Votre vrai cv ? C’est ce qui est facile pour vous !

par | Consultant, Leadership, Progresser | 5 commentaires

Il existe de multiples recommandations pour faire son cv. Pourtant, le modèle de cv qui me parait le plus juste, le véritable curriculum vitae, pas celui conventionnel et pincé que l’on envoie au recruteurs, je pense qu’il convient de le construire bien différemment.

 

Laissez moi vous raconter une histoire de coaching

 

Je travaille avec un chef d’entreprise, il est énervé, les commerciaux n’obtiennent pas les résultats escomptés. Je l’interroge. Soudain, il me dit :

“Ce n’est pourtant pas compliqué, il suffit de faire ça, puis ça, puis ça, puis ça, puis ça !”

“Top, top, top !”, je l’arrête au milieu de sa fureur… et continue : “Qu’est-ce que tu viens de dire ?”

Il me regarde interloqué, ne comprend pas ma question.

 

J’interroge : “Ce que tu viens de m’expliquer, commercialement, ça marche ?”

“Oui, évidemment”, répond-t-il agacé.

“OK, peux-tu me redonner les 5 étapes qui font qu’une affaire se signe simplement dans ton univers (que je ne connais pas)”.

Il me donne alors les 5 phases du succès des ses ventes, le “ça puis ça puis ça puis ça puis ça” qui lui paraissent évidentes ! Je lui demande alors :

“As-tu expliqué à ton équipe commerciale qu’il faut qu’ils passent par ces 5 étapes là et dans cet ordre là ?”

“Non” me répond-t-il, “c’est tellement évident !”

 

Voilà la clé :

Ce qui est évident, ce qui est facile, c’est une grande compétence

 

Seulement voilà, comme il vit avec cette compétence tous les jours, il est persuadé que tout le monde se l’est appropriée, que tout le monde sait faire comme lui. C’est faux ! C’est sa compétence, elle lui vient de son histoire, de son éducation, de ses rencontres, lectures, expériences. Cette compétence, et son niveau dans cette compétence (on va du débutant au grand spécialiste dans tous les domaines), sont uniques au monde.

 

Cela m’inspire pour vous faire faire un exercice :

Ecrivez votre véritable curriculum vitae,
le vrai, celui que vous êtes, unique

 

Pas vos diplômes, cela a peu d’importance – je pèse mes mots.  Quand on me demande mes diplômes et que je cite entre autres (c’est quand même une fierté) que je suis ingénieur en génie électrique, je rajoute souvent : “2 fois génie (inGENIEur en GENIE électrique). Pourtant, quand j’ai voulu installer l’électricité dans la maisonnette de la villa où j’habitais, j’ai fait sauter 4 fois les plombs sans comprendre pourquoi”. Je suis ingénieur car j’ai réussi à répondre à peu près correctement à des centaines de devoirs de math, de physique, de français, d’anglais, d’électronique, d’informatique, etc… et la moyenne a été juste assez correcte pour qu’on me donne le papier. Celui-ci est rangé soigneusement dans un dossier, je n’ai jamais travaillé comme ingénieur en électricité dans ma vie professionnelle… Le diplôme est parfois une vraie compétence, souvent pas (au moins pour une personne sur cette planète : moi:-))

 

Faire votre vrai CV, c’est facile pour vous

 

Je vais vous mettre sur la voie, ensuite à vous de faire l’exercice.

Prenez un papier, écrivez en haut : “CA, C’EST FACILE POUR MOI”. Ecrivez comme ça vous vient,  sans vous contenter de lister des choses reconnues comme professionnelles. Je vous donne le début de ma liste personnelle (non priorisée) :

 

CA, C’EST FACILE POUR MOI (Laurent)

  • écouter
  • écrire un article dans mon blog
  • chanter l’une des 100 et quelques chansons que je connais par coeur avec ma guitare
  • partir en voyage à l’autre bout du monde
  • analyser une situation complexe
  • créer et animer une formation
  • être à l’heure pour démarrer, à l’heure pour finir
  • diriger une réunion et atteindre les objectifs prévus
  • comprendre les messages symboliques camouflés dans les films
  • poser des questions qui dérangent
  • décroiser mon coup droit au tennis
  • marcher dans le désert
  • travailler seul
  • rester concentré plusieurs heures de suite
  • faire passer un entretien de recrutement, d’évaluation, de coaching
  • trouver de nouvelles idées
  • changer de métier
  • animer un remue-méninges (brainstorming)
  • faire de la plongée sous-marine
  • diriger un projet
  • prendre les décisions pour les gros investissements (pas les petits)
  • faire la sieste
  • nouer de vraies relations
  • nager jusqu’à la bouée au large

 

Je pourrais continuer. A l’inverse, beaucoup de choses sont difficiles pour moi alors qu’elles vous paraissent peut-être évidentes, à vous ! Faire un petit cadeau matériel est carrément une épreuve insurmontable, alors qu’offrir une grande expérience (une marche dans le désert par exemple), c’est super facile.

