L’intelligence collective au secours de la formation…

par | Communiquer, Débats, Intelligence collective, Progresser | 0 commentaires

J’ai quitté une formation, tellement je m’ennuyais !

Il est étonnant de constater que 20 ans après la création des outils permettant la projection à l’écran de diapositives, un nombre incalculable de formations reste ennuyeuse à mourir. Comme l’indique le schéma ci-dessus, l’ennui est inversement proportionnel à l’appropriation.

 

En clair, quand un formateur se limite à un discours, l’appropriation est quasi nulle (inférieure à 10%, c’est sur). Si de surcroit, il lit à l’écran ses diapos surchargées, cela tourne vite à la catastrophe pour les auditeurs passifs. S’il ajoute un peu d’anecdotes personnelles – en s’exposant donc – il donne du sel à son discours et l’appropriation monte. S’il ose aller jusqu’à poser des questions à son auditoire – s’exposant d’autant plus car on pourrait lui renvoyer des questions plus difficiles – l’appropriation gagne les participants. Enfin, s’il met les participants dans l’action, les fait travailler, bouger (physiquement), expérimenter, alors l’appropriation devient optimum, plus personne ne s’ennuie.

 

L’autre jour, dans une école de commerce, j’assistais à une présentation faite par l’adjoint du grand patron, qui en restait à l’étape en haut à gauche du tableau ci-dessus : un monsieur qui parle, s’écoute parler, une heure et demie, sans se soucier si l’assistance – environ 15 personnes – connait ou non le sujet. Pour renforcer le propos, le pétillant intervenant ponctuait régulièrement d’un “j’anticipe vos questions”… que j’ai traduit intérieurement en “ne me dérangez pas, continuez à dormir…” Bref une catastrophe en matière de communication. Dans une école de commerce !!!

 

Bien entendu, introduire de l’action dans la formation demande un effort du formateur, une implication personnelle sans commune mesure. C’est ce que propose à votre réflexion le tableau suivant :

 

Préparer pour mieux transmettre

Préparer pour mieux transmettre

 

Le problème, c’est que c’est facile de lire des diapos… Cela demande peu de préparation et le résultat est garanti : les participants se sont bien ennuyés, ils y sont habitués, tout le monde repart content (sauf moi). Évidemment, apporter des anecdotes, poser des questions à l’assistance voire les mettre en position d’acteur de la formation est d’une autre exigence pour l’intervenant !

L’intelligence collective au service de la formation consiste à investir en préparation avec quelques questions en tête dirigées par la préoccupation de la transmission :

 

  1. quelles sont les 3 idées clés avec lesquelles je souhaite que chacun reparte ?

  2. comment amener les participants à poser leurs question brulantes, comment les faire répondre de manière croisée ?

  3. comment faire bouger – dans leur corps comme dans leur tête – les participants, pour qu’ils s’approprient par l’expérimentation ?

 

C’est vrai, la plupart de nos formateurs ont été éduqués dans un modèle où le sachant, debout, délivre une vérité qu’il a apprise bien souvent théoriquement. Foin des anecdotes de vie, foin des questions dérangeantes, foin de l’animation dynamisante, le formateur reste dans sa zone de confort

 

Alors, est-il possible d’introduire un peu de participation dans ces formations ? L’intelligence collective peut-elle venir au secours ?

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Quand on raconte son histoire, il n'est pas rare d'occulter des chapitres : je me suis fait virer, plusieurs fois. Derrière les chocs ou traumatismes, chaque fois, se trouve un enseignement... Frais émoulu de mon diplôme MBA de l'EMLyon, 29 ans, les mollets bien...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

Dites-le en 3 points clés

Dites-le en 3 points clés

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l'habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer...

Votre vie sera un labyrinthe si vous ne voyez pas le labyrinthe…

Votre vie sera un labyrinthe si vous ne voyez pas le labyrinthe…

La vie est-elle un labyrinthe ? L'autre jour, je regarde le film "le Labyrinthe" avec mon fiston... Ce film est bourré de symboles sur les défis de l'adolescence : l'ascenseur qui envoie avec virulence ces jeunes garçons, en perte de conscience, vers le haut... cet...

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

Où est le problème : trouver des clients, inventer un nouveau produit génial, recruter les collaborateurs les plus intelligents ? Peut-être. Pourtant, au coeur de la réussite se trouvent les mille et une failles de l'exécution. Parler de l'excellence opérationnelle,...

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Les évènements en ligne ont envahi la toile en même temps que la pandémie se répandait autour de la planète. Alors comment se passe un webinaire ? Pour beaucoup, ça ne se passe pas bien ! Comment dépasser la grande déception, que l'on soit participant ou organisateur...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021