leader

Johnny Hallyday est mort…

Pourquoi ce matin, à la lecture des titres, une bouffée de tristesse est-elle montée quand j’apprends que Johnny Hallyday est mort ? Un monstre sacré s’éteint après tant d’autres. Pourquoi ce départ me donne envie de partager ce que je ressens sur je-suis-manager…

 

J’ai vu un jour Johnny sur les planches à Marseille, dans l’antre du stade Vélodrome. J’ai été impressionné : impressionné par la mise en scène spectaculaire, impressionné par les 80 000 fans subjugués, impressionné par toutes ces musiques qui s’enchainaient et que pour la plupart, je connaissais. Dans ma famille, Johnny était moqué, il n’était pas très chic d’aimer un rocker aux musiques « faciles ». Alors, officiellement, je n’aimais pas Johnny. Officieusement, avec l’âge et la sagesse, je crois que j’aimais Johnny.

Cela explique-t-il la tristesse de ce matin ? Oui et non…

 

Lire la suite»

Le colibri et mon oncle Paul…

Qu’il est joli ce colibri !

La fable du colibri est maintenant bien connue… le petit oiseau fait des aller-retour (nb : l’orthographe du pluriel de cette expression fait débat) à la rivière, remplit son bec minuscule, et va le verser sur l’incendie qui fait rage dans la jungle. Les autres animaux fuient et se moquent de lui, du Lion à la Girafe, de la Gazelle au Singe : « tu es ridicule colibri, jamais tu n’arriveras à éteindre le feu ». « Certes », répond-il, « mais moi je fais ma part ».

 

Quand je raconte cette histoire dans les formations de management, cela laisse parfois ces grands responsables… rêveurs. Chacun se sent tellement dans la contrainte, l’obligation, la peur, l’impossible à atteindre, alors je raconte l’histoire de mon oncle Paul…

Lire la suite»

De la loi et de la complexité

Ce matin, dans ce camping du bord de l’océan pacifique, pas d’eau froide possible sous la douche. Il n’y a qu’un robinet qui propose de l’eau à bonne température, chaude mais pas trop. Quelqu’un a décidé quelle est la bonne température pour tous. C’est la loi de ce camping.

 

Or, depuis quelques semaines, j’expérimente la douche froide. Soit dès le début de l’ablution (cest plus difficile), soit en fin de toilette, par réduction progressive de l’eau chaude. Il paraît que c’est bon pour la santé, la pensée, etc… oui mais, aujourd’hui, la loi du camping m’entrave sur mon chemin vers la félicité…

Nous vivons dans un monde de complexité.

 

Lire la suite»

Champion de la dissimulation ou proche de qui vous êtes ?

Si vous êtes champion de la dissimulation, ne vous inquiétez pas, tout le monde le sait. Cela se voit, se sent, s’entend.

J’en parle dans cette vidéo qui reprend un commentaire d’une participante à un atelier Mastermind. Cette participante me disait : « en passant sur le hot-seat, je n’ai pas dit tout ce que vous m’avez renvoyé en miroir. Et ce que vous m’avez renvoyé est juste ! Cela signifie-t-il que mes collègues ressentent ce que je pense, même si je ne l’ai pas exprimé dans mes paroles ? »

Je vous laisse deviner ma réponse.

Existe-t-il des champions de la dissimulation ? Oui (j’en ai en tête) mais c’est rare qu’ils ne soient pas repérés rapidement. La dissimulation est-elle une bonne piste ? J’en doute. N’est-il pas plus sain de se rapprocher de qui on est, avec les choix parfois difficiles que cela implique ?

Je vous laisse commenter le propos ci-dessous…

Je suis leur guide, je dois les suivre…

Je pose la question à un capitaine de l’industrie américaine :

« Quelle est ta définition du leadership ?« 

Dans cette vidéo, je partage avec vous l’étrange et inspirante réponse qu’il m’a faite…

 

 

Je suis leur guide, je dois les suivre…

Comment interpréter cet étrange réponse de Gandhi ?

