Dites-le en 3 points clés

par | Communiquer, Négocier, Vidéos | 0 commentaires

Connaissez-vous la puissance de la communication synthétique, savez-vous développer l’habitude de présenter votre argumentation en 3 points ? Je fulminais dans une réunion, jusqu’à ce que je me décide à intervenir pour dire ce que je pensais. J’ai lancé pour commencer :

 

“Il y a 3 points qui me gênent “

 

Ensuite, j’ai développé les 3 points en question…

Je raconte l’anecdote dans la vidéo ci-dessous, tournée sur une aire d’autoroute, quand l’envie irrépressible de partager l’idée a réveillé le clignotant pour me sortir du défilement à grande vitesse du paysage …

Interesting : quelques heures après la réunion, je me rappelai parfaitement des 3 points de mon intervention. Il est probable que ces 3 points ont aussi marqué l’auditoire.

 

 

Je vous invite à réfléchir au chiffre “3”. Celui-ci joue un rôle particulier… 

  • dans les méthodes de communication (la triangularisation de la parole dans certains cercles ou dans les débats télévisés),
  • les argumentations, (rappelez-vous à l’école, on vous demande de faire la thèse, l’anti-thèse, la synthèse),
  • dans l’espace (la longueur, la largeur, la hauteur),
  • ne dit-on pas en mathématique “trois points définissent un plan”,
  • le 3 est le début de la famille,
  • le 3 permet de sortir de l’alternative, du dilemme, de l’opposition,
  • le 3 est le début de l’intelligence collective

 

Si j’interviens ainsi dans le débat : “ j’ai trois points”, je vais direct au but de ce que j’ai à dire. Je structure mon discours, je fais passer le message avec davantage de puissance. De plus, aucune chance de me perdre dans les méandres des digressions, je sais que j’ai 3 points sur lesquels que raccrocher.

En politique, l’outil du “3” est couramment utilisé (il doit probablement être enseigné à l’ENA) : “il y a trois éléments que j’aimerais ajouter”. La technique de parole rassure, montre la structure. L’orateur reste dans la synthèse, va plus vite au but (nécessaire car le journaliste va bientôt l’interrompre), peut capter l’auditoire.

 

Utilisez l’outil des 3 points dans votre communication de leader

Dans le votre métier de manager, de leader, je vous encourage à utiliser “cet outil”. Par exemple, dans la situation que je raconte dans la vidéo, pendant que les gens étaient en train de parler,  je préparais mon intervention en me disant “si j’avais à structurer autour de 3 points, 3 mots clés, si j’avais 3 éléments à souligner, ça serait quoi ?”

 

Cette préparation permet d’être plus décontracté. Vous pouvez éventuellement marquer trois mots clés sur un bout de papier pour mieux mémoriser. Quand vous intervenez, vous êtes pertinent. Les participants se souviennent de votre intervention. Commencez en lançant : 

 

“J’ai trois points à signaler/développer/sur lesquels j’aimerais insister”

 

Autre suggestion… quand vous interviewez quelqu’un pour le recruter, posez la question en utilisant le 3 :

“Si vous aviez trois qualités majeures à présenter, si vous aviez trois situations de prise de responsabilité à raconter, si vous aviez trois livres à recommander, etc …”

 

Vous pouvez ainsi observer, scruter ce qui va “sortir” d’essentiel de l’interviewé, en déduire à la fois sa puissance d’esprit de synthèse, et la profondeur des priorités qui surgissent. De même, interrogez votre collaborateur : “quelles sont tes 3 suggestions majeures ?”  Cela pousse votre interlocuteur à la synthèse, à transmettre la substantifique moelle.

 

Le chiffre-outil 3 est puissant !

 

Dans la vidéo, je parle en marchant dans la nature. J’aime bien. Peut-être avez-vous remarqué qu’il y a une structure dans mes propos, alors que je m’exprime sans prompteur ni papier. Analysez comment est construite cette vidéo. Elle s’articule autour de trois étapes :

 

  • Première étape =>  je vous raconte une anecdote : “ce matin, je fulminais dans une réunion et j’ai fini par intervenir…”

 

  • Deuxième étape => “on retrouve le 3 peu partout : dans la religion, l’architecture, la nature etc…”

 

  • Troisième étape => je vous fais une recommandation. Tentez de vous approprier l’outil 3 points : “J’ai trois choses à vous dire; si tu avais à parler de trois risques, trois recommandations, trois suggestions se serait quoi ?”

J’ai structuré ma vidéo avant de la tourner, en quelques minutes.

En étant attentif, vous remarquerez souvent que les propos des orateurs et débateurs de talent se structurent en 3 points. Simple à retenir pour la personne qui parle, simple à mémoriser et pour la personne qui écoute.

Je vous encourage à vous approprier l’outil 3 quand vous intervenez, quand vous préparez un speech, quand vous interviewez quelqu’un.

 

Et vous ? Utilisez vous l’outil 3 de communication ?

