Le télétravail est incontournable : développer son efficacité, repenser le travail d’équipe…

by | Communiquer, Equipe, Intelligence collective, Livres, Mastermind, Outils, Vidéos | 0 comments

J’interviens sur le sujet du télétravail lors d’une table ronde (si on peut dire) organisée pour une population d’écrivains techniques. Avec la crise du coronavirus, le phénomène a pris de l’ampleur, s’est accéléré. Le télétravail est incontournable pour de nombreux métiers. Si j’ai vécu 120 jours au sud du Maroc en télétravail obligé à la suite de la marche coaching que j’ai animée dans le désert, j’ai expérimenté cette forme de travail dès 1993 : je revenais d’une mission de 3 mois aux Etats-Unis. En rentrant en France, il n’y avait plus de place dans les locaux de mon entreprise. C’est ainsi que je suis rentré chez moi… pour 1 an, sans tous les outils dont nous disposons aujourd’hui. Plus tard, en 2003, j’ai créé mon entreprise de conseil de la maison. Le télétravail est mon modèle depuis 20 ans.

 

Dans cet article/vidéo, je développe 3 points clés :

  1. le télétravail est incontournable
  2. il est crucial d’affuter son efficacité en apportant de la valeur
  3. il faut repenser le travail d’équipe

La vidéo reprend ces 3 points…

 

Le télétravail est incontournable

Dans le courant du 19ème siècle, quand le train est apparu, certaines grandes villes comme Tours, ont refusé son accès au coeur de la cité. C’est Saint Pierre des Corps, petite ville de la banlieue qui est devenue l’arrêt de Tours sur la ligne de chemin de fer Paris-Bordeaux. Au début du 20ème siècle, certains refusaient le téléphone d’un air hautain en disant : “moi, on ne me sonne pas” ! La résistance au changement n’est pas une nouveauté. C’est même une grande constante de l’histoire de l’innovation.

Sapiens Dans la série Sapiens, Homo Deus, 21 leçons pour le 21ème siècle, Yuval Noah Harari raconte comment le travail des humains est menacé par l’intelligence artificielle. Voilà pourquoi il est urgent de penser à la valeur que l’on crée en travaillant, pour rester dans la course…

 

 

La demande des salariés pour le télétravail est considérable, pour de multiples bonnes raisons : pertes de temps et coût des transports, vie de famille malmenée, beaucoup de travail personnel etc… Une étude récente (du milieu de l’année 2020) souligne que près de 50% des salariés sont en demande de télétravail, quand à peine plus de 20% des directions des ressources humaines se disent prêtes à ce changement. Combien de temps résisteront-elles à la pression ?

 

Le télétravail est incontournable. Ne vaut-il pas mieux se réinventer que de résister ?

 

Affuter son efficacité en apportant de la valeur

Ceux qui pensent “résultats” sont efficaces, ceux qui pensent “activités” sont débordés : c’est l’un des enseignements que je partage dans les formations sur l’optimisation du temps. Penser résultats se rapproche des méthodes Agile : écrire chaque début de semaine ou de quinzaine, la liste des résultats à atteindre dans la période, ressemble fort au fameux “Sprint” des équipes de développement. Si j’identifie les résultats à atteindre, je concentre mon esprit sur ces objectifs intermédiaires et je deviens plus efficace. En effet, les activités qui détournent mon attention sont triées avec plus de vigueur… vers le bas de la liste des priorités.

 

Or, il s’agit de développer son efficacité pour apporter de la valeur. Pourquoi ? Parce qu’à distance, seuls les résultats sont observables par le management. Les jeux politiques ou faire le lèche bottes envers son chef perdent de leur puissance. Plusieurs chefs d’entreprises m’ont signalé que la rentabilité de leur entreprise s’est améliorée pendant le confinement du à la pandémie. Cette amélioration vient en partie des heures de travail rallongée (il convient d’y être attentif, vigilant). N’y a-t-il pas eu aussi moins de perte de temps dans des réunions interminables et stériles, et autres interruptions de la vie de bureau ?

