Langage symbolique et accords Toltèques

par | Communiquer, Débats, Livres, Progresser, Toltèques, Zagora

Je voudrais revenir sur l’utilisation du langage symbolique et accords Toltèques. En effet, en avançant dans la publication par vidéos+articles des accords Toltèques, quelqu’un m’a gentiment fait cette remarque : « je pense que ce mot de magie ne fait pas sérieux et te dessert 😁 ».

 

Chronique de la crise du Coronavirus vue de Zagora – mardi 31 mars 2020

En fait, magie blanche et magie noire sont les mots employés par Don Miguel Ruis dans le livre les quatre accords Toltèques. Je les utilise par fidélité au texte, et aussi parce que ils me paraissent judicieux.

 

C’est un langage symbolique. Le langage symbolique adresse une autre partie de notre intelligence. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis ingénieur, j’ai fait un MBA, j’ai eu une expérience professionnelle en grande entreprise, dirigé des projets internationaux avec de nombreuses personnes, des budgets, des objectifs à atteindre. J’ai une formation initiale scientifique, une famille très scientifique, je suis au fait de la « rationalité ».

 

L’univers fonctionne-t-il seulement avec la rationalité de nos académies ?

N’y a-t-il pas une dimension subtile, sensible, une partie toute impalpable à laquelle nous n’avons pas immédiatement accès ? Cette dimension n’est-elle pas, peu à peu, expliquée par la science qui pourtant, repousse toujours plus loin l’horizon du tout comprendre, ce tout comprendre qui nous échappe ? Tous les mouvements et enseignements de la pensée positive, le yoga et la méditation, l’effet placebo, les médecines dites parallèles, etc… nous montrent qu’il y a d’autres façons d’aborder notre réalité. Quand on écoute les religions, les sagesses, ou les bonnes pratiques de « développement personnel » qui nous sont enseignées, on s’aperçoit que partout le langage symbolique est utilisé. Le conte, l’histoire, la parabole nous interpellent d’une manière différente que la démonstration mathématique.

 

Le langage symbolique nous permet de comprendre des morceaux de l’univers qui nous entoure avec notre ressenti

 

Ce langage semble beaucoup plus indéfinissable que le langage académique. Attention, cela ouvre aussi la porte au risque de charlatanisme et au sectarisme, il convient de rester vigilant.

 

Chacun a sa place. Il n’est pas question d’opposer le langage académique au langage symbolique. Il est question, comme je l’ai expliqué dans un autre article de faire du « et » plutôt que « ou ». Le langage symbolique et le langage académique. Brassens et Graeme Allwright. La musique classique et la musique moderne. Le langage symbolique parle différemment au cerveau. Il met en mouvement notre imaginaire, notre créativité, il brasse notre histoire.

 

Les accords Toltèques ne sont pas la panacée, ce n’est pas le miracle qui va tout résoudre. C’est une sagesse que je trouve très astucieuse. Ce sont des outils que je trouve très utiles face à tous les obstacles que nous rencontrons dans la vie quotidienne. Parler de magie noire ou de magie blanche consiste juste à utiliser un média qui permet au cerveau d’accéder à une autre forme de compréhension. Il me paraît important de s’attacher davantage au sens qu’au mot. Certains en resteront aux mots qui les dérangent, et n’écouteront pas la vidéo ou ne lirons pas cet article jusqu’au bout. C’est bien aussi…

 

Le langage symbolique n’est-il pas aussi, par son coté imaginatif, un véhicule pour se rapprocher de la joie ?

 

Cycle d’articles sur les 5 accords Toltèques :

  1. les Accords Toltèques
  2. Premier accord Toltèque
  3. Deuxième accord Toltèque
  4. Langage symbolique et accords Toltèques
  5. Troisième accord Toltèque
  6. Quatrième accord Toltèque
  7. Le parasite et la mort
  8. Cinquième accord Toltèque
  9. Le 5ème accord pour traverser la crise

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

Dans son livre « l’emballement du monde » (que je n’ai pas encore fini donc j’anticipe des conclusions, mais là où j’en suis me donne de l’espoir, alors je partage), Victor Court évoque les dislocations d’empires. Ce que j’en comprends : la pensée largement partagée...

Les coaches sont des Jedis

Les coaches sont des Jedis

Pourquoi suis-je convaincu que les coaches sont des Jedis ?   Je suis intervenu pour AceUp, une startup américaine dont la mission est de démocratiser le coaching. J'ai coordonné l'organisation du premier "Summit" à Boston, le rassemblement de quelques dizaines...

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

La culpabilité : le verbe « culpabiliser » est entré dans la catégorie des mots interdits. Or, avec la conscience qui monte à propos des impacts de nos actes sur le vivant, les échanges tendus où s’accusent réciproquement les parties sont susceptibles de devenir...

