Un atelier de créativité en intelligence collective

par | Equipe, Intelligence collective, Témoignages, Vidéos | 0 commentaires

Christophe dirige une équipe de 35 personnes qui travaillent dans le bâtiment sur des projets en moyenne de 30 M€. Son département pilote 200M€ de chiffre d’affaires par an. Souhaitant stimuler son équipe en l’associant aux commerciaux, il témoigne dans cette vidéo de son expérience et sa participation dans l’animation d’un atelier de créativité en intelligence collective…

 

 

 

Quelques bénéfices cités lors de l’interview de Christophe :

 

  • l’outil d’animation est “très puissant
  • l’atelier permet à tout le monde de sortir du cadre
  • il est facile de s’approprier la méthode
  • des leaders naturels émergent pendant l’exercice
  • mixer les équipes est très positif
  • beaucoup d’idées sont émises, échangées, classées, ordonnées

 

Créativité en intelligence collective

 

C’est systématique, dans ce genre d’exercice, celui-là a réuni près de 40 personnes, 2 grands résultats ressortent :

  1. Un plan riche en idées nouvelles (mais aussi idées connues et déjà dans l’air) est produit. Ce plan est ordonné, trié, près à être exploité.
  2. Les relations, les échanges permettent de développer le sentiment d’appartenance à l’entreprise, de diminuer certaines incompréhensions, d’apaiser des tensions. Tout le monde s’exprime, l’impact sur la reconnaissance de chacun est mesurable lors du tour de table.

L’évènement atteint le double objectif rationnel (le plan) et relationnel (la reconnaissance).

 

L’intelligence collective, c’est un ensemble de méthodes d’animation qui permettent à chacun de s’exprimer, sans priorité hiérarchique, sans à-priori sur ce qui est créé, sans jugement préalable. Bien entendu, la production remet sur la table des lieux communs, des idées saugrenues, des vieilles lunes. J’ai coutume de dire en préparant ce type d’exercice que 80% des idées proposées sont déjà bien dans l’air. La richesse est dans les 20% de nouveautés. L”impact collatéral est largement aussi important, à titre personnel je pense même qu’il est prépondérant : chacun s’exprime, donne son avis, vote, débat, est entendu, écoute. L’animateur insiste sur la nécessité de laisser les jugements de coté pour chercher se qui se cache derrière tout ce qui est exprimé.

 

Ne nous trompons pas : le modèle hiérarchique traditionnel, pyramidal, structuré de l’exécutant (supposé stupide) au sommet (supposé stratège) perd de sa superbe avec le maillage multi-directionnel qui démarre depuis que la planète est devenue village, depuis qu’internet rapproche potentiellement chaque humain de tous les autres. Relisez l’article une journée de colloque sur l’intelligence collective Robert Dilts nous explique comment une équipe de 20 personnes travaillant systématiquement en mode “intelligence collective” a mis au tapis une équipe projet de 1000 personnes d’un grand groupe…

 

L’heure est à la modification profonde des modèle de management pour aller chercher les trésors cachés… l’heure est à se demander ce que tous les collaborateurs ont dans les tripes pour contribuer au développement. Relisez “que faire de la réponse...” pour comprendre l’interrogation du management face aux enjeux de l’intelligence de tous…

 

Christophe a co-animé ce séminaire. Nous l’avons préparé ensemble, je lui ai remis, ainsi qu’à son collègue responsable commercial un canevas minuté de l’intervention. Il a pris une nouvelle posture de management, s’est approprié un nouvel outil, preuve qu’il ne s’agit pas que d’affaire de consultant, mais bien d’un champ de compétence nouveau à développer.

A votre tour !

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

5ème accord Toltèque

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L'enseignement m'ayant beaucoup...

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

Dites-le en 3 points clés

Dites-le en 3 points clés

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l'habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer...

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

Où est le problème : trouver des clients, inventer un nouveau produit génial, recruter les collaborateurs les plus intelligents ? Peut-être. Pourtant, au coeur de la réussite se trouvent les mille et une failles de l'exécution. Parler de l'excellence opérationnelle,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
  • – un créateur de valeur
  • – de l’expérience de terrain à partager

Je t’invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube