Itinéraire d’un entrepreneur gâté : interview de François Faudot dit Bel

by | Entrepreneur, Témoignages, Vidéos | 5 comments

François a la passion de la vie… il le dit ainsi pour introduire son parcours d’entrepreneur. S’il se décrit comme un “entrepreneur atypique”, j’ai eu envie titrer ce partage d’expériences : “itinéraire d’un entrepreneur gâté” en mémoire d’un film bien amusant et inspirant, avec notre Belmondo national en vedette. François nous raconte ses débuts difficiles, nous raconte quelques uns des épisodes marquants de son parcours. Il nous livre en fin d’interview sa vision de “l’entrepreneuriat et du management”. Écoutez jusqu’au bout…

 

La question me vient toujours quand je rencontre des dirigeants : “quelle différence existe-t-il entre le manager et l’entrepreneur ? Peut-on passer facilement de l’un à l’autre ?” En recoupant les propos de François avec ceux de Robert ou Jean, vous pouvez vous faire une idée sur la question. Cette question fait évidemment référence à ma propre histoire, puisque j’ai quitté le salariat à 42 ans pour partir à l’aventure…

 

Malgré les embûches innombrables, je retiens de François que “si on en a vraiment envie, ça vaut le coup” !

Écoutez son témoignage, je relate quelques éléments clés sous la vidéo…

 

 


Quels sont les éléments clés que François développe dans l’entretien ???

 

  • c’est la passion de la vie qui gouverne la force de l’entrepreneur…
  • il semble inévitable pour le chef d’entreprise de parfois se faire violence
  • quand on aime la vie, on aime bouger – l’important c’est d’être mobile, d’avoir l’esprit mobile
  • si la première expérience professionnelle a été difficile, les jeunes devraient commencer par là car le savoir-faire vient, et on arrive ensuite à créer une vraie qualité de relation…
  • François (comme beaucoup de chefs d’entreprise que j’ai rencontrés) explique que lorsqu’il a réussi quelque chose, il le transmet et recommence autre chose…
  • l’apprentissage vient dans la confrontation à la création
  • l’argent est un outil indispensable, il convient de rester intègre…
  • c’est l’intuition qui dirige l’aventure…
  • quelle est la place de la vie intérieure, de la prise de recul pour l’entrepreneur ?
  • à plusieurs reprises, François cite qu’il a eu de la chance, ce qui apparait dans le discours de nombres d’entrepreneurs – la chance une qualité à développer 🙂
  • la réussite passe parfois des décisions difficiles, François parle de l’épisode des licenciements qu’il a du mettre en œuvre avec la carte blanche de l’inspecteur du travail et comment cela a sauvé l’entreprise…
  • les qualités d’un entrepreneur : avoir l’esprit sportif et le goût de l’effort, associé à une certaine abnégation (accepter de recevoir des coups) – en échange de quoi on gagne son autonomie…
  • l’entrepreneur prend des risques, il accepte de cautionner au delà de son patrimoine personnel
  • pour l’entrepreneur davantage que le manager, l’échéance est une notion essentielle…

 

Si François conclut en disant qu’il faut une bonne dose d’inconscience pour devenir entrepreneur, “si on savait toutes les difficultés de la vie d’entrepreneur, on ne passerait pas le pas”… il s’empresse d’ajouter que “si l’entrepreneur est persuadé qu’il va réussir, il réussira” et que “c’est très risqué mais le jeu en vaut la chandelle”…

 

Que pensez-vous de cet interview ? Donnez vos commentaires ci-dessous…

 

5 Comments

  1. Beraud Michel

    Bonjour ,
    J’ai travaillé avec François Faudot Belll, très content de le revoir .
    Il a beaucoup changé , physiquement notamment, mais a gardé ce phrasé plein de silence entre les mots !
    J’aimerais le recontacter, pouvez vous m’adresser ses coordonnées?
    D’avance merci
    MB

    Reply
  2. Gérard FALCO

    Un cordial souvenir.

    Reply
  3. M.HERNANDEZ

    Chapeau,pour ce GRAND MONSIEUR, j’ai eu le plaisir d’etre son salarié,il a été toujours été Humains pour son personnel,même s il j’étais un jeune petit…..a l’époque.
    J’en garde un très bon souvenir, et toujours cet envie de créer,de gère des entreprises, Bravo.M.FAUD-DE-BEL

    Reply
  4. Miguel

    Jmapel Raphaël c’était mon premier patron au nouvel boulangerie ensuite au boulangerie de la Côte à la farlede j’ai passé les meilleurs moments de ma vie un patron que de ma vie j’ai vue un grand homme honneur et grand salut pour choa….

    Reply
  5. Laurent

    Merci pour François à qui j’ai transmis votre message. Il existe des patrons très humains, c’est rassurant 🙂

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021