Lire la suite»

4 qualités pour diriger…

Allez voir le film SELMA, surtout si vous êtes manager, entrepreneur ou dirigeant.

Vous trouverez sous cette vidéo les références du film.

 

 

 

Selma

 

Chaque évènement de ma vie est matière à inspiration sur la responsabilité, sur la mission de diriger, d’influencer, de manager. Récemment, j’ai eu le plaisir de découvrir le film Selma, tout en subtilité pour décrire un évènement majeur de la vie de Martin Luther King.

Dans la vidéo ci-dessus, je donne ces 4 qualités à nourrir et développer pour diriger avec discernement, qualités que ce film m’a inspirées :

L’intuition

La détermination

Le doute

La non-violence

 

Et dans un registre plus léger, amusant et probablement fort juste, écoutez la chronique de Nicole Ferroni sur la méditation et le management d’entreprise…

 

Retranscription de la vidéo en page 2

Un atelier de créativité en intelligence collective

Christophe dirige une équipe de 35 personnes qui travaillent dans le bâtiment sur des projets en moyenne de 30 M€. Son département pilote 200M€ de chiffre d’affaires par an. Souhaitant stimuler son équipe en l’associant aux commerciaux, il témoigne dans cette vidéo de son expérience et sa participation dans l’animation d’un atelier de créativité en intelligence collective…

 

 

 

Quelques bénéfices cités lors de l’interview de Christophe :

 

Lire la suite»

3 secondes dans les yeux pour faire passer l’énergie…

Nous visitons l’usine, le directeur que j’accompagne passe rapidement dans les allées. Autour de nous, on ressent les regards, une certaine tension, un intérêt, peut-être un peu d’appréhension. C’est le directeur de l’usine, forcément son passage crée une forme de magnétisme. Ca et là, il s’arrête, serre rapidement une main et continue de me commenter l’organisation de l’usine, les étapes de fabrication, l’efficacité du processus.

 

Lire la suite»

Comment avoir de la chance ?

Si vous ne connaissez pas cette courte démonstration sur « comment avoir de la chance ? » de Phillipe Gabilliet, Directeur Directeur Scientifique du European Executive MBA et Professeur de Leadership à ESCP Europe, c’est le moment où jamais de la regarder…

Je vous écris, après la vidéo, ce que j’en ai retenu…

 

 

 

Un cours sur la chance… On apprend qu’il faut-il du talent, qu’il faut du travail ? Ou apprend-on un cours sur la chance (en quelques minutes) !

Pour beaucoup, il semble que c’est la chance qui manque.  Est-ce le hasard, la bonne étoile ? La chance c’est une compétence, une compétence qui se travaille, Philippe Gabilliet nous dit : « ceux qui ont de la chance à répétition sont responsables, ceux qui ont de la malchance à répétition, en sont aussi responsables ! »

Lire la suite»

Steve Jobs aux diplômés de Stanford…

Le 12 juin 2005, Steve Jobs (PDG-fondateur d’Apple et de Pixar) fait aux diplômés de Stanford l’extraordinaire discours suivant. Pour ceux qui ne le connaissent pas, j’en recommande chaudement  la lecture, et la diffusion : c’est une remarquable leçon de vie.
Ce discours est déjà diffusé sur Internet ? Bien sûr. C’est toujours une lecture stimulante et émouvante à relire.

steve jobs

Traduction en français
«C’est un honneur de me trouver parmi vous aujourd’hui et d’assister à une remise de diplômes dans une des universités les plus prestigieuses du monde. Je n’ai jamais terminé mes études supérieures. A dire vrai, je n’ai même jamais été témoin d’une remise de diplômes dans une université. Je veux vous faire partager aujourd’hui trois expériences qui ont marqué ma carrière. C’est tout. Rien d’extraordinaire. Juste trois expériences.

 

Lire la suite»