La maison brule et nous regardons ailleurs… à propos de la responsabilité

par | Débats, Leadership, Toltèques

Récemment, je propose un thème de conférence à un organisme qui s’adresse à des dirigeants et managers. Le titre proposé de ma conférence est “la responsabilité ou la mort“. Quelques jours plus tard, je reçois cette réponse :

 

 

“Cher Monsieur,

Nous avons bien reçu votre proposition d’intervention et nous vous en remercions. Nous en profitons pour remercier également B Txxx pour cette recommandation.

Malheureusement, malgré votre très beau parcours, nous sommes au regret de ne pas y donner suite. En effet, nous n’avons pas de besoin particulier sur cette thématique actuellement.
Merci pour tout l’intérêt que vous avez porté à xxx,
Très belle journée.”

 

Le message est gentil et courtois, pourtant j’ai envie de titiller. Je réponds :

“Bonjour,
Un consultant m’a dit un jour : “la responsabilité, ça n’intéresse personne” (il avait employé des mots plus fleuris). Sans doute avait-il raison…
Pourtant, la “responsabilité” n’est pas une thématique qui s’exprime dans les “besoins”. C’est une nécessité (priorité devrais-je écrire) absolue de prise de conscience, en particulier des dirigeants, en particulier à notre époque ! Si le sens de la responsabilité empêche de faire du “business as usual”, je comprends qu’elle ne soit pas exprimée dans les “besoins”.
Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.
Bien cordialement…”

 

La réponse de mon interlocutrice suit rapidement :

 

“Monsieur,
Pardon si mon mail n’était pas clair. Lorsque nous apprécions une candidature d’expert, nous évaluons à la fois la qualité du profil et la demande potentielle pour le sujet proposé.
Notre réponse négative n’était donc nullement une remise en question de la qualité de votre profil ou de votre expertise. Cependant, dans l’immédiat, nous ne vous proposons pas d’aller plus loin car nous avançons en priorité sur les thèmes non couverts par notre offre de thématique actuelle et évitons de faire travailler un expert lorsque nous savons qu’il ne sera pas programmé dans nos clubs ensuite.
Très belle journée”

 

Je conclus l’échange :

 

“J’avais bien compris. Mon propos relève d’une conviction profonde. “La maison brule et nous regardons ailleurs” a-t-on entendu dire un ancien président de la république…
Souvent l’humain apprend dans la douleur ce que la sagesse n’a pas pu lui enseigner…
Merci de votre attention…”

 

Hum, que penser de tout cela :
      1. Option 1 => c’est le consultant dont je parlais ci-dessus qui a raison. La responsabilité, ça emmerde tout le monde (c’était ses mots). Mieux vaut parler de comment davantage saigner la planète pour nous enrichir, en laissant la dette économique, écologique, sociale, à nos enfants et nos petits-enfants. Ca leur fera les pieds, nous on aura pris les nôtres 🙂
      2. Option 2 => c’est un autre consultant avec qui je bosse régulièrement qui a raison. Il m’a dit un jour : “vends leur ce qu’ils te demandent, livre leur ce dont ils ont besoin”. Astucieuse manière de présenter la chose. Une hypocrisie pour éveiller les consciences, pourquoi pas (une tactique commerciale dirait-on en dans les discussions convenables).

 

Ma collecte de promenade

Je continuerai à faire le colibri, à ramasser du plastique dans la nature, à enseigner les accords toltèques dans le désert, continuerai à proposer des pistes pour prendre les décisions difficiles. Dès qu’on évoque le mot “responsabilité”, on a le sentiment au mieux de “faire la morale”, au pire “d’être illégitime” puisque bien sur, faire réfléchir à la responsabilité ne signifie pas qu’on soit totalement exempt de critique.

 

 

 

 

Que la responsabilité ne soit pas au menu de toutes les formations de dirigeants, de managers, d’hommes et de femmes politiques est une faute. Je n’en suis pas expert, juste l’intime inquiétude que nombre de décideurs travaillent en funambules. Mais, comme dit une chaine youtube à grand succès que j’aime bien pour sa juste impertinence, tout le monde s’en fout.

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

Lancer un débat moral sur l'agressivité commerciale, est-ce bien raisonnable ? On est tous d'accord, ralbol de l'agressivité commerciale... et pourtant... Quand les frontières se sont rouvertes en 2020, j’ai quitté le Maroc après avoir été bloqué 120 jours....

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur », ce sont trois mots que m'attribue en commentaires bienveillants l'un de mes lecteurs assidus… Je reviendrai peut-être sur les deux premiers qualificatifs, je voudrais m’arrêter un instant sur le troisième, à la lumière de mon...

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

Dans son livre « l’emballement du monde » (que je n’ai pas encore fini donc j’anticipe des conclusions, mais là où j’en suis me donne de l’espoir, alors je partage), Victor Court évoque les dislocations d’empires. Ce que j’en comprends : la pensée largement partagée...

Les coaches sont des Jedis

Les coaches sont des Jedis

Pourquoi suis-je convaincu que les coaches sont des Jedis ?   Je suis intervenu pour AceUp, une startup américaine dont la mission est de démocratiser le coaching. J'ai coordonné l'organisation du premier "Summit" à Boston, le rassemblement de quelques dizaines...

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

La culpabilité : le verbe « culpabiliser » est entré dans la catégorie des mots interdits. Or, avec la conscience qui monte à propos des impacts de nos actes sur le vivant, les échanges tendus où s’accusent réciproquement les parties sont susceptibles de devenir...

Pourquoi faire de la prévention…

Pourquoi faire de la prévention…

C'est une ritournelle connue : pourquoi faire de la prévention ? Comment éduquer à cette étrange idée qui consiste à investir de l'argent alors qu'il n'y a pas de problème (visible), juste un risque ?   Je rentre chez mon ostéopathe. Elle me demande : "pourquoi...

3 excellents conseils de coach

3 excellents conseils de coach

A quoi sert le coaching ? Les conseils de coach sont-ils autorisés par la déontologie ? En quoi l'écoute, l’effet miroir, la réplique du coach qui dit ce qui lui vient peuvent-ils servir ? En déambulant aujourd’hui me sont venus 3 excellents conseils de 3 coachs...

Je hais Outlook et quelques autres…

Je hais Outlook et quelques autres…

J'écris beaucoup moins qu'autrefois sur mon blog, qui est un magasin sympa dans une rue sombre avec peu de passage (larmes).   J'écris beaucoup plus sur linkedin, avec parfois des statistiques flatteuses qui dépassent les 100 000 vues (ego tout content).  ...

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

L’écologie, ce n’est pas bon pour le business ! Récemment, un collègue me fait remarquer que mes publications « écologiques » sont de plus en plus nombreuses. Il ajoute que l’écologie est marquée à gauche et que par conséquent, ce n’est pas bon pour le business....

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

L'injure sur un réseau social, vous venez de vous en prendre une en pleine poire. Que faut-il faire ? Quelle différence entre injure et colère, comment discerner la différence ? Pourquoi une injure appartient-elle à celui qui l'a émise ? Est-ce répréhensible devant la...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bonjour, bienvenue sur mon blog

Je m’appelle Laurent de Rauglaudre (je sais, mon nom est imprononçable). Sur ce blog, j’écris des articles sur le leadership, le métier de consultant libre et de coach.

Je batifole à partir de mes expériences, mes lectures, mes succès et mes fausses pistes. Je suis motivé par le leadership responsable.

J’espère que vous trouverez matière à inspiration.

Bonne lecture,

Laurent

Prochains évènements