 

Faites l’exercice, il vous éclairera sur votre véritable CV, celui qui correspond à vos vrais compétences professionnelles ou de vie. Cette liste signifie au moins 2 choses :

 

  1. – Il fait sens de vivre autour de ses compétences en les enrichissant, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel.
  2. – Quand vous exercez l’une de vos compétences, il est essentiel de prendre conscience que vous êtes plus loin que la plupart des gens qui vous entourent dans ce registre. Par conséquent, comme mon chef d’entreprise plus haut, il devient nécessaire d’expliquer, de décomposer, de mesurer où se trouve votre interlocuteur sur ce chemin. Il est peut-être à des km derrière vous et ne comprend pas ce que vous expliquez : bien en avance, vous avez vue sur une belle vallée alors qu’il est encore dans les premiers lacets du col !

 

 

Ce travail de prise de conscience est à rapprocher de celui entamé sur le temps que j’évoque dans cet article : avoir le temps, prendre le temps. J’y remets en conscience le carré “j’aime faire, je sais faire” et l’intérêt de développer son histoire dans le bon cadre.

 

La prochaine fois que quelqu’un vous dit : “enfin (énervé) c’est facile de faire blablabla…”, répondez lui : “ouahou, génial, tu as une super compétence, mets là dans ton cv !”

Bien sur, il est nécessaire d’avoir un cv traditionnel pour trouver un job… Faites vous aider avec des services en ligne qui peuvent vous aider dans votre modèle de cv par exemple… et glissez-y quelques-unes de vos vraies compétences, uniques et essentielles.

 

Pour aider les autres lecteurs à se mettre au crayon, inscrivez en commentaire ci-dessous votre liste de “ça, c’est facile pour moi”…

 Ne devient-on pas irrésistible quand on éclaire avec sa lumière à soi, avec ce qui nous parait évident ?

 

Quand on a compris ce qui est facile pour soi, on peut transformer ça en conseil, devenir consultant libre

 


Ces sujets peuvent également vous intéresser

Erreur ? Posez vous 6 questions…

Erreur ? Posez vous 6 questions…

Erreur ! Comment apprendre sans se tromper ? L'échec est un apprentissage... Aucun être humain ne se développe dans la vie sans commettre de nombreuses erreurs. Comment s'approprier, dans nos modes de management, le droit à l'erreur ? Ecoutez cet article en podcast :...

5ème accord Toltèque

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L'enseignement m'ayant beaucoup...

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Quand on raconte son histoire, il n'est pas rare d'occulter des chapitres : je me suis fait virer, plusieurs fois. Derrière les chocs ou traumatismes, chaque fois, se trouve un enseignement... Frais émoulu de mon diplôme MBA de l'EMLyon, 29 ans, les mollets bien...

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

5 Commentaires

  1. Jean-Paul Bardez

    Bonjour Laurent,

    Un mot sur le processus : j’ai regardé la vidéo de Christian Loridon, qui m’a donné envie d’aller voir ton site et je viens de lire l’article sur “faire son vrai CV” et je viens de me rendre compte que c’est ce que j’ai finalement réussi à faire sur mon site web, qui raconte maintenant les choses que je sais faire sans effort et que je fais avec plaisir.

    Je te souhaite un excellent week-end.

    Jean-Paul

    Réponse
  2. wilfried

    bsr a tous je suis etudiant en deuxieme année classes preparatoires et je suis encore du moins perdu dans le metier exacte que je souhaite exercer.j’ai eu a lire l’article ci dessus et celui d’avant ;les matieres sur lesquels je me sens confortable et a mon aise sur le domaine des sciences physiques :les sciences de l’ingenieur,la mecanique du solide ,l’optique et energetique et aussi la chimie generale.j’aimerais savoir quelque metier competent peut renfermer ces matieres.merci

    Réponse
    • Laurent de Rauglaudre

      Bonjour Wilfried,

      votre demande est trop générique pour que je puisse donner une réponse précise. Etant en 2ème année préparatoire, je vous encourage à poursuivre jusqu’au bout le cursus, et développer des compétences là où vous vous sentez “confortable”. Le chemin de votre métier se clarifiera peu à peu.
      Bonne chance,
      laurent

      Réponse
  3. PJ FAVIER

    Bonjour Laurent,

    intéressant comme démarche aussi bien pour (re)découvrir ses talents que pour se mettre à la place de son interlocuteur.

    Mais je rajouterai la question QU’EST CE QUE J’AIME, QU’ EST CE QUE J’AI ENVIE DE FAIRE pour allier la motivation aux compétences. Tu l’évoques en fin d’article mais cela mériterait de figurer dans la “liste de mes envies”.
    Amitiés d’un vieux compagnon de désert

    Réponse
  4. Hys

    Ça c’est facile pour moi:
    Décomposer un problème épineux en étapes
    Conseiller les autres
    Lire des livres de management et leadership
    Résoudre des problèmes
    Partager la connaissance
    Évaluer les autres

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
  • – un créateur de valeur
  • – de l’expérience de terrain à partager

Je t’invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube