Leadership

Je ne sais pas quoi faire : 6 conseils pour vous

Quoi faire ?

Certains, tout petit, savent ce qu’ils vont faire : je serai architecte, développeur informatique, astronaute, infirmier(e), etc… Même si rares sont ceux qui envisagent d’être “pion, pion, pion” (voir le film les choristes), ceux qui savent ont un avantage pour diriger leur frèle esquif dans la vie. Ils organisent leurs études, leurs relations et leur chemin en fonction de ce bel objectif qui les inspire. Super ! Et les autres alors (comme moi), comment prendre les bonnes directions ? Si vous vivez avec le syndrôme “je ne sais pas quoi faire, j’ai 6 conseils pour vous”.

 

Je ne sais pas quoi faire, comment cela se traduit-il :

  • vous vous ennuyez dans votre job…
  • dès que vous maitrisez un sujet, vous avez envie d’en explorer un autre…
  • quand on vous demande “qu’as-tu envie de faire”, vous allez vous cacher dans une armoire…
  • on vous dit souvent “avec toutes tes compétences, je ne m’inquiête pas pour toi…
  • le simple fait de lire une offre d’emploi, super bien détaillée, vous donne envie de monter dans le prochain vol interstellaire pour une autre liberté dans la galaxie voisine…

 

Bref, vous n’avez pas (semble-t-il) de vocation. Si je connais parfaitement bien ce syndrôme, beaucoup regardent pourtant mon parcours avec étonnement : un parcours en forme de quête perpétuelle – avec de super chouettes expériences – surement pas une ligne directe vers le graal de la vocation inspirée. Cette quête me donne cette idée d’article.

 

Si vous avez en tête “je ne sais pas quoi faire, j’ai 6 conseils pour vous”…

Lire la suite»

Les 3 priorités des leaders…

Quelles sont les 3 priorités des leaders, des grands leaders j’ai envie d’ajouter ? Sur quel témoignage s’appuyer pour avoir la bonne hauteur de vue et répondre à cette question ? Pourquoi y a-t-il tant de confusion sur le rôle du leadership ?

Antonio Perez

Nous ne nous sommes pas parlé depuis mi-décembre 2001 (bientôt 18 ans). Sur l’impulsion d’un copain coach (voir à quoi sert le coaching), j’appelle Antonio Perez. Nous passons 2 heures en webcam. Antonio est l’ancien numéro 2 d’HP (70 000 personnes dans sa division, 10 milliards de $ de chiffre d’affaires), puis Président de Gemplus au moment de l’entrée en bourse, ensuite Président de Kodak (que je vais évoquer dans cet article). Dans son bureau, des photos où on le voit en tête-à-tête avec Obama, Bush, le président chinois…

Lire la suite»

Le leadership responsable est-ce une priorité absolue ?

Comment se fait-il que l’immense majorité des beaux cerveaux de la planète travaillent encore dans le business as usual ? Comment se fait-il que la catastrophe annoncée sur la biodiversité, le dérèglement climatique qui s’accélère, la condition déplorable des femmes dans encore trop d’endroits, les stupides et démesurées dépenses militaires, la pauvreté et les inégalités criantes, la maltraitance animale n’empêchent pas les leaders de dormir ? Comment se fait-il qu’ils regardent en priorité les résultats financiers du trimestre, le cours de l’action, les perspectives juste économiques ? Pourquoi les autres indicateurs sont-ils négligés ?

Depuis peu, j’ose afficher ce qui me fait vraiment vibrer : le leadership responsable, priorité absolue.

Nos leaders s’élèvent-ils parfois à 10 000 km au dessus de la terre pour bien considérer leurs décisions (pas seulement “helicopter view” comme le veut l’expression consacrée, mais plutôt à hauteur de satellite) ? Nos leaders ont-ils des enfants ? Se sont-ils promenés dans des quartiers défavorisés ? Regardent-ils les fossés plein de plastique au bord des routes ? Réfléchissent-ils au sens et à l’utilité de leur business ? Mobilisent-ils leurs équipes autour de la cupidité et du pouvoir, ou autour d’une contribution qui enrichit l’humain plus que leur volatile portefeuille ? Nos leaders réfléchissent-ils à 2 fois avant de prendre les décisions sages et durables ? Le temps, l’urgence les empêche, pourquoi ?

Lire la suite»

Sans émotions, les leaders nous emmènent-ils à la catastrophe ?

Quelle émotion me traverse ?

