Toltèques, le parasite et la mort

par | Débats, Emotions, Livres, Progresser, Toltèques, Zagora

Le parasite, un monstre intérieur à 1000 têtes est l’accumulation de nos peurs. Don Miguel Ruiz évoque ainsi un enseignement des Toltèques, le parasite et la mort. Il illustre ce qui se passe dans notre univers intime comme une lutte contre un parasite. Pendant cette période anxiogène de la crise du Coronavirus, le sujet des peurs et de la mort se retrouve tout au centre des anxiétés.

 

Chronique de la crise du Coronavirus vue de Zagora, 17 avril 2020

 

Ce monstre à 1000 têtes se développe sur nos peurs.

Ces peurs inventent sans cesse des croyances limitantes. Nous sommes comme entrainés vers une peur centrale, celle d’être vraiment nous-même. Un enfant ne se pose pas cette question. Il vit, c’est tout. Les accords toltèques sont une invitation à créer de nouvelles pratiques, à substituer nos croyances limitantes par des croyances stimulantes. La patience, le travail dans le temps est nécessaire car c’est un parasite à 1000 têtes. 1000 c’est beaucoup ! Les couper une par une est un travail de titan.

 

Toltèques, le parasite et la mort

 

Aller sur le chemin de la guérison passe par la réconciliation avec soi-même. La guérison est un processus d’acceptation de l’existence de toutes ces plaies, nos blessures, puis la réconciliation avec soi-même, le pardon intérieur. La réconciliation avec soi-même ouvre la possibilité de la réconciliation avec les autres

 

Les accords Toltèques nous proposent des tactiques pour arrêter de nourrir toutes ces bouches du parasite intérieur. Nous nourrissons le Juge et la Victime qui alimentent le monstre par la peur, la parole pas impeccable, quand nous en « faisons une affaire personnelle », quand nous faisons des suppositions ou ne faisons pas de notre mieux.

C’est un vrai travail de guerrier. J’ai aussi lu «le guerrier pacifique » roman “initiatique” qui encourage à la discipline. C’est difficile. Cette discipline est le chemin vers la Joie. Le Juge et la Victime ne se laissent pas faire. Ils tentent régulièrement de reprendre le pouvoir, puissamment. L’autre jour, alors que je suis dans une période créative plutôt gouverné par la joie, j’ai passé une journée terrible sous le gouvernement intérieur de ma Victime (c’est comme cela que j’ai illustré cette mauvaise journée, journée où j’étais infréquentable !).

 

Toltèques, le parasite et la mort

 

L’enseignement Toltèque va plus loin en affirmant que couper le parasite dans son tronc central, passe par la prise de conscience de sa propre mort. Bien sur, intellectuellement, nous savons que nous allons mourir. Souvent nous en restons au concept de la mort. Nous avons du mal à prendre vraiment conscience que nous allons disparaitre. « Tôt ou tard, on est que des os » chantait Nougaro dans Armstrong. On le chante, l’intègre-t-on vraiment ?

 

En effet, si la conscience de sa propre mort s’éveille, pourquoi avoir peur de vivre, d’oser, de choisir ?

 

Il est curieux d’écouter ceux qui ont vécu l’expérience de leur mort imminente : pour certains, la peur s’est amplifiée, pour d’autres, s’est développé un rapport puissant à la vie, à la joie, à l’amour.

 

Les Toltèques nous expliquent que le Juge et la Victime s’opposent à cette prise de conscience, la conscience de sa propre mort. Ils ont peur de mourrir.

 

Si je peux accepter, vraiment, que je vais mourrir, puis-je apprendre à vivre intensément, regarder le parasite intérieur en face et lui dire « j’ai envie de vivre maintenant que cela te plaise ou non !», lui tirer la langue et, comme un enfant, lui faire « blblblbllblblbllbllblbblbl » ? Couper avec force le tronc du parasite et faire tomber 1000 têtes !

 

Pendant cette crise du Coronavirus, on voit de grandes tendances dans les réactions : certains amplifient l’anxiété, d’autres se mettent au service ou déploient leur créativité et le partage.

