Je suis leur guide, je dois les suivre…

by | Désert, Equipe, Leadership, Vidéos | 2 comments

Je pose la question à un capitaine de l’industrie américaine :

“Quelle est ta définition du leadership ?

Dans cette vidéo, je partage avec vous l’étrange et inspirante réponse qu’il m’a faite…

 

 

Je suis leur guide, je dois les suivre…

Comment interpréter cet étrange réponse de Gandhi ?

 

Dans le modèle de management pratiqué dans de nombreuses entreprises, le leader, c’est celui qui sait. Pourquoi Gandhi parle-t-il à la fois de suivre son peuple en revendiquant d’être le guide. Drôle de paradoxe. Le guide n’est-il pas devant ? Bon, Gandhi, c’est une légende, un personnage qui a changé l’histoire de son pays. Quand il donne une telle formule, chacun se dit : “évidemment, c’est facile pour lui, c’est Gandhi !” On oublie souvent qu’on ne nait pas Gandhi ou tout autre grand maître, on le devient… En tout cas, pour un leader politique, on se dit “bon, ok, belle formule”, mais moi je suis dans le business, je ne mange pas des formules fumeuses ! Je dois rentrer du chiffre, c’est ma priorité…

 

Alors, je repose la question, pourquoi un capitaine de l’industrie américaine a-t-il répondu à ma question sur le leadership en me parlant de Gandhi et de cette fameuse formule. Ce “capitaine” n’avait-il pas à une époque 70 000 personnes dans ses équipes. Etait-il fondé à quelque pertinence sur le sujet du leadership ?

 

Récemment, un ancien collègue me parle de ce nouveau CEO (Directeur Général en français) qui vient d’arriver dans sa société. De but en blanc, ce directeur général a fait un discours qui a manifestement touché les employés. Pourtant, j’imagine qu’il n’a pas la “connaissance” des entrelacs de cette société dans laquelle il arrive. S’agit-il pour lui de montrer qu’il sait ? S’agit-il pour lui d’inspirer ses collaborateurs, de les écouter, d’affuter les orientations ? S’agit-il de donner la destination ou d’indiquer la direction ? S’agit-il d’incarner l’énergie ou de tonner un amas des certitudes ?

 

Dans la formule de Gandhi reprise par ce capitaine de l’industrie américaine, j’ai compris la dimension supplémentaire qu’apporte le leadership au management. La définition du mot “leadership” s’éclaire-telle dans cette phrase subtile ?

 

“Je suis leur guide, je dois les suivre”

 

Qu’en pensez-vous ? Donnez vos commentaires sous l’article…

(Le texte de la vidéo est en page 2 de cet article)

 

2 Comments

  1. Salima

    Bonjour,

    Je m’appelle Salima.
    Je suis abonnée à votre newsletter depuis peu et je lis toujours avec beaucoup de plaisir et d’intérêt vos posts. Ils sont intelligents et me permettent souvent après lecture, par une réflexion personnelle, l’approfondissement d’une notion.
    Je suis d’origine indienne et Gandhi est un de mes grands inspirateurs.
    Dans cette petite phrase de Gandhi ce que je mettrais en exergue ici est la notion de service à l’autre. Les indiens sont un peuple qui se mettent souvent au service des autres, non pas dans le sens qu’ils s’asservissent aux autres, mais bien dans une notion de “devoir”, qu’on peut aussi entrevoir dans leur notion de Dharma.
    Cette notion de service que je décris là, se retrouve également dans cette dernière phrase du crédo de la JCI International : “Servir l’humanité constitue l’œuvre la plus noble d’une vie”

    Voilà mon sentiment sur cette question.

    Reply
    • Laurent de Rauglaudre

      Très beau commentaire Salima merci.
      C’est vrai que lorsqu’on se met au service, cela nous fait du bien. C’est sans doute pour ça qu’il y a tant de personnes joyeuses dans les professions d’aide.

      Gandhi reste un guide éternel.

      Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021