hallyday est mort…

Pourquoi ce matin, à la lecture des titres, une bouffée de tristesse est-elle montée quand j’apprends que Johnny Hallyday est mort ? Un monstre sacré s’éteint après tant d’autres. Pourquoi ce départ me donne envie de partager ce que je ressens sur je-suis-manager…

 

J’ai vu un jour Johnny sur les planches à Marseille, dans l’antre du stade Vélodrome. J’ai été impressionné : impressionné par la mise en scène spectaculaire, impressionné par les 80 000 fans subjugués, impressionné par toutes ces musiques qui s’enchainaient et que pour la plupart, je connaissais. Dans ma famille, Johnny était moqué, il n’était pas très chic d’aimer un rocker aux musiques « faciles ». Alors, officiellement, je n’aimais pas Johnny. Officieusement, avec l’âge et la sagesse, je crois que j’aimais Johnny.

Cela explique-t-il la tristesse de ce matin ? Oui et non…

 

Lire la suite»

Le colibri et mon oncle Paul…

Je fais ma part de colibri !

La fable du colibri est maintenant bien connue… le petit oiseau fait des aller-retour (nb : l’orthographe du pluriel de cette expression fait débat) à la rivière, remplit son bec minuscule, et va le verser sur l’incendie qui fait rage dans la jungle. Les autres animaux fuient et se moquent de lui, du Lion à la Girafe, de la Gazelle au Singe : « tu es ridicule colibri, jamais tu n’arriveras à éteindre le feu ». « Certes », répond-il, « mais moi je fais ma part ».

 

Quand je raconte cette histoire dans les formations de management, cela laisse parfois les participants… rêveurs. Chacun se sent tellement dans la contrainte, l’obligation, la peur, l’impossible à atteindre, alors je raconte l’histoire de mon oncle Paul…

Lire la suite»

De la loi et de la complexité

Ce matin, dans ce camping du bord de l’océan pacifique, pas d’eau froide possible sous la douche. Il n’y a qu’un robinet qui propose de l’eau à bonne température, chaude mais pas trop. Quelqu’un a décidé quelle est la bonne température pour tous. C’est la loi de ce camping.

 

Or, depuis quelques semaines, j’expérimente la douche froide. Soit dès le début de l’ablution (cest plus difficile), soit en fin de toilette, par réduction progressive de l’eau chaude. Il paraît que c’est bon pour la santé, la pensée, etc… oui mais, aujourd’hui, la loi du camping m’entrave sur mon chemin vers la félicité…

Nous vivons dans un monde de complexité.

 

Lire la suite»

Champion de la dissimulation ou proche de qui vous êtes ?

Si vous êtes champion de la dissimulation, ne vous inquiétez pas, tout le monde le sait. Cela se voit, se sent, s’entend.

J’en parle dans cette vidéo qui reprend un commentaire d’une participante à un atelier Mastermind. Cette participante me disait : « en passant sur le hot-seat, je n’ai pas dit tout ce que vous m’avez renvoyé en miroir. Et ce que vous m’avez renvoyé est juste ! Cela signifie-t-il que mes collègues ressentent ce que je pense, même si je ne l’ai pas exprimé dans mes paroles ? »

Je vous laisse deviner ma réponse.

Existe-t-il des champions de la dissimulation ? Oui (j’en ai en tête) mais c’est rare qu’ils ne soient pas repérés rapidement. La dissimulation est-elle une bonne piste ? J’en doute. N’est-il pas plus sain de se rapprocher de qui on est, avec les choix parfois difficiles que cela implique ?

Je vous laisse commenter le propos ci-dessous…