mentor

Pourquoi se disperser ne conduit nulle part…

Il est tellement tentant d’ouvrir un nouveau livre, de prendre encore un avion. Ces 2 actions font-elles partie de vos habitudes ? A titre personnel, la réponse est « oui ». Or, la question se pose de la dispersion. Où tous ces chemins conduisent-ils ? Je m’étais promis de lire et publier de timides commentaires aux lettres de Sénèque. Le temps a passé, l’intention s’était envolée… dispersion de l’esprit ? Actuellement, je contribue à l’écriture d’un livre sur la création d’un groupe Mastermind inspiré des méthodes d’intelligence collective, je suis parti à la recherche d’une citation de Sénèque…

 

De nouveau, j’ai emprunté sur ce site consacré à Sénèque, une lettre écrite à Lucilius (la deuxième). J’avais publié un premier commentaire de la première lettre : la plus grande partie de la vie se passe à mal faire.

 

Lisez cette Lettre II, j’ajoute quelques modestes réflexions ensuite.

Sénèque

Sénèque

« LETTRE II : Des voyages et de la lecture.

SOMMAIRE : Ne pas lire en courant mille auteurs divers sans se fixer à aucun, comme le voyageur qui ne séjourne nulle part : la multitude des livres dissipe l’esprit. Mais s’attacher à un petit nombre d’ouvrages et aux meilleurs, en extraire le suc, les digérer, enfin mettre chaque jour, comme Sénéque, une pensée frappante en réserve pour la méditer : ainsi l’on profite de ses lectures.

Lire la suite»

Le séminaire « entrepreneur libre » qui redonne un grand boost…


 Je reviendrai dans un autre article sur les enseignements entendus/partagés dans le séminaire « entrepreneur libre » organisé ce week-end par Sébastien le Marketeur...

Sébastien a un très grand talent – et une réussite hors du commun. Nous étions 400 entrepreneurs dans la salle, tous en quête d’optimisation de nos stratégies, tous en quête de rencontres et de partages… Le moins que l’on puisse dire est que ce séminaire avait tous les ingrédients de l’intelligence collective (la nature en moins puisque nous étions dans une salle de congrès parisienne).

Pour un manager comme un entrepreneur, participer à ce type de manifestations est primordial. Cela permet de bouger les neurones et le corps, nouer de nouveaux liens. Je pense que les conséquences sont incalculables dès qu’on a lâché prise avec ses démons intérieurs (j’en parle dans la vidéo)…

Ces 2 jours m’ont redonné un grand boost pour aller au bout de mon projet de méharée-coaching

Encore un grand merci à Sébastien.

 

10 minutes pour introduire un séminaire en intelligence collective…

Dans ce séminaire animé avec des méthodes d’intelligence collective, il s’agit de mettre tous les participants en mouvement et en action très rapidement. Cette vidéo prise en direct donne les principes qui gouvernent cette animation de 1 jour et demi. Les 25 participants – ingénieurs, directeurs de projet, commerciaux, services supports – assistent à cette session baptisée « redonner confiance et dynamiser ». A peine 10 minutes après le lancement du séminaire, ils se retrouvent en mouvement pour une exercice original qui va les mettre immédiatement en relation… Peu habitués à ce modèle, la glace va cependant fondre assez rapidement. L’élimination définitive des tables, 10 minutes après le lancement, va autant perturber l’hôtelier qui nous reçoit, qu’elle mettra à l’aise chacun pour une créativité très productive.

 

Connexion entre les 25 participants, écoute bienveillante, du jeu, de la nature, des activités à 3, à 4 , à 5, à 7, tous ensemble, du rythme soutenu, et un résultat tangible et directement exploitable par le management. Le bilan fait ressortir une grande cohésion d’équipe – de nombreux commentaires évoquent « la vision commune » en fin de séminaire.

La vidéo montre la phase d’introduction, comment les méthodes d’intelligence collective permettent de lancer la dynamique, en à peine 10 minutes…

 

 

 

Dans cette vidéo, je cite Robert Dilts, l’un de mes inspirateurs dans le registre de l’intelligence collective. Regardez cette courte interview sous-titrée en français : l’intelligence collective selon Robert Dilts

 

Posez vos questions sur la suite de ce  séminaire dans les commentaires ci-dessous, j’y répondrai bien volontiers…

 

 

Prendre l’initiative, sans perdre la face…

Extrait de ma lecture d’aujourd’hui (Stephen Coveyla 8ème habitude – Faites vous entendre et agissez) :

 

« Avant de modifier son point de vue concernant Israël, Sadat était devenu un président extrêmement populaire, profondément dévoué à la cause arabe. Il se promenait en Egysadat-knesset3-300x239pte en faisant des discours politiques où il disait qu’il ne serrerait jamais la main d’un Israélien tant que les Israéliens occuperaient un pouce de sol arabe, criant « jamais, jamais, jamais ». Les foules immenses qui l’écoutaient répétaient « jamais, jamais, jamais ».

 

Lire la suite»

La plus grande partie de la vie se passe à mal faire…

Sénèque

Sénèque

J’ai emprunté sur ce site consacré à Sénèque, la première lettre écrite à Lucilius. Toutes les pérégrinations sur le temps que j’évoque avec ingénuité sur mon blog ne sont pas d’hier, bien sur. Mon bon ami Francis m’a orienté vers Sénèque. La première lettre de Sénèque, philosophe du 1er siècle est justement consacrée au temps. La voici :


« LIVRE I.

LETTRE I : Sur l’emploi du temps.

Suis ton plan, cher Lucilius ; reprends possession de toi-même : le temps qui jusqu’ici t’était ravi, ou dérobé, ou que tu laissais perdre, recueille et ménage-le. Persuade-toi que la chose a lieu comme je te l’écris : il est des heures qu’on nous enlève par force, d’autres par surprise, d’autres coulent de nos mains. Or la plus honteuse perte est celle qui vient de négligence et, si tu y prends garde, la plus grande part de la vie se passe à mal faire, une grande à ne rien faire, le tout à faire autre chose que ce qu’on devrait. Montre-moi un homme qui mette au temps le moindre prix, qui sache ce que vaut un jour, qui comprenne que chaque jour il meurt en détail ! Car c’est notre erreur de ne voir la mort que devant nous : en grande partie déjà on l’a laissée derrière ; tout l’espace franchi est à elle.

 

Lire la suite»

5 questions pour s’orienter professionnellement

direction

Cliquez, écoutez cet article en podcast :

Alors que les sombres nuages du chômage continuent d’encourager les peurs, comment faire pour s’orienter professionnellement, surtout quand le projet n’apparait pas clairement ? Dans un récent échange avec une jeune diplômée, ingénieure (ouhaou, c’est un sacré beau bagage), je retrouvai dans ses questionnements les mêmes que j’avais à son âge.

 

Certaines personnes grandissent avec une passion qui les dévorent, ils deviennent acteurs, pâtissiers, docteurs, menuisiers car ils en ont toujours rêvé. Chouette pour eux, ils poursuivent une forme de prédestination qui leur permet de s’accomplir. Pour beaucoup d’autres, la question de l’orientation reste en point d’interrogation avant d’entrer dans la vie professionnelle, pour d’autres même, elle se prolonge longtemps dans le parcours de vie.

A la jeune diplômée, j’ai proposé de travailler 5 questions pour clarifier son orientation…

Le travail sur ces 5 questions a pour vocation de mettre sur un chemin. Prenez 5 feuilles blanches pour faire l’exercice…

 

Lire la suite»

La maitrise du temps vous appartient

Cette vidéo est incontournable. L’interview de Christian Loridon reprend les grands thèmes de management et d’optimisation du temps sur lesquels vous pouvez fonder une solidité professionnelle. Je reprends dans l’article les grandes idées de l’interview.

 

 

Qui est Christian Loridon ?

Je le désigne comme l’un de mes mentors, rencontré au début des années 1990. Formateur et coach, il est intervenu pour presque toutes mes équipes dans les registres du management, de la gestion du temps, de l’animation…

Lire la suite»