Les émotions reviennent régulièrement au débat : les leaders et managers doivent-ils les laisser à l’extérieur de l’entreprise ? Se laisser “dominer” par ses émotions serait-il contre productif ? D’ailleurs que signifie “se laisser dominer” ? Pourquoi le déni des émotions pourrait nuire et nous emmener vers la catastrophe ? Quoi faire des émotions quand on dirige un groupe, une organisation ?

Une colère pour gagner un projet

Lire la suite»

Pourquoi la démission de Nicolas Hulot est un acte de leadership responsable

Leadership responsable, de quoi s’agit-il ? Quelle est la définition du leadership ? Que détiennent de singulier ceux qu’on appelle les leaders ? Pourquoi le leadership éclairé ou conscient est-il nécessaire dans les entreprises comme en politique ? Que penser de la démission de Nicolas Hulot de son poste de ministre ?

Nicolas Hulot

Je commente rarement l’actualité. Je commente encore plus rarement l’action politique, qui me parait le domaine des grands écarts entre les convictions et les complexités des influences et contre-pouvoirs multiples.

Quand Nicolas Hulot a annoncé sa démission sur France Inter, j’écoutais l’émission matinale.

Je pense que cet acte fort donne de la consistance au “concept” de leadership responsable.

Lire la suite»

Se récompenser

Comment motiver votre équipe : 5 clés

Motiver l’équipe – le team building, première préoccupation d’un bon manager…

 

Motiver l'équipe

En sondant récemment un groupe de manager, la préoccupation de la motivation des collaborateurs est revenue bien haut dans la liste. En effet, les résultats d’un manager sont mesurés en fonction des performances de son équipe. Un manager qui dit “j’ai une équipe de branquignoles” n’a probablement pas tout compris de son rôle.

Devenir un manager inspirant (un leader même) signifie-t-il autre chose que savoir motiver ses collaborateurs ?

Les bons managers ont de supers équipes, ce n’est pas un hasard.

 

Je vous propose 5 clés pour motiver votre équipe, ce qui, en corollaire, va développer le bien être au travail… la motivation entrainant un sentiment puissant d’exister.

 

1 – Pour motiver votre équipe, occupez vous de votre motivation à vous !

Lire la suite»

3 raisons pour négocier avec votre chef

Vous pouvez écouter cet article en podcast :

Vous a-t-on enseigné la discipline ? Vous a-t-on formaté à faire ce qu’on vous dit ? Vous a-t-on préparé à respecter toutes les consignes et… à la boucler ?

 

C’est probable puisque notre système d’éducation pousse à “rentrer dans la norme” – la norme étant d’éviter les vagues. Ca vous parle ? Pourtant, vous devez négocier avec votre chef (je ne parle pas que de la négociation de salaire). Le propos est-il subversif ? Non ! Vous devez apprendre à négocier avec votre chef, c’est capital pour vous (c’est une manière de vous faire respecter, voire d’éviter parfois le harcèlement moral), et c’est capital pour le business !

Je vous donne 3 raisons majeures pour négocier avec votre chef, que vous soyez manager ou pas…

Lire la suite»

Clés de management selon Roland Paul…

Roland Paul dirige GSE, société projet à la forte culture ingénieur. Roland a répondu à cet interview où je l’interroge sur le management, le leadership, lintelligence collective… Prendre l’expérience à la source du management est toujours une matière première de qualité pour s’inspirer dans la démarche de progrès.

Regardez, écoutez…

 

“L’ingénieur n’aime pas l’incertitude”, évoque Roland dans son interview.

Pourtant dans cet univers de complexité en perpétuelle intensification, les managers, tous ingénieurs fussent-ils, se retrouvent confrontés à des défis qui ne sont pas du registre des équations rationnelles…

 

Lire la suite»

La maison brule et nous regardons ailleurs…

Récemment, je propose un thème de conférence à un organisme qui s’adresse à des dirigeants et managers. Le titre proposé de ma conférence est “la responsabilité ou la mort“. Quelques jours plus tard, je reçois cette réponse :

 

 

“Cher Monsieur,

Nous avons bien reçu votre proposition d’intervention et nous vous en remercions. Nous en profitons pour remercier également B Txxx pour cette recommandation.

Malheureusement, malgré votre très beau parcours, nous sommes au regret de ne pas y donner suite. En effet, nous n’avons pas de besoin particulier sur cette thématique actuellement.
Merci pour tout l’intérêt que vous avez porté à xxx,
Très belle journée.”

 

Le message est gentil et courtois, pourtant j’ai envie de titiller. Je réponds :
Lire la suite»