Entreprendre c'est traverser une chaine de montagnes

10 risques à être entrepreneur plutôt que salarié…

Quels sont les risques à être entrepreneur ? Faut-il privilégier le choix d’être salarié ? Ces risques valent-ils la chandelle ? Quelle est la vraie contrepartie d’oser se lancer à son compte ? Il existe tant de diseurs de bonne aventure qu’il me parait utile d’évoquer, avec expérience, les risques de l’entreprenariat et en contrepoint le bonheur d’être libre… Voyons plutôt.

 

1 – Risques à être entrepreneur : avec son conjoint

c’est simple, quand je discute avec un apprenti “entrepreneur”, je lui demande quelle est la position de son conjoint par rapport à son projet. Le conjoint est un supporter à 150%, c’est une bonne nouvelle. Si le conjoint est opposé, soit le couple soit le projet explosera à terme. Le conjoint est dans zone du “bof”, il est prioritaire d’avoir une discussion approfondie qui va l’amener à choisir un camp. Le “bof” n’est pas une position tenable dans la durée.

Lire la suite»
prendre l'initiative

Prendre l’initiative, sans perdre la face…

Prendre l’initiative, quand la discorde est la règle, est une entreprise à risque, et pourtant c’est la voie de la réconciliation… Extrait de ma lecture (Stephen Covey la 8ème habitude – Faites vous entendre et agissez) :

 

“Avant de modifier son point de vue concernant Israël, Sadat était devenu un président extrêmement populaire, profondément dévoué à la cause arabe. Il se promenait en Egysadat-knesset3-300x239pte en faisant des discours politiques où il disait qu’il ne serrerait jamais la main d’un Israélien tant que les Israéliens occuperaient un pouce de sol arabe, criant “jamais, jamais, jamais”. Les foules immenses qui l’écoutaient répétaient “jamais, jamais, jamais”.

 

Lire la suite»
le télétravail est incontournable

Le télétravail est incontournable : développer son efficacité, repenser le travail d’équipe…

J’interviens sur le sujet du télétravail lors d’une table ronde (si on peut dire) organisée pour une population d’écrivains techniques. Avec la crise du coronavirus, le phénomène a pris de l’ampleur, s’est accéléré. Le télétravail est incontournable pour de nombreux métiers. Si j’ai vécu 120 jours au sud du Maroc en télétravail obligé à la suite de la marche coaching que j’ai animée dans le désert, j’ai expérimenté cette forme de travail dès 1993 : je revenais d’une mission de 3 mois aux Etats-Unis. En rentrant en France, il n’y avait plus de place dans les locaux de mon entreprise. C’est ainsi que je suis rentré chez moi… pour 1 an, sans tous les outils dont nous disposons aujourd’hui. Plus tard, en 2003, j’ai créé mon entreprise de conseil de la maison. Le télétravail est mon modèle depuis 20 ans.

 

Dans cet article/vidéo, je développe 3 points clés :

  1. le télétravail est incontournable
  2. il est crucial d’affuter son efficacité en apportant de la valeur
  3. il faut repenser le travail d’équipe

La vidéo reprend ces 3 points…

 

Lire la suite»

Claude Onesta nous parle d’intelligence collective…

« Les philosophes ont été remplacés par les économistes » Claude Onesta, Avignon, 30 juin 2015. J’assiste à une conférence baptisée : « Performance durable : comment devenir numéro 1 et le rester” ? L’intervenant : Claude Onesta, célébrissime entraineur de l’équipe de France de handball. En quoi cette conférence inspire-t-elle l’intelligence collective ?

 

A vrai dire, je n’observe pas de près ce sport, même si j’ai eu l’occasion de voir une ou deux finales de compétitions internationales ces dernières années. A l’annonce du palmarès de l’équipe de France lors de l’introduction de la conférence, je prends conscience de la pertinence du sujet. Le palmarès est impressionnant : multi champions d’Europe, du Monde, Olympiques… Préparée par le CJD (centre des jeunes entrepreneurs), cette soirée rassemble quelques centaines d’entrepreneurs de la région. Claude Onesta va créer des ponts entre son expérience d’entraîneurs et le management. On ne sera pas déçu. S’il n’emploie pas l’expression « intelligence collective », Claude Onesta développe avec force, nuances et modestie tous les ingrédients du succès de ce qu’il décrit comme la « libération des espaces ».

 

Il commence fort : « le talent seul ne suffit pas. La perte du championnat d’Europe en août 2012 est arrivée avec l’équipe la plus forte que j’ai jamais réunie, sans aucun blessé. »

 

Lire la suite»

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L’enseignement m’ayant beaucoup intéressé, j’ai prolongé avec « soyez sceptique et apprenez à écouter » qui est passé sous bien des radars.

