L’arrivée en retard a quels impacts ?

par | Temps, Vidéos | 10 commentaires

Arriver en retard… quels impacts pour ses résultats professionnels,
sa réputation, l’ambiance de travail ?

 

Il m’arrive souvent de dire en arrivant en réunion : “je suis à l’heure donc je suis en avance !” Et oui, beaucoup de personnes arrivent en retard. C’est très agaçant, il faut des années de lâcher-prise pour accepter ce manque de savoir vivre et de professionnalisme… On respire par le ventre, on ferme les yeux, on s’imagine au bord d’une plage de sable fin, bercé du doux murmure de vaguelettes frétillantes jusqu’au rivage : vous connaissez la technique !

 

Au boulot (et surement dans le reste de la vie aussi), quels sont les impacts de l’arrivée en retard ? Écoutez les 3 minutes de vidéo (le texte de la vidéo est en 2ème page de l’article)…

 

 

Inéluctable d’être en retard ! J’enfonce le clou : comment se fait-il que certains sont toujours en retard et d’autres toujours à l’heure ? Y aurait-il un truc ?

 

Arriver en retard, ce n’est pas pro !

Un horaire respecté, c’est une preuve de professionnalisme,
cela crée confort et confiance pour tous

 

Preuve de respect – après tout, à quel titre mon temps serait-il plus important que celui à qui j’ai fixé un rendez-vous – l’exactitude donne un indice fort : une personne qui tient l’engagement de l’horaire tient probablement ses autres engagements. Comment être à l’heure ? Faut-il se faire rappeler à l’ordre par tout un tas d’alarmes, porter une montre à chaque bras, foncer en voiture et courir jusqu’à, trempé de sueur, s’affaler exténué dans la salle de réunion ?

 

A titre personnel, je proscris toutes les alarmes (sauf celle du réveil :-)), je ne porte plus de montre depuis le milieu des années 90, et je suis à l’heure à mes rendez-vous. Vous pouvez bien sur utiliser les nombreux trucs et astuces que je partage ici ou là sur mon site : cette bonne pratique que j’ai partagée après un rendez-vous client, analyser plus finement les recommandations de mon coach qui avance que la maitrise du temps vous appartient, ou encore vous interroger sur la différence entre avoir le temps et prendre le temps

 

Tout cela et la volumineuse littérature sur l’optimisation du temps prend une place utile dans la prise de conscience. Ensuite, il s’agit de décider : “désormais, je suis à l’heure”… et de faire le tri de ses priorités véritables, de mettre de l’ordre dans son organisation. Si je parle de formation et de coaching dans la vidéo, c’est bien sur pour vendre mes salades :-). C’est aussi que notre meilleur ami/adversaire reste nous-même dès qu’il s’agit de changer des habitudes. Le coaching sert de point d’appui pour faire des tentatives, pour prendre des engagements, pour avancer de petits pas en petits pas…

 

Arriver en retard, j’insiste, ce n’est pas pro !

Pour aller plus loin, 7 vidéos exclusives + des exercices

Pour que le temps devienne votre choix

 
Si vous êtes en retard, comment vivez-vous cela ? Si vous êtes à l’heure, quels sont vos secrets ?

Partagez vos réactions dans les commentaires (sous le texte de la vidéo que je vous retranscris ci-dessous).

 

Texte de la vidéo en page 2

Ces sujets peuvent également vous intéresser

5ème accord Toltèque

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L'enseignement m'ayant beaucoup...

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

Dites-le en 3 points clés

Dites-le en 3 points clés

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l'habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer...

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

Où est le problème : trouver des clients, inventer un nouveau produit génial, recruter les collaborateurs les plus intelligents ? Peut-être. Pourtant, au coeur de la réussite se trouvent les mille et une failles de l'exécution. Parler de l'excellence opérationnelle,...

10 Commentaires

  1. Direct Alternance

    Nous recommandons cet article aux étudiants qui font de l’alternance pour qu’ils n’arrivent plus (jamais) en retard ! Comme vous le dites dans cet article ça ne sert à rien de se cacher derrière des excuses comme “c’est pas de ma faute je suis comme ça”, non non tout le monde a la capacité d’arriver à l’heure.