Pourquoi faire de la prévention…

Pourquoi faire de la prévention…

C'est une ritournelle connue : pourquoi faire de la prévention ? Comment éduquer à cette étrange idée qui consiste à investir de l'argent alors qu'il n'y a pas de problème (visible), juste un risque ?   Je rentre chez mon ostéopathe. Elle me demande : "pourquoi...

Que faut-il penser du contrôle des collaborateurs ?

Que faut-il penser du contrôle des collaborateurs ?

Le contrôle des collaborateurs est l'une des nombreuses préoccupations des managers. Laissez-moi vous raconter une histoire... L’entretien se termine. Le patron de la business division m’a présenté « un job pour moi ». Je lui demande alors : « Pourquoi penses-tu que...

3 excellents conseils de coach

3 excellents conseils de coach

A quoi sert le coaching ? Les conseils de coach sont-ils autorisés par la déontologie ? En quoi l'écoute, l’effet miroir, la réplique du coach qui dit ce qui lui vient peuvent-ils servir ? En déambulant aujourd’hui me sont venus 3 excellents conseils de 3 coachs...

Je hais Outlook et quelques autres…

Je hais Outlook et quelques autres…

J'écris beaucoup moins qu'autrefois sur mon blog, qui est un magasin sympa dans une rue sombre avec peu de passage (larmes).   J'écris beaucoup plus sur linkedin, avec parfois des statistiques flatteuses qui dépassent les 100 000 vues (ego tout content).  ...

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

L’écologie, ce n’est pas bon pour le business ! Récemment, un collègue me fait remarquer que mes publications « écologiques » sont de plus en plus nombreuses. Il ajoute que l’écologie est marquée à gauche et que par conséquent, ce n’est pas bon pour le business....

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

Que faire d’une injure sur un réseau social ?

L'injure sur un réseau social, vous venez de vous en prendre une en pleine poire. Que faut-il faire ? Quelle différence entre injure et colère, comment discerner la différence ? Pourquoi une injure appartient-elle à celui qui l'a émise ? Est-ce répréhensible devant la...

Compliqué ou complexe ?

Compliqué ou complexe ?

Compliqué ou complexe, quelle est la différence ? Comment distinguer ces notions et échapper à la confusion courante dans le langage de tous les jours.   Plutôt que de tenter les grandes démonstrations, j'aime faire vivre les concepts. Dans cette conférence sur...

2 Commentaires

  1. Sophie Galtier

    Merci Laurent pour ce partage sur le langage symbolique. Tous les détracteurs des métaphores que nous utilisons dans ce langage symbolique ne s’autorisent peut-être pas à voir plus loin que la formation des mots? Je ne sais pas…D’autres avant toi et ton article sur l’impact des magies blanche ou noire en symbolique bien entendu ont révélé au monde le langage des oiseaux. D’autres avant toi, toi qui ose t’exprimer librement pour nous partager ton cœur et l’interprétation que tu fais de tes lectures et expériences de vie ont souligné la puissance profonde du langage symbolique justement. Sa subtilité parle à l’histoire de chacun de nous sous forme de résonance vibratoire, certains diraient même de résonance magnétique. Accueillons nos différences individuelles et collectives, historiques et transgénérationnelles aussi qui constituent un terreau merveilleux de créativité. Nous ne sommes pas « perchés » parce que nous sortons des sentiers battus. Nous aussi sommes issus d’apprentissages cartésiens et reconnus. Ce n’est pas pour autant que nous restons insensibles aux vibrations subtiles de notre Terre Gaïa et à celles du champ céleste qui créent l’univers auquel nous appartenons. Les experts distinguent clairement les impactes des différents langages parlés, non verbaux et paraverbaux. Les mots prononcés ne prennent que 7% sur le « camembert » des statistiques. Comment chiffrer les ressentis, les perceptions, la coopération conscient/ inconscient? Ce sujet, je le connais bien puisqu’il fait parti de mon quotidien de coach et d’hypnothérapeute. Le langage symbolique est puissant dans son invitation qu’il nous propose de créer notre vie renouvelée. Bouddha dit cela :« ne cherche pas le bonheur, crée le.»
    Merci Laurent d’oser nous inviter à notre propre ouverture vers notre champ des possibles.
    Sophie Galtier
    http://www.sophiegaltier.com

    Réponse
  2. Laurent de Rauglaudre

    Merci Sophie pour ton commentaire. Ce que je retiens est “d’oser être soi-même”, arrêter de se cacher derrière des titres ronflants et des pseudos. Tentons d’être vrai et de créer de la relation. La relation est un univers subtil…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bonjour, bienvenue sur mon blog

Je m’appelle Laurent de Rauglaudre (je sais, mon nom est imprononçable). Sur ce blog, j’écris des articles sur le leadership, le métier de consultant libre et de coach.

Je batifole à partir de mes expériences, mes lectures, mes succès et mes fausses pistes. Je suis motivé par le leadership responsable.

J’espère que vous trouverez matière à inspiration.

Bonne lecture,

Laurent

Prochains évènements