Olivier Carvin nous parle de management…

by | Stratégie, Témoignages, Temps, Vidéos | 2 comments

(NB : article écrit à l’automne 2013, les chiffres ont considérablement changé depuis…)

Quand j’ai cherché un expert comptable, j’ai croisé la route d’Olivier Carvin. Son cabinet est devenu mon partenaire depuis le début des années 2000, puisque j’ai eu le plaisir d’intervenir en coaching et formation pour lui et ses équipes.

En parallèle, Olivier a créé Maranatha. Cette société connaît depuis son origine un essor extraordinaire, jugez plutôt :

  • une quarantaine d’hôtels (Paris, Provence, vallée du Rhône, Alpes) de grande qualité
  • 29M€ de chiffre d’affaires pour 560k€ de résultats en 2013
  • 450 salariés
  • un modèle de levée de fonds très rentable pour les investisseurs, et une valorisation de qualité du patrimoine immobilier, toujours très bien placé.

Au Vieux Port de Marseille, Olivier a gentiment accepté de répondre à quelques questions sur le management – cet entretien date du milieu d’année 2013.

(NB : le son de la vidéo est moyen, je vous remercie de votre indulgence – c’était mon premier interview).

 

On peut retenir quelques ingrédients suggérés par un dirigeant qui sait conduire une équipe au succès…

  • A propos du management
    • comprendre
    • faire progresser
    • écouter
    • aimer les gens
  • A propos d’optimisation du temps
    • identifier les taches à déléguer
    • classifier les missions prioritaires
    • utiliser de bons outils de travail (un bon ordinateur)
  • A propos du travail de coaching
    • une aide pour classer les vrais urgences
    • un gain de temps en apprenant à mieux déléguer
    • l’acceptation que certaines taches déléguées soient moins bien faites que si on les réalise soit-même…

Quelques lanternes pour éclairer vos pistes de progression en tant que manager. Olivier a parlé “d’aimer les gens“, je le crois sincère. Je connais plus d’un manager à l’ancienne qui doit se retourner dans sa tombe… j’imagine quelques managers vivants déglutirent de travers devant tant de bons sentiments ! Analysez les résultats de Maranatha, cela en dit long sur l’efficacité du modèle…

Que faut-il préférer croire ?

Aimer ses collaborateurs, une vraie posture de management ou une imposture intellectuelle ?

Qu’en pensez-vous ?

Je joue au journaliste, maintenant c’est à vous de commenter…
 

2 Comments

  1. demange

    Bonjour, oui, l’amour des gens est la pierre fondatrice. Les respecter et leur donner l’importance que chacun mérite, tous ont de l’intérêt et apportent quelque chose. En ECOUTANT et en m’intéressant vraiment et sincèrement mes collaborateurs, en replaçant l’individu au centre des projets j’ai très souvent obtenu beaucoup de succès et de dépassement de soi dans les divers projets que j’ai eu à gérer. Pourquoi voudriez-vous avoir envie de vous dépasser et de vous investir pour les intérêts d’une personne qui vous respecte à peine et vous considère comme denrée négligeable et bien inférieure à elle ?

    Reply
    • Laurent

      Juste commentaire… pourtant, il est encore long le chemin pour que tous les managers s’approprient la démarche dont tu parles. L’intérêt sincère n’est pas expliqué dans les cursus de formation, il s’agit davantage d’une expérience de vie…

      Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021