    Bonne rentrée à tous !

    Réponse
  2. Laurent

    Merci de votre recommandation. En effet, tout le monde a la capacité d’arriver à l’heure. Tout le monde n’en a pas la volonté ou la conscience de l’impact positif sur l’ensemble de sa vie…

    Réponse
  3. nicorazon

    Il y a aussi le cas de figure où le retard est dû à un malaise avec le management. Ce fut mon cas à une époque.
    – Je ne partageai pas les choix politiques et stratégiques bornés, qui en plus me manageait par la menace.
    – Lors des réunions, j’attendais que tous les autres participants soient présents pour sortir de mon bureau et sortir à mon tour… histoire de passer inaperçu.
    – Je sentais même les jambes comme si elles avaient 10 fois plus de poids.

    Je renvoie à ton très bon article sur les 3 catastrophiques et 3 géniales approches du management.

    Réponse
  4. Tony

    Comme l’article le dit si bien, être à l’heure est une règle de savoir vivre. Si nos interlocuteurs ont réussi à arriver à l’heure, c’est manquer de savoir vivre de ne pas réussir à les égaler. Vu sous un autre angle, ce serait tout simplement extrêmement prétentieux de croire que notre temps est plus précieux que ceux des autres, qui arrivent à l’heure.
    En espérant que cela aide à tous de gérer leur emploi du temps.

    Réponse
  5. BOSSE

    Merci pour ces recommandations, et voudrait simplement rappelé que la vie se résume à la ponctualité.

    Réponse
  6. flo

    Il s’agit parfois d’un trop plein de problèmes à gérer nécessitant une thérapie en profondeur. Une amie s’est débarrassée de ses retards chroniques après dix ans de thérapie. Il existe aussi un livre de Diana DeLonzor “Never be late again” qui décrit les différents profils de retardataires et les moyens de lutter contre ces tendances nocives.
    Il convient cependant de faire attention à ne pas blesser en condamnant hâtivement les retardataires qui souvent culpabilisent énormément et ne ressemblent en rien à des impolis sans empathie ni considération pour autrui. Diana DeLonzor compare les problèmes de retard au problèmes de nutrition: va-t-on dire à une personne au régime qu’il mange trop? Non, parce qu’on est conscient de sa souffrance. Merci de votre attention.

    Réponse
  7. Laurent de Rauglaudre

    Bonjour Flo,
    je vous remercie de votre commentaire qui me parait juste… Arriver en retard systématiquement est un symptôme de quelque chose de profond, qui ne se règle pas d’un coup de baguette magique.
    Cela dit, pour ceux qui sont à l’heure, dans l’univers professionnel, il y a quelque chose d’insupportable, de couteux même, à accepter ce qui peut se recevoir comme un manque de respect… Mettre en place de bonnes pratiques pour être à l’heure sert aussi à apaiser des tensions qui ne manquent pas d’apparaître…
    Inscrire le temps de trajet dans son agenda fait partie des bonnes pratiques…
    Merci de la contribution.

    Réponse
  8. Thomas Girard

    Merci pour cet article ! Honnêtement, je pense que ces thématiques devraient être abordées en université, et dans les écoles – de commerce – d’ingénieur. Cela éviterait bien des tracas au quotidien en entreprise !

    Réponse
  9. Laurent de Rauglaudre

    Nous sommes bien d’accord. En fait, ce sont des talents qu’il convient de muscler.
    On croit qu’il faut apprendre des tas de trucs et des tas de machins pour avoir de beaux diplômes. Je les ai ces diplômes… Pourtant, je me suis senti bien démuni quand j’ai commencé à bosser en entreprise (il y a fort fort longtemps).
    Quand on arrive dans la vie professionnelle, tout un tas de compétences n’ont pas été affutées.
    Bien d’accord et disponible pour intervenir en écoles de commerce et d’ingénieurs sur ces thèmes là…

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. L'excellence opérationnelle en 9 mots... - Laurent de Rauglaudre - […] avoir compris l’importance des bonnes pratiques de la gestion du temps ? Combien sont en retard sur leurs dossiers,…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
  • – un créateur de valeur
  • – de l’expérience de terrain à partager

Je t’invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube