Osez demander l’avis à votre équipe…

par | Décider, Equipe, Intelligence collective, Leadership, Livres, Vidéos | 0 commentaires

 

Dans sa biographie, que je vous encourage à lire, il est raconté que Steve Jobs demandait l’avis d’une centaine de personnes avant de prendre une décision. Il interrogeait tout le monde, aussi bien ses collaborateurs supposés être légitimes, comme les plus improbables de ses interlocuteurs… Tout cela permettait, j’en suis convaincu, de nourrir l’intelligence collective (même si Steve Jobs est aussi connu pour ses maladresses et son caractère de cochon).

 

J’ai tourné cette vidéo après être intervenu, modestement, dans une classe de teenagers (adolescents) dans un cours de français dans l’état du Maine aux Etats-Unis. Je vous explique, après la vidéo, pourquoi cela m’a inspiré sur le métier de management…

 

Pourquoi cette petite expérience m’a-t-elle inspiré sur le management et la peur qu’on a parfois de demander l’avis à l’équipe ?

 

Quand je suis arrivé dans la classe, le professeur de français m’a juste demandé de chanter 2 chansons de Brassens avec une guitare. J’adore chanter et j’ai donc interprété “le petit cheval blanc” et “les copains d’abord”. Il a ensuite été question de comprendre le sens des copains d’abord. Très vite, je me suis rendu aperçu que le niveau de compréhension des élèves était à des années lumières d’un texte finalement assez élaboré. Quel était le véritable objectif ? Démontrer un savoir ou obtenir un tout petit élargissement de l’ouverture des élèves à une langue étrangère.

 

Ma conviction est que la participation permet l’acquisition et l’apprentissage. La démonstration du savoir le rend souvent inaccessible aux auditeurs, alors que l’implication fait grandir.

 

Le souci, et là se trouve le lien avec le management, est que lorsque l’on dirige, on est tenté de dire, d’imposer, d’édicter… En réalité, le manager (comme souvent le prof) reste dans sa zone de confort. Il parait plus simple de rester perché dans son univers, que de tenter de se rapprocher de celui des autres. Par manque de confiance en lui, le manager n’ose pas forcément demander l’avis de ses collaborateurs. Pourtant, toute la richesse future de l’entreprise réside dans cet échange, ce dialogue, cette recherche de l’avis qui conforte ou qui s’oppose, qui complète et qui ouvre les perspectives.

 

La cerise sur le gâteau, c’est que la participation de l’équipe, sollicitée dans son avis, renforce l’implication, la motivation. Comment vous sentez-vous lorsqu’on vous demande votre avis ? Reconnu ?

 

Si le manager prend la décision finale, cette décision sera d’autant plus subtile qu’il aura consulté. Et en consultant il aura développé la motivation. Opération gagnante pour tout le monde…


 

Dans la salle de classe, il n’y avait pas de “décisions” à prendre ce matin là. Il y avait à ouvrir l’intérêt. Après les plus courageux qui ont osé s’exprimer dès que je les ai sollicités, j’ai ostensiblement interrogé chacun : “juste un mot en français”. Pour les plus timides, je me suis physiquement approché d’eux, me suis baissé, j’ai parlé doucement, en souriant. L’attitude physique a aidé à créer le rapprochement, un son sortant de toutes les bouches des ados. Tous les mots en français, que j’ai inscrits sur le tableau… tous les mots, ont été consciencieusement recopiés par les élèves. L’apport de chacun servant ainsi au progrès de tous. Encore fallait-il oser sortir de l’explication “doctorale”, de la posture du sachant face aux disciples…

 

Encore fallait-il demander l’avis, la participation, à tous.

 

Vous êtes manager ! Faites-le. Demandez l’avis à chaque membre de votre équipe. Vous avez tout à y gagner, y compris dans votre capacité à sortir de votre zone de confort.

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

3 stratégies pour atteindre les sommets en entreprise

3 stratégies pour atteindre les sommets en entreprise

Quelles sont les stratégies pour atteindre les sommets en entreprise ? Un client me posait cette question, confronté à l'interrogation : "comment font-ils (souvent "ils" d'ailleurs) pour devenir dirigeants ?"   Je lui ai proposé de réfléchir à 3 stratégies ainsi...

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Clés de management selon Roland Paul - […] Roland répond aussi à la question de la distinction entre « manager » et « leader ». Le manager s’inscrit dans une relation…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021