Comment définir le leadership ?

par | Communiquer, Leadership, Livres, Mastermind | 0 commentaires

Dans son livre “la 8ème habitude – faites-vous entendre et agissez”, Stephen Covey  propose sa vision de comment définir le leadership.

Il écrit :

 

“Le leadership consiste à communiquer aux gens la notion de leur valeur et de leur potentiel de manière si claire qu’ils parviennent à les percevoir en eux-mêmes. Notez les mots valeur et potentiel. Les gens doivent éprouver un sens de leur valeur intrinsèque, indépendamment de toute comparaison avec les autres, et qu’ils sont dignes d’un amour inconditionnel, indépendamment de leur comportement ou de leurs performances.”

Qu’en pensez-vous ?

 

Ce qui me frappe dans cette définition est que Stephen Covey n’évoque pas le leader mais sa communication aux autres. Le leadership serait-il donc davantage dans la valorisation des autres que dans le bombement du torse ? Le leader révèle les potentiels plus qu’il ne fascine par son “savoir”, son “pouvoir” ou la mise en lumière de son parcours “exceptionnel”…

 

J’aime bien cette vision, celle qui propose une version centrée sur les autres, celle qui invite à voir le leadership dans la relation aux autres plutôt que celle centrée sur de “supposés” talents hors norme. Le leader n’a-t-il pas lui/elle aussi son coté ombre, ses coulisses, ses obstacles, ses névroses, ses mauvaises habitudes ?

 

La mise en valeur des autres serait-elle une noble définition du leadership (lire aussi mon article qui évoque Gandhi et le leadership) ? La communication juste, vraie, directe, valorisante, bienveillante et non complaisante (mon expression favorite pour animer les groupes mastermind), une communication non manipulatrice, est-elle davantage la voie à suivre que celle du superman ? Montrer à chacun.e qu’il.elle est digne d’un amour inconditionnel souligne Stephen Covey !

 

Comment définir le leadership ?

 

N’achète-t-on pas trop souvent la vision convenue du leadership dans le monde du business : le grand costaud sur scène qui assène des vérités et des succès ! Quand Stephen Covey parle de révéler la valeur et le potentiel des autres, il engage à une réflexion sur l’humilité.

Loin de l’image du conquérant, le leader serait-il/elle un.e révélateur.trice de talent ? Cela inverse le regard.

Quels sont les personnes qui vous ont le plus profondément marqué, influencé, celles qui ont laissé une empreinte forte dans votre histoire ? Qui vous a révélé votre valeur ? Qui vous a aidé à développer votre potentiel ? Qui a misé sur vous ? Quelle image gardez vous de ces personnes ? Leur attribueriez-vous le qualificatif de leader, même si elles n’étaient pas sur le devant de la scène ?

Révéler la valeur et le potentiel des autres…

Que pensez-vous de la définition proposée par Stephen Covey ?

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

5ème accord Toltèque

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L'enseignement m'ayant beaucoup...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

Dites-le en 3 points clés

Dites-le en 3 points clés

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l'habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer...

Sans émotions, les leaders nous emmènent-ils à la catastrophe ?

Sans émotions, les leaders nous emmènent-ils à la catastrophe ?

Les émotions reviennent régulièrement au débat : quel ménage font émotions et leaders ? Les managers doivent-ils les laisser à l'extérieur de l'entreprise ? Se laisser "dominer" par ses émotions serait-il contre productif ? D'ailleurs que signifie "se laisser dominer"...

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Les évènements en ligne ont envahi la toile en même temps que la pandémie se répandait autour de la planète. Alors comment se passe un webinaire ? Pour beaucoup, ça ne se passe pas bien ! Comment dépasser la grande déception, que l'on soit participant ou organisateur...

2 méthodes commerciales diamétralement opposées…

2 méthodes commerciales diamétralement opposées…

Dans cette vidéo, je raconte comment j'ai utilisé et formé à 2 méthodes commerciales diamétralement opposées. Comment transformer en clients les "prospects" avec qui j'entre en relation ? Pourquoi certaines transformations sont moins solides que d'autres ? Pourquoi...

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Erreur = apprentissage... 6 questions pour clarifier l'analyse - […] le manager pour son propre développement personnel ? Que fait-il pour aiguiser la scie (comme dit Stephen Covey) ?…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
  • – un créateur de valeur
  • – de l’expérience de terrain à partager

Je t’invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube