Le côté obscur de la force

Dans un belle salle de réunion en haut d’une tour de Montréal, la réunion se passe en anglais. Parfaitement bilingue et diplômée de l’enseignement supérieur, elle a pris cette mission au vol : elle sert ces monsieurs et 2 ou 3 femmes pour les désaltérer et les sustenter pendant leur « sommet ». Au total une vingtaine, ils ignorent qu’elle comprend tout leur charabia anglais. Ici, on est en francophonie.

 

 

Le CEO et ses acolytes se congratulent des résultats financiers extraordinaires de leurs filiales. Le CEO répète rigolard qu’il est un “asshole” (un connard). Il félicite ses supers collaborateurs de leurs résultats. “Tout le monde veut travailler avec nous”.

Lire la suite»