 

Chronique de la crise du coronavirus, vue de Zagora – 19 avril 2020

 

 

Pourtant, ce 5ème accord Toltèque est fort intéressant, d’autant qu’il porte en lui la remise en question de la sagesse elle-même, ce que je trouve très astucieux. Au lieu de se présenter au sommet de toute sagesse, cet accord distille un propre questionnement récursif. Cela donne une force supplémentaire à cette proposition, mais passons…

Lire la suite»

Toltèques, le parasite et la mort

Le parasite, un monstre intérieur à 1000 têtes est l’accumulation de nos peurs. Don Miguel Ruiz évoque ainsi un enseignement des Toltèques, le parasite et la mort. Il illustre ce qui se passe dans notre univers intime comme une lutte contre un parasite. Pendant cette période anxiogène de la crise du Coronavirus, le sujet des peurs et de la mort se retrouve tout au centre des anxiétés.

 

Chronique de la crise du Coronavirus vue de Zagora, 17 avril 2020

 

Ce monstre à 1000 têtes se développe sur nos peurs.

Lire la suite»

Le 4ème accord Toltèque

Le 4ème accord Toltèque, c’est « fais toujours de ton mieux ». Cet accord est un peu plus « classique » dans notre univers et notre culture occidentale. C’est une injonction souvent entendue dans notre enfance, parfois au boulot. Pourtant, il y a quelques angles de vue intéressants à découvrir dans ce 4ème accord Toltèque.

Chronique de la crise du coronavirus, vue de Zagora

 

 

L’idée centrale est de trouver la justesse. Faire de son mieux ok, mais ni plus ni moins.

Lire la suite»

Le 3ème accord Toltèque

Le 3ème accord Toltèque c’est : « ne fais pas de suppositions ».

Les suppositions nous conduisent vers la médisance et le conflit. Don Miguel Ruiz, dans son livre, nous dit que « la médisance, c’est notre manière de communiquer dans le rêve de l’enfer en échangeant du poison émotionnel les uns avec les autres ».

 

Chronique de la crise du Coronavirus vue depuis Zagora…

 

Ces médisances, nous les pratiquons aussi en nous-mêmes, envers nous-mêmes. Je suppose que je suis capable ou incapable de… Je suppose que je suis comme si ou comme ça. Comment en être si sûr ?

Lire la suite»

Écoute ton Petit Prince

Play

6 avril 2020 – chronique de la crise du Coronavirus vue de Zagora. 

Le 14 mars, je reviens du désert. Les compagnes et compagnons sortent des dunes magiques, les yeux pleins de poussière d’étoiles, ils voguent d’un nuage à l’autre sur une myriades de tapis volants. Chacun écoute son Petit Prince, personne ne le sait.

 

Le Petit PrinceIls ignoraient tout de cette rencontre. Depuis fort fort longtemps, leur Petit Prince s’est endormi, s’est envolé dans le ciel, avec les choses des grands : la responsabilité, le sérieux, le temps qu’il faut consumer.

 

 

Dans le désert tout s’est arrêté. Le Petit Prince est venu les chercher, chacun son tour : les masques se sont envolés, les cœurs se sont mis à chanter, les pieds les mains ont joui de plaisir, brassé le sable chaud.

 

Pourquoi faudrait-il revenir ? Peut-on rester dans les nuages ?

Et si le moteur du 4X4 qui ronronne déjà, s’envolait  à son tour dans les nuages. Il glisserait de planète en planète. Il irait écouter des roses, des rois, des pauvres types malheureux qui lui diraient d’arrêter de faire du boucan, d’arrêter de les faire tourner en rond, de se transformer en tapis volant. Chaque année c’est pareil, tout plein de Petits Princes me disent de renvoyer le 4X4 se faire pendre ailleurs.

Lire la suite»

Langage symbolique et accords Toltèques

Je voudrais revenir sur l’utilisation du langage symbolique et accords Toltèques. En effet, en avançant dans la publication par vidéos+articles des accords Toltèques, quelqu’un m’a gentiment fait cette remarque : « je pense que ce mot de magie ne fait pas sérieux et te dessert 😁 ».

 

Chronique de la crise du Coronavirus vue de Zagora – mardi 31 mars 2020

En fait, magie blanche et magie noire sont les mots employés par Don Miguel Ruis dans le livre les quatre accords Toltèques. Je les utilise par fidélité au texte, et aussi parce que ils me paraissent judicieux.

 

C’est un langage symbolique. Le langage symbolique adresse une autre partie de notre intelligence. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis ingénieur, j’ai fait un MBA, j’ai eu une expérience professionnelle en grande entreprise, dirigé des projets internationaux avec de nombreuses personnes, des budgets, des objectifs à atteindre. J’ai une formation initiale scientifique, une famille très scientifique, je suis au fait de la « rationalité ».

 

L’univers fonctionne-t-il seulement avec la rationalité de nos académies ?

Lire la suite»