Forming, norming, storming, performing, 4 phases de création d’une équipe…

Dans la réunion, l’ambiance commence à chauffer… les participants défendent leur point de vue, avancent leurs arguments, le volume monte. Je n’interviens pas (volontairement). L’un de mes chefs de projet, britannique, le magnifique turban sur la tête, me glisse avec un clin d’oeil : « storming« … Il connait ces 4 phases que traversent les équipes en création.

 

Le projet a démarré depuis quelques semaines dans l’enthousiasme (forming). Puis nous avons construit nos référentiels, nos outils de pilotage (norming). Là, nous entrons dans la phase storming, celle qui permet à l’équipe de se consolider ou d’exploser. En raffermissant le partage de leurs points de vue, les équipiers préparent inconsciemment la phase performing…

 

 

Observez bien, tout projet traverse toujours ces 4 phases. Je les ai apprises au contact de managers américains :

 

  1. forming ==> la phase de l’enthousiasme, on démarre un nouvelle aventure
  2. norming ==> la phase de la structuration, on s’organise, on crée les référentiels
  3. storming ==> les personnalités commencent à se confronter voire à s’affronter, on crève les abcès
  4. performing ==> c’est la phase de sortie par le haut – si l’équipe sort de la phase tempête en réglant les différents, alors elle peut devenir une équipe performante..

 

Quand vous dirigez un projet, vous pouvez toujours observer ces 4 phases, plus ou moins exacerbée. Si vous développez vos capacités d’animation en utilisant les méthodes d’intelligence collective, alors la phase de risque, « storming », pourra s’évacuer plus rapidement. L’acceptation et le règlement de cette phase par le chef de projet s’appuie sur sa capacité à s’approprier une véritable écoute active :

 

« J’écoute la signification profonde, induite dans tous les indices de communication de mon équipe – je ne me contente pas d’en rester au verbe immédiat ».

 

Les excès de la phase storming camouflent souvent des attentes de reconnaissance, des tentatives de prise de pouvoir, des postures qui confondent rigidité et rigueur, la nécessité de clarifier les rôles et responsabilités…

 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous observé ces 4 phases quand vous avez créé des équipes ?