Compliqué ou complexe ?

par | Débats, Intelligence collective

Compliqué ou complexe, quelle est la différence ? Comment distinguer ces notions et échapper à la confusion courante dans le langage de tous les jours.

 

Plutôt que de tenter les grandes démonstrations, j’aime faire vivre les concepts. Dans cette conférence sur le droit à l’erreur, je propose un détour vivant et circulant pour vivre la dualité “compliqué ou complexe”, dans un exercice en mouvement. Un moyen amusant pour être dans son corps et s’approprier un vocabulaire plus ajusté.

Regardez un extrait de la conférence.

 

 

Que retenir de cet extrait de conférence ?

 

A titre personnel, quand j’assiste à une conférence de 2 heures, j’ai rapidement des fourmis dans les jambes, j’ai envie de bouger, j’ai envie d’expérimenter. J’ai aussi la conviction intime que le mouvement et l’implication développent l’appropriation. C’est mon caractère à dominante kinesthésique.

 

Pour développer l’intime compréhension de la complexité, je propose à la centaine de participants de se mettre dans un mouvement étonnant, emprunté aux exercices de systémie et d‘intelligence collective. Ce mouvement général permet de se connecter dans son corps autant que dans sa tête à quelques fondamentaux :

 

  • le déplacement de chacun influence la position de tous
  • dans un espace réduit (l’entreprise), chacun a une place essentielle
  • l’immobilité est un temps transitoire, qui revient périodiquement (de manière étonnante) mais ne dure pas
  • la bonne humeur est possible, et le respect fonctionne
  • il est crucial de s’adapter en permanence
  • il faut rester en alerte pour garder le contact
  • transgresser la règle permet souvent de créer de nouvelles perspectives improbables

 

La complexité croit (verbe croître), c’est inéluctable et il s’agit plutôt d’une courbe à la forme exponentielle qu’une gentille ligne droite à la pente accessible à vélo !

Les managers et leaders n’ont pas d’autre option que d’apprendre à vivre confortablement avec cette réalité-là : résoudre les complications et voguer dans la complexité.

 

Il n’existe pas véritablement d’alternative. Cela impose, pour les leaders et managers, de développer leurs “soft skills” en s’appuyant sur la relaxation, la méditation, le repos, le lâcher prise, la délégation, et bien évidemment le droit à l’erreur pour soi et pour son entourage.

 

Dans la conférence, j’insiste sur la distinction nécessaire entre l’erreur et la faute. Dans ce discernement à aiguiser, surtout en période de crise, le leader, le manager doit creuser au plus profond de ses convictions, de ses expériences, de ses ressentis (voire de ses émotions).

compliqué ou complexe

Un puzzle, c’est compliqué ou complexe ?

 

 

Finir un puzzle c’est compliqué bien sur. La solution est atteignable avec patience, méthode et du temps. Le travail de management ressemblait, autrefois, à traiter des équations compliquées. Ce n’est plus la cas.

 

Transformer les organisations et les entreprises dans un univers de complexité, c’est tout un champ nouveau de compétences à développer pour ceux qui ont la responsabilité de gouverner.

Compliqué ou complexe ? La grande différence est que la complexité ne se résout pas. Les défis auxquels nous sommes confrontés nous appellent dans des registres bien loin de la mathématique…

 

Merci de vos réactions dans les commentaires ci-dessous.

 

Article dédié à mon frère Nicolas, capable de bien des exploits, et à Patrick Negaret, patron de la CPAM des Yvelines, qui a eu l’audace de me donner l’opportunité de créer cette conférence…

 

Ces sujets peuvent également vous intéresser

Ralentissez les embauches d’experts…

Ralentissez les embauches d’experts…

Courte digression sur la pensée d’Edgar Morin… et si vous ralentissiez les embauches d’experts ! Je lis ici et là les articles et commentaires des écrits de ce centenaire à la plume brillante, qui ne cesse de solliciter notre intelligence pour appréhender la...

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

L’agressivité commerciale, est-ce bien ou mal ?

Lancer un débat moral sur l'agressivité commerciale, est-ce bien raisonnable ? On est tous d'accord, ralbol de l'agressivité commerciale... et pourtant... Quand les frontières se sont rouvertes en 2020, j’ai quitté le Maroc après avoir été bloqué 120 jours....

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur » !

« Anxieux, rebelle, moralisateur », ce sont trois mots que m'attribue en commentaires bienveillants l'un de mes lecteurs assidus… Je reviendrai peut-être sur les deux premiers qualificatifs, je voudrais m’arrêter un instant sur le troisième, à la lumière de mon...

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

L’effondrement du monde est-il forcément un cataclysme ?

Dans son livre « l’emballement du monde » (que je n’ai pas encore fini donc j’anticipe des conclusions, mais là où j’en suis me donne de l’espoir, alors je partage), Victor Court évoque les dislocations d’empires. Ce que j’en comprends : la pensée largement partagée...

Les coaches sont des Jedis

Les coaches sont des Jedis

Pourquoi suis-je convaincu que les coaches sont des Jedis ?   Je suis intervenu pour AceUp, une startup américaine dont la mission est de démocratiser le coaching. J'ai coordonné l'organisation du premier "Summit" à Boston, le rassemblement de quelques dizaines...

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

Apprendre à négocier avec sa culpabilité…

La culpabilité : le verbe « culpabiliser » est entré dans la catégorie des mots interdits. Or, avec la conscience qui monte à propos des impacts de nos actes sur le vivant, les échanges tendus où s’accusent réciproquement les parties sont susceptibles de devenir...

Pourquoi faire de la prévention…

Pourquoi faire de la prévention…

C'est une ritournelle connue : pourquoi faire de la prévention ? Comment éduquer à cette étrange idée qui consiste à investir de l'argent alors qu'il n'y a pas de problème (visible), juste un risque ?   Je rentre chez mon ostéopathe. Elle me demande : "pourquoi...

3 excellents conseils de coach

3 excellents conseils de coach

A quoi sert le coaching ? Les conseils de coach sont-ils autorisés par la déontologie ? En quoi l'écoute, l’effet miroir, la réplique du coach qui dit ce qui lui vient peuvent-ils servir ? En déambulant aujourd’hui me sont venus 3 excellents conseils de 3 coachs...

Je hais Outlook et quelques autres…

Je hais Outlook et quelques autres…

J'écris beaucoup moins qu'autrefois sur mon blog, qui est un magasin sympa dans une rue sombre avec peu de passage (larmes).   J'écris beaucoup plus sur linkedin, avec parfois des statistiques flatteuses qui dépassent les 100 000 vues (ego tout content).  ...

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

Ecologie et business sont-ils compatibles ?

L’écologie, ce n’est pas bon pour le business ! Récemment, un collègue me fait remarquer que mes publications « écologiques » sont de plus en plus nombreuses. Il ajoute que l’écologie est marquée à gauche et que par conséquent, ce n’est pas bon pour le business....

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le droit à l'erreur, proposition de grille d'analyse en 6 points... - Le blog de Laurent de Rauglaudre - […] Là aussi, convient-il de faire preuve d’un peu de circonspection ? Le monde complexe dans lequel nous vivons ne…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bonjour, bienvenue sur mon blog

Je m’appelle Laurent de Rauglaudre (je sais, mon nom est imprononçable). Sur ce blog, j’écris des articles sur le leadership, le métier de consultant libre et de coach.

Je batifole à partir de mes expériences, mes lectures, mes succès et mes fausses pistes. Je suis motivé par le leadership responsable.

J’espère que vous trouverez matière à inspiration.

Bonne lecture,

Laurent

Prochains évènements