L’intelligence collective expliquée en 1 minute

 

J’ai emprunté l’analogie de l’eau à Robert Dilts. Elle me sert souvent en introduction de séminaire. J’aime beaucoup cette analogie. Dans une molécule d’eau observée au microscope, il est possible d’observer les atomes d’hydrogène et l’atome d’oxygène. Chaque atome garde sa singularité, son originalité, sa personnalité, son identité. Cependant, dans cette association improbable de 2 atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène, il surgit une molécule, une molécule incroyable : H20. Cette molécule donne les conditions favorables à l’apparition de la vie…

Chaque atome garde sa singularité, et pourtant dans cette étrange association se dévoile une création. C’est ce qu’on appelle “l’émergence”. Une émergence imprévisible, inattendue, inexplicable.

Lire la suite»

A la réunion, je n’emporte que moi !

J’assiste à une réunion qui termine une mission accomplie de conseil. Comme d’habitude, je prépare mes affaires. Consciencieusement, je mets le dossier du projet (8 cm d’épaisseur) dans mon cartable. J’ajoute mon ordinateur. En enfournant tout ce bazar, je suspecte que ça ne servira à rien. Mon interlocuteur m’a simplement demandé d’assister à la réunion. Il souhaite que je lui donne un avis sur l’animation de la réunion et sur son appropriation du projet. C’est lui qui détient désormais tous les documents à jour, et tableaux de bord du projet.

 

Pourquoi ai-je besoin d’emmener toutes ces choses à cette réunion ? Les informations contenues dans mon dossier sont vraiment nécessaires à ce moment-là ? L’épaisseur du dossier ou les octets de mon ordinateur vont-ils être utiles ou ma présence suffit-elle ? Ouvrir un ordinateur dans la réunion va-t-il me rendre plus attentif, plus présent ? Ce dossier en mallette sert-il à autre chose qu’à me rassurer ?

 

Dans un nombre considérable de réunion, n’emporte-t-on pas des tas de choses inutiles ? Pourquoi faire ?

Lire la suite»

Bienveillance sans complaisance…

Marylorlectrice du livre “les groupes Mastermind accélérateurs de réussite“, témoigne dans un interview, qu’elle a retenu de sa lecture l’expressionbienveillance sans complaisance“. Je voudrais revenir quelques instants sur cette expression qui m’accompagne depuis des années.

 

La bienveillance est devenu un mot “à la mode”. Il n’est certes pas question de s’en plaindre ! Adepte de l’enseignement des Toltèques, qui escortent régulièrement mes méharées-coaching dans le désert, je soutiens que le choix des mots, les précautions de langage nourrissent la création et la vie des relations durables. C’est ce que souligne le premier accord Toltèque : “que ta parole soit impeccable !” Si la bienveillance, la parole impeccable étaient adoptées par l’ensemble des humains, probablement que de nombreux conflits professionnels, familiaux, et pourquoi pas des guerres disparaitraient.

Lire la suite»

Comment changer l’organisation ?

Quand on dirige un service, un département en entreprise, l’organisation des responsabilités, le partage des taches font partie des préoccupations de management. Le moment de la prise de poste à la direction, dans les mois qui la suivent, est un moment opportun pour “rebattre le jeu de cartes”.

 

Exemple d’organisation cible

 

On peut objecter “pourquoi changer l’organisation ?”. Il y a plusieurs raisons fondamentales qui doivent pousser le manager à prendre cette décision, j’en propose 4 (ce qui n’a rien de définitif ni d’exhaustif)…

Lire la suite»

6 freins qui nous empêchent de déléguer…

Y a-t-il un lien entre l’optimisation de son temps et la délégation ? Les plus malins vont répondre : la réponse à ta question est dans ta question… bien vu 🙂

S’il est évident de comprendre que la délégation va me permettre de gagner beaucoup de temps, et que c’est une activité à haut rendement, il est courant de préférer faire… à faire faire. Quels sont ces freins qui nous empêchent ? Dans cette vidéo, je développe 6 freins à la délégation que nous avons recensés dans une formation à l’optimisation du temps avec une communauté d’ingénieurs…

 

 

Quels sont ces 6 freins ? Peut-on les lever ?

