Que nous dit l’émotion de la tristesse ?

Pourquoi faut-il laisser passer l’émotion de la tristesse au lieu de la retenir ? Pourquoi refuse-t-on de la laisser couler par les larmes ? Qu’est-ce qui se passe après si on accepte, si on accueille l’émotion et les larmes. Pour les filles comme pour les garçons… Que nous dit l’émotion de la tristesse ?

Chronique du Coronavirus vue de Zagora, le 25 mars 2020

Lien vers la page de témoignages des compagnons/compagnes du désert…

Tout le monde aimerait échapper à la tristesse. Sauf que c’est probablement impossible. La tristesse traduit ce moment où on traverse le deuil de quelque chose. Ce peut être un micro deuil comme un maxi deuil. Toujours est-il que la tristesse est la préparation à un renouveau, une renaissance à autre chose. Nier la tristesse n’a pas beaucoup de sens puisqu’elle se présente à nous.

 

Les défenseurs du “sois positif” à tout crin n’ont pas compris cette dimension toute simple du passage à emprunter. Refuser ou entrer dans le déni de la tristesse porte les risques des conséquences ultérieures : la dépression bien sur, et aussi de nombreux dégâts collatéraux que notre corps est susceptible de créer. 

 

Accepter la tristesse, la regarder et la traverser, le cycle est inévitable. Car à la repousser, on prépare la vague suivante qui est susceptible de prendre de l’ampleur. L’entourage joue un rôle clé en acceptant l’état, le trouble. L’écoute devient la solution, comme souvent : écouter sans juger, écouter sans tenter de résoudre, juste écouter pour que la tristesse coule, éventuellement en passant par les larmes. Laisser les larmes couler sans tenter d’arrêter le flot. Les larmes sont le véhicule que la tristesse emploie pour évacuer. Bienvenue aux larmes, pour les garçons, les hommes, comme pour les filles, les femmes…

 

La tristesse est l’une des 4 émotions fondamentales. Elle est intrinsèquement liée à la nature humaine. Si parfois l’éducation a refusé à la tristesse de prendre sa place (surtout aux mâles), il est toujours temps de comprendre, de prendre conscience qu’elle joue un rôle : je suis triste, je suis sur le chemin d’un renouveau… sauf si je ne traverse pas jusqu’au bout ce qu’elle a besoin d’exprimer…

 

Cycle d’articles sur les émotions :

  1. Ecoute ton Petit Prince
  2. La peur
  3. La colère
  4. La tristesse
  5. La joie