Atteindre les objectifs malgré handicaps et embûches…

par | Entrepreneur, Objectifs, Vidéos | 2 commentaires

Nos handicaps et nos embuches nous servent-ils d’excuses pour ne pas atteindre nos objectifs ?
Regardez cette vidéo tournée à Barcelone lors du congrès des Infopreneurs 2015. Vous y trouverez exemple à inspiration…


Comment se fait-il que certains hommes ou femmes réalisent des exploits, réussissent à surmonter des épreuves alors que d’autres abandonnent en route ? Je crois que je n’aurai jamais la réponse irréfutable à cette question, bien trop insaisissable. Nous passons parfois très près du précipice…

Quand mon frère Nicolas, 61 ans, termine avec son unique jambe le long parcours du chemin de Compostelle depuis le Puy en Velay, comment ne pas s’interroger sur nos difficultés à atteindre nos objectifs, comment ne pas s’interroger sur les handicaps et embûches qui nous servent parfois d’excuse…

Au congrès des Infopreneurs, cette communauté naissante d’entrepreneurs de l’information et la formation sur internet, j’ai croisé des dizaines d’audacieux pionniers de ce nouveau business.

 

J’ai discuté, écouté, compilé des idées, posé des questions. Certains, parfois très jeunes entrepreneurs ont déjà traversé handicaps et embuches et témoignent d’une réussite hors norme – plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires annuels ! J’ai aussi entendu quelques autres audacieux encore pétris d’inquiétudes et de doutes, tant le chemin semble long et escarpé… Au détour de quelques échanges, je mesurai les handicaps et embûches qui parfois surgissaient si tôt dans le discours. Le défi prend une dimension telle, que de temps en temps, nous, pauvres humains fatigués ou découragés, prenons le parti de l’écran de fumée de l’excuse. C’est tout à fait compréhensible. Alors comment atteindre les objectifs malgré handicaps et embuches ?

 

Le sens que l’on donne à notre action peut nourrir l’inspiration nouvelle, aider à engager le pas suivant, puis encore un pas et un pas encore.

 

C’est Laurent Chenot je crois, infopreneur à grand succès, qui disait dans son intervention, citant probablement un autre coach américain quelque chose comme : « votre mission est d’aider vos clients à devenir une meilleure version d’eux-mêmes ». Voilà qui donne du sens, qui ne réduit pas la réussite à un grand paquet de billets de banque (même s’il en faut, sans aucun doute), voilà qui apporte le supplément d’âme pour sublimer handicaps et embûches et atteindre les objectifs.

 

Donnez vos réactions dans les commentaires ci-dessous.
Et lisez les aventures et réflexions philosophiques de Nicolas sur le chemin de Compostelle

Nicolas à Santiago

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

Dites-le en 3 points clés

Dites-le en 3 points clés

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l'habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer...

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

L’excellence opérationnelle en 9 mots…

Où est le problème : trouver des clients, inventer un nouveau produit génial, recruter les collaborateurs les plus intelligents ? Peut-être. Pourtant, au coeur de la réussite se trouvent les mille et une failles de l'exécution. Parler de l'excellence opérationnelle,...

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Comment se passe un webinaire, dépasser la grande déception

Les évènements en ligne ont envahi la toile en même temps que la pandémie se répandait autour de la planète. Alors comment se passe un webinaire ? Pour beaucoup, ça ne se passe pas bien ! Comment dépasser la grande déception, que l'on soit participant ou organisateur...

2 Commentaires

  1. Nicorazon

    Sympa de me citer ainsi…
    Hier je suis allé à Fisterra, l’extrême ouest de l’Europe. Je me suis même baigné (j’étais le seul !) et ai perdu mes lunettes dans la mer.
    Un ancien cadre dirigeant de chez Total m’a ramené ensuite à Santiago dans sa voiture décapotable. On s’était croisé sur le Camino.
    Et nous convenions qu’il est difficile de communiquer cette expérience.

    Ce ne sont ni la volonté, ni les représentations, ni les objectifs, ni le sens qui guident. Tout cela tombe au bout d’une dizaine de jours (même quand ils sont bien cachés au fond de la conscience). C’est simplement la confiance. Renouvelée chaque jour, chaque minute. On ne s’appartient plus. On est habité par plus vaste que soi.
    Hier j’expliquais à des compagnes que le corps ne ment pas. Le mental nous trompe et nous illusionne. Pas le corps. Il permet de mesurer exactement ce qu’est l’espace, ce qu’est le temps, l’épaisseur de la matière,  de la gravitation, des reliefs, les limites, mais aussi les capacités des sens, parfums, sons, sources d’énergie et la réalité très très concrète des relations, des interfaces avec les autres, avec l’histoire, avec la nature (forêts, plaines sans arbres, insectes, fleurs, montagnes, racines et souches d’arbres qu’on se prend dans les pieds, pluie et vent…).

    Tout à l’heure, je mange avec un groupe d’étudiants, dont une jeune et jolie néerlandaise qui avait cheminé avec moi, l’an passé, avec qui on avait traversé quelques galères. Et qui m’a accueilli, trouvé une auberge pas chère ici à Santiago et indiqué des astuces. Fraternité du Camino. Nous allons essayer de convaincre les autres de l’expérience.
    Le cadre supérieur de Total, hier, me disait qu’il faudrait autoriser tous les salariés à partir deux mois sur le Camino. Ça se fait déjà en Espagne, même si beaucoup trichent, on l’a vu (vont d’hôtels en hôtels sans marcher ou utilisent des voitures) !

    Réponse
    • Laurent

      Merci de ton témoignage… j’aime bien les couleurs de ta nouvelle prothèse. Bon retour.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
    – un créateur de valeur
    – de l’expérience de terrain à partager

Je vous invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube

Prochains évènements

 

Désert : marche initiatique – 1 semaine
– du 6 au 14 novembre 2021