Transmettre la flamme avant de s’envoler…

par | Décider, Désert, Leadership, Progresser, Voyage | 3 commentaires

Pierre est mon ami, mon frère, compagnon du désert, compagnon pour toujours. Samedi, il est parti. Le crabe l’a emporté alors qu’il a tant donné, et tant encore à donner. Depuis que l’animal l’avait attaqué, une bougie brillait dans mon bureau, elle brille maintenant dans mon coeur…

 

Nicolas dans le désert

Nicolas sur un dromadaire © JSM

 

J’avais hésité à partir une semaine en méharée dans le désert. Une  semaine de marche, une semaine de coaching intense. Pour de sombres histoires d’argent, j’avais hésité. Finalement, encouragé par la famille et un ami, j’ai embarqué, mis un de mes frères dans mes bagages, puis renouvelé l’aventure chaque année, toujours accompagné (2 frères, ma fille, mon fils d’adoption, un cousin, une nièce).

 

Semaine renouvelée chaque année de nature totale, de coeurs ouverts, de joies, d’émotions, de sables, d’amitiés, de chaleur, de vide, de complicités, d’échanges avec les Berbères, de paysages grandioses, de marche, de dromadaires, de soleil levant et de nuits de solitude sous la voute, de froid, de larmes, de chants, de liens, de temps suspendu, de surprises, d’instants initiatiques, d’eau et d’orange, de lâcher prise, d’entraide, … Comment hésiter ? Pourquoi hésiter à vivre l’intensité ? La vie passe, court, s’enfuit.

Bianca dans le désert

Tout devient possible © JSM

 

La magie organisée par Pierre, sa soeur/complice Anouchka, le tout discret et bienveillant accompagnement des Berbères, peuple du désert, comment ne pas prendre tout cela sans hésiter ? Pierre et Anouchka m’ont fait vivre dans les innombrables trésors des dunes : la tendresse, l’autorité, la joie, l’émotion, la paix intérieure, le pardon, la bienveillance, la puissance du groupe, la juste distance, les cadeaux, la lumière, la terre qui bascule, les yeux mouillés, la simplicité, la vie. Comment hésiter alors que tant de tourbillons alentours font que notre esprit virevolte à la recherche d’un Graal qui toujours s’éloigne ? Comment hésiter alors que Pierre envolé, sa flamme continue de briller au présent, la mission de transmettre remplie, débordante même ?

 

Dans le chemin, se présentent parfois ces occasions d’élever le sens de sa vie vers une sphère plus haute, un espace hors codes, hors normes, hors temps. Attraper ces occasions, les saisir sans hésiter, choisir de se rapprocher de nous-même et des autres pour mieux transmettre la flamme avant de s’envoler. Quelle que soit notre situation de vie et d’entreprise, développer son acuité à l’autre pour agir au plus juste.

 

Bye bye petit frère, je continue de te conjuguer au présent…

Pierre Moulart

Pierre © JSM

Ces sujets peuvent également vous intéresser

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Quand on raconte son histoire, il n'est pas rare d'occulter des chapitres : je me suis fait virer, plusieurs fois. Derrière les chocs ou traumatismes, chaque fois, se trouve un enseignement... Frais émoulu de mon diplôme MBA de l'EMLyon, 29 ans, les mollets bien...

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

3 Commentaires

  1. Nicorazon

    Merci Lolo. Ton regard est sans aucun doute juste, ajusté en tout cas à ce que je ressens aussi. Non seulement à cause de Pierre, mais encore par l’univers qu’il entraîne avec lui.

    Le désert est un lieu où il n’y a ni verticales, ni horizontales, ni perpendiculaires. Aucun mur, aucune voie ne barre la marche, sinon parfois une paroi qu’on peut contourner ou escalader. Tout y est en nuances et subtilités, en courbes et en assises. Et la vie y est présente.
    Il n’est pas faux de penser que Pierre a été un maître (au sens de la sagesse) du désert qui met en relief le vivant. Je pense à ce jour où je découvrais que mon existence était faite à moitié de métal (physiquement, affectivement et mentalement)… Il a alors pris ma béquille et s’en est servi pour que chacun écrive sur le sable ce qu’il avait vécu de plus dense et de plus vrai : amour, amitié, joie. Avec un cylindre d’aluminium, les galères de chacun ont été changées en vaisseaux en plein vent. Puis le vent a effacé et emporté ces mots aux mille coins du monde. J’avais un sentiment de plénitude et de vérité que j’ai très rarement connu ailleurs.
    Ce n’est qu’une anecdote, mais il y en a tellement d’autres !

    Je te laisse à tes émotions. J’ajoute un renvoi à ton article sur mon libre blog.

    Réponse
  2. Pierre-Jean

    Bonjour Laurent, bonjour Nicolas
    Souvenir ému et toujours vif du désert que nous avons partagé avec l’ami Pierre et qui m’a permis de vous connaitre.
    Souvenir très fort et inoubliable d’un autre désert avec Pierre et mon fils Olivier sur le thème “pères – fils “. Pierre le sage mais aussi le chaleureux sur les pas duquel je suis reparti 15 jours au désert cet hiver avec Maurice de Clermont qui a fait découvrir ces endroits merveilleux à Pierre.
    Bon souvenir de nos partages et de ce geste Nicolas (de rage, de délivrance…?) lorsque tu rejettes tes béquilles dans la montée de la dune et que tu arrives libre en haut pour partager le coucher de soleil avec nous.
    Pierre tu es parti trop tôt mais tu es présent dans nos cœurs et un peu aussi dans ce que nous sommes aujourd’hui.

    Réponse
  3. Laurent

    Merci Pierre-Jean de ce témoignage…

    Laurent

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Johnny Hallyday est mort… - […] de dire non, de choisir, de laisser tomber ce qui nous emmerde sans laisser tomber nos rêves (c’est ce…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021