A propos de l’urgence et de l’importance, histoire de cailloux…

par | Podcasts, Progresser, Temps | 1 commentaire

Cette histoire de cailloux a déjà fait plusieurs fois le tour de la planète. Elle reste pourtant un enseignement fondamental à méditer…

Cliquez, écoutez cet article en podcast :

Un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur “La planification efficace de son temps” à un groupe de 15 dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux professeur n’avait donc qu’une heure pour “passer sa matière”.

 

Debout devant ce groupe d’élite (prêt a noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux professeur les regarda un par un, lentement, puis leur dit: “Nous allons réaliser une expérience”… il allait raconter une histoire de cailloux !

 

Quels sont les gros cailloux de notre vie ?

Choisir les priorités

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un grand récipient de plusieurs litres qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot.

Lorsque le récipient fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : “Est-ce que ce pot est plein?”. Tous répondirent: “Oui”. Il attendit quelques secondes et ajouta: “Vraiment ?”

 

Petits cailloux

Remplir sa vie de détails

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table une corbeille remplie de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof  leva a nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda: “Est-ce que ce pot est plein?”.

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit: “Probablement pas!”. “Bien!” approuva le vieux prof.

Se perdre dans les futilités

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un sac de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda: “Est-ce que ce pot est plein?”.

 

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent: “Non!”. “Bien!” renchérit le vieux prof. Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord. Le vieux prof  leva alors les yeux vers son groupe et demanda: “Quelle grande vérité nous démontre cette expérience?”

Cruche d'eau

Se noyer ?

 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit: “Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire”.

“Non” répondit le vieux prof. “Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante: “Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite”. Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

 

Le vieux prof leur dit alors:

Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé ? Votre famille ? Vos amis ? Réaliser vos rêves ? Réussir dans votre travail ? Faire ce que vous aimez ? Apprendre ? Défendre une cause ? Devenir riche ? Prendre le temps ? Ou… tout autre chose ?

 

Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses gros cailloux en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir…sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question : “Quels sont les gros cailloux dans ma vie ? Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (votre vie)”.

 

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Stephen Covey

(cette fable est tirée des conférences de Stephen Covey)

 

Bien sur, cette histoire de cailloux que j’ai découverte au début des années 90, est maintenant très connue. Cependant, elle reste toujours d’une pertinence et d’une actualité à méditer. Qu’en pensez-vous ?
 

Pour aller plus loin, 7 vidéos exclusives + des exercices

Pour que le temps devienne votre choix

 

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Quand on raconte son histoire, il n'est pas rare d'occulter des chapitres : je me suis fait virer, plusieurs fois. Derrière les chocs ou traumatismes, chaque fois, se trouve un enseignement... Frais émoulu de mon diplôme MBA de l'EMLyon, 29 ans, les mollets bien...

Votre vie sera un labyrinthe si vous ne voyez pas le labyrinthe…

Votre vie sera un labyrinthe si vous ne voyez pas le labyrinthe…

La vie est-elle un labyrinthe ? L'autre jour, je regarde le film "le Labyrinthe" avec mon fiston... Ce film est bourré de symboles sur les défis de l'adolescence : l'ascenseur qui envoie avec virulence ces jeunes garçons, en perte de conscience, vers le haut... cet...

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

Où est le problème : trouver des clients, inventer un nouveau produit génial, recruter les collaborateurs les plus intelligents ? Peut-être. Pourtant, au coeur de la réussite se trouvent les mille et une failles de l'exécution. Parler de l'excellence opérationnelle,...

Clarifiez votre orientation professionnelle : 5 questions

Clarifiez votre orientation professionnelle : 5 questions

Votre orientation professionnelle, cette question vous suit-elle depuis le début de votre parcours ? Alors que les sombres nuages du chômage continuent d'encourager les peurs, comment faire pour trouver la bonne orientation professionnelle, surtout quand le projet ne...

10 risques à être entrepreneur plutôt que salarié…

10 risques à être entrepreneur plutôt que salarié…

Quels sont les risques à être entrepreneur ? Faut-il privilégier le choix d'être salarié ? Ces risques valent-ils la chandelle ? Quelle est la vraie contrepartie d'oser se lancer à son compte ? Il existe tant de diseurs de bonne aventure qu'il me parait utile...

Comment prendre une décision difficile ?

Comment prendre une décision difficile ?

Avant toute décision difficile, on ne va pas bien. Les options possibles mettent le cerveau en état d'ébullition. Parfois le corps lance des symptômes de l'inconfort. Puis une fois la décision difficile prise, ça va rapidement mieux. On peut passer à l'action. Alors...

1 Commentaire

  1. Olivier

    fable bien connue mais toujours d’actualité dans un monde dans lequel tout va de plus en plus vite et nous manquons de temps.
    Prioriser les choses importantes (importance = choix) plutôt que l’urgence (urgence = fait) (en s’appuyant par exemple sur un outil tel que la matrice d’Eisenhower) nous permet de nourrir le sentiment d’oeuvrer pour les bonne choses.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021