N’est-ce pas un choix, juste un choix ?

 

Cycle d’articles sur les 5 accords Toltèques :

  1. les Accords Toltèques
  2. Premier accord Toltèque
  3. Deuxième accord Toltèque
  4. Langage symbolique et accords Toltèques
  5. Troisième accord Toltèque
  6. Quatrième accord Toltèque
  7. Le parasite et la mort
  8. Cinquième accord Toltèque
  9. Le 5ème accord pour traverser la crise

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

Lancer un débat moral sur l'agressivité commerciale, est-ce bien raisonnable ? On est tous d'accord, ralbol de l'agressivité commerciale... et pourtant... Quand les frontières se sont rouvertes en 2020, j’ai quitté le Maroc après avoir été bloqué 120 jours....

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur », ce sont trois mots que m'attribue en commentaires bienveillants l'un de mes lecteurs assidus… Je reviendrai peut-être sur les deux premiers qualificatifs, je voudrais m’arrêter un instant sur le troisième, à la lumière de mon...

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

Dans son livre « l’emballement du monde » (que je n’ai pas encore fini donc j’anticipe des conclusions, mais là où j’en suis me donne de l’espoir, alors je partage), Victor Court évoque les dislocations d’empires. Ce que j’en comprends : la pensée largement partagée...

Les coaches sont des Jedis

Les coaches sont des Jedis

Pourquoi suis-je convaincu que les coaches sont des Jedis ?   Je suis intervenu pour AceUp, une startup américaine dont la mission est de démocratiser le coaching. J'ai coordonné l'organisation du premier "Summit" à Boston, le rassemblement de quelques dizaines...

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

La culpabilité : le verbe « culpabiliser » est entré dans la catégorie des mots interdits. Or, avec la conscience qui monte à propos des impacts de nos actes sur le vivant, les échanges tendus où s’accusent réciproquement les parties sont susceptibles de devenir...

Pourquoi faire de la prévention…

Pourquoi faire de la prévention…

C'est une ritournelle connue : pourquoi faire de la prévention ? Comment éduquer à cette étrange idée qui consiste à investir de l'argent alors qu'il n'y a pas de problème (visible), juste un risque ?   Je rentre chez mon ostéopathe. Elle me demande : "pourquoi...

3 excellents conseils de coach

3 excellents conseils de coach

A quoi sert le coaching ? Les conseils de coach sont-ils autorisés par la déontologie ? En quoi l'écoute, l’effet miroir, la réplique du coach qui dit ce qui lui vient peuvent-ils servir ? En déambulant aujourd’hui me sont venus 3 excellents conseils de 3 coachs...

Je hais Outlook et quelques autres…

Je hais Outlook et quelques autres…

J'écris beaucoup moins qu'autrefois sur mon blog, qui est un magasin sympa dans une rue sombre avec peu de passage (larmes).   J'écris beaucoup plus sur linkedin, avec parfois des statistiques flatteuses qui dépassent les 100 000 vues (ego tout content).  ...

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

L’écologie, ce n’est pas bon pour le business ! Récemment, un collègue me fait remarquer que mes publications « écologiques » sont de plus en plus nombreuses. Il ajoute que l’écologie est marquée à gauche et que par conséquent, ce n’est pas bon pour le business....

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

L'injure sur un réseau social, vous venez de vous en prendre une en pleine poire. Que faut-il faire ? Quelle différence entre injure et colère, comment discerner la différence ? Pourquoi une injure appartient-elle à celui qui l'a émise ? Est-ce répréhensible devant la...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bonjour, bienvenue sur mon blog

Je m’appelle Laurent de Rauglaudre (je sais, mon nom est imprononçable). Sur ce blog, j’écris des articles sur le leadership, le métier de consultant libre et de coach.

Je batifole à partir de mes expériences, mes lectures, mes succès et mes fausses pistes. Je suis motivé par le leadership responsable.

J’espère que vous trouverez matière à inspiration.

Bonne lecture,

Laurent

Prochains évènements