Un atelier de créativité en intelligence collective

Christophe dirige une équipe de 35 personnes qui travaillent dans le bâtiment sur des projets en moyenne de 30 M€. Son département pilote 200M€ de chiffre d’affaires par an. Souhaitant stimuler son équipe en l’associant aux commerciaux, il témoigne dans cette vidéo de son expérience et sa participation dans l’animation d’un atelier de créativité en intelligence collective…

 

 

 

Quelques bénéfices cités lors de l’interview de Christophe :

 

  • l’outil d’animation est « très puissant« 
  • l’atelier permet à tout le monde de sortir du cadre
  • il est facile de s’approprier la méthode
  • des leaders naturels émergent pendant l’exercice
  • mixer les équipes est très positif
  • beaucoup d’idées sont émises, échangées, classées, ordonnées

 

C’est systématique, dans ce genre d’exercice, celui-là a réuni près de 40 personnes, 2 grands résultats ressortent :

  1. Un plan riche en idées nouvelles (mais aussi idées connues et déjà dans l’air) est produit. Ce plan est ordonné, trié, près à être exploité.
  2. Les relations, les échanges permettent de développer le sentiment d’appartenance à l’entreprise, de diminuer certaines incompréhensions, d’apaiser des tensions. Tout le monde s’exprime, l’impact sur la reconnaissance de chacun est mesurable lors du tour de table.
L’évènement atteint donc le double objectif rationnel (le plan) et relationnel (la reconnaissance).

L’intelligence collective, c’est un ensemble de méthodes d’animation qui permettent à chacun de s’exprimer, sans priorité hiérarchique, sans à-priori sur ce qui est créé, sans jugement préalable. Bien entendu, la production remet sur la table des lieux communs, des idées saugrenues, des vieilles lunes. J’ai coutume de dire en préparant ce type d’exercice que 80% des idées proposées sont déjà bien dans l’air. La richesse est dans les 20% de nouveautés. L »impact collatéral est largement aussi important, à titre personnel je pense même qu’il est prépondérant : chacun s’exprime, donne son avis, vote, débat, est entendu, écoute. L’animateur insiste sur la nécessité de laisser les jugements de coté pour chercher se qui se cache derrière tout ce qui est exprimé.

 

Ne nous trompons pas : le modèle hiérarchique traditionnel, pyramidal, structuré de l’exécutant (supposé stupide) au sommet (supposé stratège) perd de sa superbe avec le maillage multi-directionnel qui démarre depuis que la planète est devenue village, depuis qu’internet rapproche potentiellement chaque humain de tous les autres. Relisez l’article une journée de colloque sur l’intelligence collective Robert Dilts nous explique comment une équipe de 20 personnes travaillant systématiquement en mode « intelligence collective » a mis au tapis une équipe projet de 1000 personnes d’un grand groupe…

L’heure est à la modification profonde des modèle de management pour aller chercher les trésors cachés… l’heure est à se demander ce que tous les collaborateurs ont dans les tripes pour contribuer au développement. Relisez « que faire de la réponse... » pour comprendre l’interrogation du management face aux enjeux de l’intelligence de tous…

 

Christophe a co-animé ce séminaire. Nous l’avons préparé ensemble, je lui ai remis, ainsi qu’à son collègue responsable commercial un canevas minuté de l’intervention. Il a pris une nouvelle posture de management, s’est approprié un nouvel outil, preuve qu’il ne s’agit pas que d’affaire de consultant, mais bien d’un champ de compétence nouveau à développer.

A votre tour !