Lire la suite»

Un groupe Mastermind, ce n’est pas une formation…

Dans cette vidéo que j’ai tournée lors d’une journée Mastermind que j’anime régulièrement, j’explique qu’un groupe Mastermind, ce n’est pas une formation… Le groupe Mastermind existe au moins pour 2 bonnes raisons…

 

Quelles sont ces 2 raisons ? Pourquoi un groupe Mastermind serait-il une “contrainte choisie” ? Qu’est-ce que j’entends par là ?

 

Lire la suite»

11ème atelier Mastermind gratuit…

Les ateliers Mastermind gratuits se suivent et se ressemblent, tout en étant singuliers à chaque fois…

Nous étions 12 au dixième atelier, 13 au onzième atelier. Théoriquement, je limite le nombre à 10 mais je ne vais quand même pas rejeter à la mer les audacieux qui n’ont pas confirmé leur inscription, et viennent quand même…

 

Pourquoi tous les ateliers se ressemblent ?

 

Lire la suite»

Allez voir “les heures sombres”…

Le temps, c’est moi qui décide… un véritable “état d’esprit” !

Retranscription de la vidéo :

Est-ce que maîtriser son temps ne serait pas, par hasard, une question d’état d’esprit?

 

   Je parlais l’autre jour avec mon coach, avec qui on partageait nos techniques d’accompagnement, nos techniques de formation, en particulier sur la dimension de l’optimisation du temps, et de tout ce qu’on fait travailler à nos participants, à la fois en méthode, à la fois en outils, à la fois en vision de ce qui convient de faire en priorité. Finalement quelque chose m’a marqué dans notre échange, il m’a dit : “écoute, moi maintenant, je continue bien sûr à faire tout ce qu’on a travaillé ensemble depuis vingt-cinq ans, mais ce qui m’importe surtout, c’est l’état d’esprit.”

 

Je trouve que ces deux mots sont essentiels car face à la maîtrise de son temps, il existe des quantités de bonnes pratiques à s’approprier, mais c’est surtout se dire, “c’est moi qui décide de quelle est ma priorité maintenant.” Et cela, c’est un état d’esprit au delà de tous les outils, au delà de toutes les méthodes, parce que c’est décider de dire : “qu’est-ce que je dois maintenant mettre en premier ?” Cela peut être aller faire un câlin à mes enfants, comme préparer cette réunion de stratégie, comme répondre à mes mails. Mais en tout cas, c’est moi qui décide et cela c’est à faire d’état d’esprit.

 

Bien entendu il y a tout un tas de choses à mettre en place pour atteindre cet état d’esprit, mais c’est la direction dans laquelle il faut aller, se dire : “d’accord, maintenant c’est moi qui décide, et je ne me laisse pas encombrer par les petits soucis des autres ou mes propres défaillances personnelles, maintenant c’est moi qui décide. “ Se remettre dans l’esprit sans arrêt cela : “c’est moi qui décide.”

 

Merci d’avoir lu cet article et si vous l’avez aimez, n’hésitez pas à mettre un commentaire ci-dessous.

 

Article dédié à Christian qui est face au défi d’une maladie très grave

Comment définir le leadership ?

Dans son livre “la 8ème habitude – faites-vous entendre et agissez”, Stephen Covey définit le leadership ainsi :

“le leadership consiste à communiquer aux gens la notion de leur valeur et de leur potentiel de manière si claire qu’ils parviennent à les percevoir en eux-mêmes. Notez les mots valeur et potentiel. Les gens doivent éprouver un sens de leur valeur intrinsèque, indépendamment de toute comparaison avec les autres, et qu’ils sont dignes d’un amour inconditionnel, indépendamment de leur comportement ou de leurs performances.”

Qu’en pensez-vous ?

Lire la suite»