 

Penser efficacité ne signifie pas rester toute la journée le nez collé à l’écran hypnotiseur. Bouger, se lever, aller se promener sans culpabilité ! Devenu entrepreneur, il m’a fallu près de 10 ans pour me libérer de la culpabilité de ne pas travailler quand d’autres étaient au boulot. Prendre un moment avec la famille, faire la sieste sont de bonnes pratiques pour être efficace. A titre personnel, j’ai même abandonné l’idée du bureau fixe. Je change d’emplacement tout le temps, à mon domicile, dans des lieux de télétravail ou pas. Assis, à 4 pattes, debout, tous les moyens sont bons pour diversifier le contexte de production. J’ai remarqué que pour le “moral des troupes”, pour “la créativité”, pour “optimiser l’organisation personnelle”, varier les endroits où je travaille est une saine pratique. Je n’ai plus de bureau, je vogue d’un endroit à l’autre et ça me stimule.

 

Seul moteur intérieur : penser à apporter de la valeur ! Pour autant, il est nécessaire de savoir s’arrêter, éteindre la machine… Petit clin d’oeil aussi pour rester concentré : supprimer toutes les notification sonores. Toutes, sauf celle du téléphone lui-même qui est l’outil qui peut sonner pour une vraie urgence…

 

Repenser le travail d’équipe

Enfin, puisque le télétravail est incontournable, comment réinventer, repenser le travail d’équipe. Dans un article récent adressé aux managers, je proposais 7 conseils pour un management à distance responsable. Je ne vais pas refaire ce développement, même si je reprends ci-dessous les titres de ces 7 conseils. Cher lecteur, si tu n’es pas manager, je t’encourage à suggérer à ton propre chef de mettre en oeuvre ces recommandations, être force de proposition pour transformer le modèle traditionnel. Voici les 7 conseils pour un management à distance responsable :

 

  1. mes collaborateurs sont-ils suspects ?
  2. développer les compétences d’utilisation des outils collaboratifs
  3. créer ensemble de nouvelles pratiques
  4. prévoir du temps préventif avec chaque collaborateur
  5. réunir l’équipe régulièrement
  6. revoir les indicateurs
  7. travailler plus, l’impact du travail à distance

 

Dans les groupes Mastermind “se réinventer dans la crise“, je propose aux entrepreneurs et intrapreneurs de repenser leur modèle, de rechercher les nouvelles opportunités qui se présentent dans la tourmente. Le télétravail est incontournable et met au défi les managers et leurs équipes de trouver de nouveaux équilibres. Il existe de nombreuses opportunités à explorer pour les entreprises, pour les salariés, pour les entrepreneurs. Ne restons pas, comme la ville de Tours, en dehors de la ligne de chemin de fer qui se construit…

 

3 questions à mettre en conscience pour clore ce chapitre… Le télétravail est incontournable, donc :

 

  • comment je m’organise, comment je repense ma manière de travailler ?
  • comment je repense mon efficacité pour que ma production de valeur reste la meilleure garantie de mon employabilité ?
  • comment créer avec l’équipe de nouveaux repères, processus, méthodes ?

 

Cher lecteur, raconte en commentaires comment tu vis ce profond changement de style de vie, et les défis que tu découvres ?

 


Une anecdote vécue : mon petit dernier rentre de l’école. Il a alors 5 ou 6 ans. Il vient me voir pour un petit câlin. Je le reçois mal car je suis très occupé avec des affaires de grand. Il repart tout triste, s’arrête à la porte de mon bureau dans les combles (j’habitais alors une grand maison à Châteauneuf du Pape) et me dit : “les enfants c’est plus important que les ordinateurs” ! Une grande gifle pour papa 🙂

Quand j’évoque ci-dessus la “culpabilité”, il s’agit aussi d’un poison qui s’infiltre quand on “télétravaille”. L’important est la valeur que l’on crée pour son entreprise ou son client, pas le temps qu’on y consacre. On a tout à fait le droit de faire un câlin, de participer à la vie de famille, d’aller marcher une heure… L’univers peut se passer du télétravailleur pendant un moment !

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021