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

5ème accord Toltèque

5ème accord Toltèque

Et oui, peu de gens sont au courant, il existe un 5ème accord Toltèque. Le premier livre (les 4 accords Toltèques) a fait un tabac en librairie. Il a été lu rapidement et avec bienveillance par beaucoup, souvent distraitement. L'enseignement m'ayant beaucoup...

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Bref, je me suis fais virer (épisode 1)

Quand on raconte son histoire, il n'est pas rare d'occulter des chapitres : je me suis fait virer, plusieurs fois. Derrière les chocs ou traumatismes, chaque fois, se trouve un enseignement... Frais émoulu de mon diplôme MBA de l'EMLyon, 29 ans, les mollets bien...

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

3 vidéos pour oser devenir consultant libre après 40 ans…

Devenir consultant libre, quand on dépasse les 40 ans, est une question à laquelle se confrontent beaucoup de salariés. En effet, que faire de la seconde mi-temps quand on a accompli une belle première partie de "carrière professionnelle" ? Voici un cycle de 6 vidéos...

3 discours en entreprise qui font flop…

3 discours en entreprise qui font flop…

Les discours en entreprise sont des exercices périlleux. Comment mobiliser les troupes (ah zut, je vais parler de cela ci-dessous), comment stimuler la performance individuelle (ah, j'y reviens aussi), comme protéger la nichée (oups, un autre sujet sensible)... Dans...

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

6 bonnes raisons de ne par répondre aux appels d’offre

Répondre aux appels d'offre semble le point focal de beaucoup d'entrepreneurs ou de consultants. Pourtant, je suis convaincu que nombre d'entre eux y perdent un temps considérable sans beaucoup de succès. Ne pas répondre aux appels d'offre permet au minimum : (1) de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains Évènements

Publication

 

groupe mastermind

Co-auteur du livre “Les groupes Mastermind, accélérateurs de réussite”, premier ouvrage publié en français sur le sujet. Co-écrit en intelligence collective. Egalement disponible en anglais et en espagnol.

Hé hé, c’est quoi un consultant libre ?

Un consultant libre, c’est :

  • – un entrepreneur
  • – un créateur de valeur
  • – de l’expérience de terrain à partager

Je t’invite à :

Bonne découverte…

Laurent de Rauglaudre

Anecdote vécue comme consultant

Après lui avoir présenté mon offre, le Directeur Général me dit : “vous êtes plus cher que votre concurrent qui a une belle expérience dans une grande entreprise américaine. Cependant, le courant passe bien entre nous, et je préfère votre proposition”. Il signe alors l’offre à 10 000€, et ajoute : “si nous devons continuer à travailler ensemble, je négocierai vos prix”.

Je réponds “bien sur”… Je réalise la prestation avec son équipe de direction : un diagnostic, suivi d’un séminaire de 2 jours en intelligence collective, une synthèse de recommandations.

A l’issue de la mission, le Directeur Général me demande une nouvelle offre. Moins d’une semaine plus tard, je lui propose une mission à 30 000€. Il signe et me dit : “je ne négocie pas le prix car je connais la qualité de la prestation que j’achète”.

Dans cette anecdote se trouvent dissimulés les “secrets” de la vente de valeur. Je vends de la valeur, je ne vends pas du temps. Pour en savoir plus, voici 5 vidéos gratuites à écouter : comment bien vendre du conseil aux entreprises…

Anecdotes vécues en entreprise

N°1 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis 3 semaines, je travaille un plan marketing avec mon équipe. Je vais lui présenter les résultats de ce travail d’une dizaine de collaborateurs de qualité. Lui, top manager, diplôme le plus ronflant qu’on puisse trouver dans notre douce France, m’écoute moins de 5 minutes. Tout d’un coup, il se lève, tout sourire, se dirige vers le tableau blanc accroché au mur : « OK Laurent, ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut s’y prendre ».

Suit une magnifique démonstration, brillante. J’ai le moral à zéro, je sors de son bureau en pensant: « on est une équipe nulle. En 5 minutes, il a démonté tout notre travail »…

N°2 : je rentre dans le bureau de mon chef. Depuis des mois, je me débats sur un projet complexe, qui implique tous les départements de l’entreprise. Je viens comme chaque quinzaine, une heure dans son bureau pour lui présenter mes « petits soucis ». Il est américain,  directeur financier, l’entreprise pèse 1 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Avant, il était contrôleur financier mondial d’Intel – vous savez la petite boite américaine qui met des puces électroniques partout. A chacun de nos tête-à-tête, il m’écoute lui raconter mes petits malheurs. Puis il me pose des questions, ouvertes la plupart du temps (en anglais): « que penses-tu que … », « pourquoi crois-tu que … », « quelles sont les pistes que tu imagines… ». Après chaque entretien, je ressors de son bureau gonflé à bloc.

Que pensez-vous de ces 2 anecdotes ?

Aller plus loin en téléchargeant l’ebook “7 clés pour devenir un leader inspirant”

Chaine youtube